La première « Prière avant la Communion » de Saint Basile le Grand :

« Maître et Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu, source de vie et d’immortalité, artisan de toute la création visible et invisible, Fils coéternel du Père sans commencement ; toi qui dans ces derniers temps, par immense bonté, as pris chair et as été crucifié et immolé pour nous, ingrats et insensibles que nous sommes, et qui, par ton propre Sang, as remodelé notre nature corrompue par le péché ; toi-même, Roi immortel, agrée aussi la conversion du pécheur que je suis, incline vers moi ton oreille et écoute mes paroles. Car j’ai péché, Seigneur, j’ai péché contre le ciel et contre toi et je ne suis pas digne de lever les yeux vers la hauteur de ta gloire. J’ai irrité ta bonté en violant tes commandements et en n’écoutant pas tes jugements. Mais toi, Seigneur, qui es indulgent, longanime et plein de miséricorde, tu ne m’as pas livré à la perdition avec mes iniquités, attendant plutôt ma conversion. Toi-même, Ami des hommes, tu as dit par ton prophète : Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu’il se convertisse et qu’il vive. Tu ne veux donc pas, Maître, que se détruise l’œuvre de tes mains, et tu ne te plais pas dans la ruine des hommes, mais tu veux que tous soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. C’est pourquoi moi aussi, bien qu’indigne du ciel et de la terre et même de cette vie passagère, pour m’être soumis entièrement au péché et m’être fait l’esclave des plaisirs, ayant corrompu ton image, étant pourtant ton œuvre et ta créature, je ne désespère pas de mon propre salut, moi le misérable, et je m’approche avec confiance en ton infinie miséricorde. Accueille-moi donc, moi aussi, Christ Ami des hommes, comme la courtisane, le larron, le publicain et le fils prodigue, et soulage-moi du lourd fardeau de mes péchés, toi qui ôtes le péché du monde et qui guéris les infirmités des hommes, qui appelles à toi et soulages ceux qui souffrent et sont accablés. Toi qui n'es pas venu convier les justes, mais les pécheurs au repentir, purifie-moi de toutes souillures de la chair et de l’esprit, en m’enseignant à accomplir ma sanctification dans ta crainte, afin que, selon le pur témoignage de ma conscience, je reçoive une part de tes saints dons, m’unissant ainsi à ton saint Corps et à ton Sang divin, t’ayant à demeure en moi, avec le Père et le Saint-Esprit. Oui, Seigneur Jésus-Christ, mon Dieu, que la communion à tes Mystères vivifiants et immaculés n’entraîne pas mon jugement et que je ne devienne pas malade d’âme et de corps en y participant indignement ; mais donne-moi, jusqu’à mon dernier souffle, de recevoir sans encourir de condamnation une parcelle de tes saints Dons comme communion au Saint-Esprit, comme viatique pour la Vie éternelle et comme défense acceptable devant ton redoutable tribunal, afin qu’avec tous tes élus je puisse prendre part aux biens sans mélange que tu as préparés pour ceux qui t’aiment, Seigneur, toi qui es glorifié en eux dans les siècles. Amen. »

Saint Basile le Grand (329-379)

Basile-le-Grand.jpg

La deuxième « Prière avant la Communion » de Saint Basile le Grand :

« Seigneur, je sais que je ne suis pas digne de communier à ton Corps très pur et à ton Sang très précieux. Je sais aussi que je suis coupable et que je mange et je bois à ma propre condamnation en ne discernant pas le Corps et le Sang de mon Christ et mon Dieu. Cependant, mettant ma confiance en ta miséricorde, je m'approche de toi, car c’est toi qui as dit : Celui qui mange ma Chair et bois mon Sang demeure en moi et moi en lui. Aie donc pitié de moi, Seigneur, et ne confonds pas le pécheur que je suis, mais agis avec moi selon ta bonté. Que ces Dons sacrés soient pour moi guérison, purification, illumination, vie, salut et sanctification de mon corps et de mon âme. Qu’ils chassent loin de moi toute imagination et toute influence mauvaise du démon exerçant sur mon esprit et sur mes sens. Qu’ils protègent et redressent ma vie. Qu’ils me fassent progresser dans la voie de la vertu et de la perfection. Qu’ils me permettent d’accomplir tes commandements. Qu’ils me rendent participant à ton Esprit Saint. Qu’ils soient pour moi un viatique pour la Vie éternelle, une bonne défense devant ton tribunal redoutable, et non une cause de jugement et de condamnation. Amen. »

Saint Basile le Grand (329-379)

Communion.jpg

La « Prière d’Action de Grâce » de Saint Basile le Grand :

« Ô Dieu et Seigneur Jésus Christ, Roi des siècles et Créateur de toutes choses, je te rends grâces pour tous les bienfaits que tu m'as accordés, et particulièrement pour la communion à tes purs et vivifiants Mystères. Je t'en prie, ô Dieu bon et Ami des hommes, garde-moi sous ta protection et à l'ombre de tes ailes. Donne-moi de recevoir dignement, jusqu'à mon dernier soupir, tes saints Mystères avec une conscience pure pour la rémission de mes péchés et pour la Vie éternelle. Car tu es le Pain de Vie, la Source de tout bien, et nous te rendons gloire, à ton Père éternel et à ton Esprit Saint, maintenant et toujours et aux siècles des siècles. Amen. »

Saint Basile le Grand (329-379)

Basile-le-Grand.jpg

A lire également sur Saint Basile le Grand :
Les « Catéchèses de Benoît XVI » sur Saint Basile
Les « Prières du Matin, du Soir et de la Nuit » de Saint Basile le Grand
La Prière de Saint Basile le Grand « Donnez-nous, Seigneur Dieu, de passer sans péché cette Sainte journée »
Les « 3 Prières des Petites Heures » (Tierce, Sexte, None) de Saint Basile
Les « Prières avant la Communion et d’Action de Grâce » de Saint Basile
La Prière de Saint Basile le Grand « Souviens-Toi Seigneur »
La Prière de Saint Basile le Grand pour réussir son Carême « Faites, Seigneur, que nous combattions le bon combat »