Premier conseil pour bien réciter notre Chapelet : avoir une intention de Prière

« La première faute ordinaire, c'est de ne prendre aucune intention en disant leur chapelet, en sorte que, si vous leur demandiez pourquoi ils disent leur chapelet, ils ne sauraient vous répondre. C'est pourquoi ayez toujours en vue, en récitant votre Rosaire, quelques grâces à demander, quelque vertu à imiter, ou quelque péché à détruire. »

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort nous suggère la formulation : « Nous Vous offrons, Seigneur Jésus, cette (première) dizaine, en l'honneur de (l'Annonciation), et nous Vous demandons, par ce mystère et par l'intercession de votre Très Sainte Mère, la grâce (de l'humilité) ».


Deuxième conseil pour bien réciter notre Chapelet : ne nous précitons pas !

« La seconde faute qu'on commet ordinairement en récitant le saint Rosaire, c'est de n'avoir point d'autre intention, en le commençant, que de l'avoir bientôt fini. Cela vient de ce qu'on regarde le Rosaire comme une chose onéreuse, qui pèse bien fort sur les épaules lorsqu'on ne l'a pas dit, surtout quand on s'en est fait un principe de conscience, ou quand on l'a reçu par pénitence et comme malgré soi. »

« C'est une pitié de voir comment la plupart disent leur chapelet ou leur Rosaire. Ils le disent avec une précipitation étonnante; ils mangent même une partie des paroles. On ne voudrait pas faire un compliment, de cette manière ridicule, au dernier des hommes, et on croit que Jésus et Marie en seront honorés !... Après cela, faut-il s'étonner si les plus saintes prières de la religion chrétienne restent sans presque aucun fruit; et si, après mille et dix mille Rosaires récités, on n'en est pas plus saint ? »

« Arrêtez, cher confrère du Rosaire, votre précipitation naturelle, en récitant votre Rosaire, et faites quelques pauses au milieu du Pater et de l'Ave, et une plus petite après les paroles du Pater et de l'Ave que j'ai marquées par une croix Signe-de-Croix, ci-après » :

Notre Père qui êtes aux cieux Signe-de-Croix que Votre Nom soit sanctifié Signe-de-Croix que Votre règne arrive Signe-de-Croix que Votre volonté soit faite Signe-de-Croix sur la terre comme au ciel †
Donnez-nous aujourd'hui Signe-de-Croix notre pain de ce jour Signe-de-Croix et pardonnez-nous nos offenses Signe-de-Croix comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés Signe-de-Croix et ne nous laissez pas entrer en tentation Signe-de-Croix mais délivrez-nous du mal. Amen.


Je vous salue, Marie, pleine de grâce Signe-de-Croix le Seigneur est avec Vous Signe-de-Croix Vous êtes bénie entre toutes les femmes Signe-de-Croix et Jésus le fruit de Vos entrailles est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu Signe-de-Croix priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant Signe-de-Croix et à l'heure de notre mort. Amen.

« Vous aurez d'abord de la peine à faire ces médiantes, par la mauvaise habitude que vous avez de prier à la hâte; mais aussi une dizaine, dite ainsi posément, vous sera plus méritoire que des milliers de Rosaires récités à la hâte, sans réfléchir ni s'arrêter. »


Saint Jean-Paul II dans sa lettre apostolique « Rosarium Virginis Mariae », au N°31, à l'épiscopat, au clergé et aux fidèles sur le Rosaire évoque l’importance du silence :

« L'écoute et la méditation se nourrissent du silence. Après l'énonciation du mystère et la proclamation de la Parole, il est opportun de s'arrêter pendant un temps significatif pour fixer le regard sur le mystère médité, avant de commencer la prière vocale. La redécouverte de la valeur du silence est un des secrets de la pratique de la contemplation et de la méditation. Dans une société hautement marquée par la technologie et les médias, il reste aussi que le silence devient toujours plus difficile. De même que dans la liturgie sont recommandés des moments de silence, de même, après l'écoute de la Parole de Dieu, une brève pause est opportune dans la récitation du Rosaire, tandis que l'esprit se fixe sur le contenu d'un mystère déterminé. »


Comment réciter le Chapelet Catholique en 10 points ?


Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716)

Louis-Marie-Grignion-de-Montfort.jpg

Voir également de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort :
Les « 2 conseils pour bien réciter notre Chapelet » de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Plusieurs versions de « l’Acte de Consécration à la Très Sainte Vierge Marie » de Saint Louis Marie Grignon de Montfort
La Prière de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort « Je Vous salue Marie »
La Bonne manière de pratiquer la « Vraie Dévotion à la Sainte Vierge Marie « avant » la Sainte Communion »
La Bonne manière de pratiquer la « Vraie Dévotion à la Sainte Vierge Marie « pendant » la Sainte Communion »
La Bonne manière de pratiquer la « Vraie Dévotion à la Sainte Vierge Marie « après » la Sainte Communion »
La Prière en français et en latin « Ô Jésus-Christ mon Seigneur, pourquoi, durant ma vie, ai-je désiré autre chose que Toi, Jésus mon Dieu ? » de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
La Prière de Louis-Marie Grignion de Montfort pour les Vocations « Ô grand Dieu, envoyer de bons ouvriers en Votre moisson et de bons missionnaires en Votre Eglise »
La Prière de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort « Parlez, Saint-Esprit, pour faire une fontaine en mon cœur »
Le « Secret de Marie » selon Saint Louis-Marie Grignon de Montfort
La Prière de Salomon sur la Sagesse de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort « Ô Seigneur, donnez-moi cette Sagesse qui est assise auprès de Vous »
La Prière pour désirer la Sagesse de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort « Sagesse, venez donc, par la foi de Marie »
Le Cantique sur la Sagesse de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort « Ô Sagesse, venez chez moi »
La Prière pour demander la Sagesse de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort « Douce Vierge Marie, obtenez-nous de Dieu la divine Sagesse »
La Prière de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort sur la Flagellation « Ô Sauveur, par ce corps meurtri de coups, pardonnez-nous à tous ! »
La Prière de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort « Vous êtes, Seigneur, toujours avec Marie, et Marie est toujours avec Vous »