Christ-Sacre-Coeur-vitrail.jpg

Le Cantique au Cœur de Jésus du R. P. Loriquet « Ô Cœur, notre unique Espérance, couronne en ce jour Tes bienfaits, deviens le salut de la France et force tous les cœurs à T'aimer à jamais » :

Perçant les voiles de l'aurore,
Le jour apparait dans les cieux :
Ainsi, Cœur Sacré que j'adore,
Tout rayonnant d'amour, Tu viens frapper mes yeux.

Refrain : Séraphins, de l'Amour suprême
Prêtez-nous toutes les ardeurs :
Pour aimer Jésus comme Il aime,
Faibles mortels, c'est trop peu de nos cœurs.

Pour nous dans ce paisible asile
Jésus fixera son séjour :
Venez, peuple tendre et docile,
Venez offrir vos cœurs au Cœur du Dieu d'Amour.

Ce Cœur généreux, magnanime,
Du ciel irrité contre nous
Voulut devenir la Victime,
Et nous mettre à l'abri des traits de son courroux.

Des instruments de son Supplice
Il dresse un trophée en ce jour :
Quel noble et touchant artifice,
Pour captiver nos cœurs, les gagner sans retour !

Contemplez la Croix qui s'élève
Du Cœur entr'ouvert de Jésus :
Le Sang de Jésus est la sève
Qui fait croître et fleurir cet arbre des élus.

Sondez la profonde Blessure
D'où des flots de sang ont coulé
C'est là qu'attendri je mesure
Par quel excès d'amour Jésus s'est immolé.

Comptez ces épines cruelles ;
Jésus en soutint les rigueurs :
A leur aspect, âmes charnelles,
Oseriez-vous encore vous couronner de fleurs ?

Que vois-je ? des torrents de flammes
S'élancent du Cœur de mon Dieu !
Amour, oui, c'est Toi qui l'enflammes,
Ah ! partout en ces lieux répands un si beau feu.

Autour de ce Cœur, Ô saints Anges !
Tremblants et joyeux à la fois,
Chantez, célébrez ses Louanges :
A vos chants s'uniront et nos cœurs et nos voix.

Ô Cœur, notre unique Espérance,
Couronne en ce jour Tes bienfaits :
Deviens le salut de la France,
Et force tous les cœurs à T'aimer à jamais.


Ainsi soit-il.


Révérend Père Jean-Nicolas Loriquet (1767-1845) – « Vie du Révérend Père Loriquet de la Compagnie de Jésus », écrite d'après sa correspondance et ses ouvrages inédits, pages 380-382, chez Poussielque-Rusand, 1845

Jean-Nicolas-Loriquet.jpg