Marie-Jesus-Noel.jpg

Le Cantique de Noël « Chantons l’heureux Avènement du Dieu qui nous donne la vie » de Charles Piroye :

Esprits heureux, dont la sainte allégresse,
D'un bruit mélodieux fait retentir les airs ;
Invisibles témoins du zèle qui nous presse,
Suspendez vos divins concerts.

Puisque par un excès d’Amour,
Dans l'ombre de la nuit, l'Auteur de la nature
Descend du Ciel au terrestre séjour,
Permettez, aux mortels de chanter à leur tour.

Que les hautbois, que les musettes,
Que les timbales, que les trompettes,
S’unissent à la voix,
Des bergers et des rois

Pour chanter la Gloire immortelle
Du Dieu dont la Bonté
Répands une Paix éternelle,
Dans le cœur des humains, de bonne volonté.

Légers habitants du feuillage,
N’employez plus votre ramage
Qu’à chanter le Dieu nouveau-Né,
Que le Ciel nous a donné.

Brillants ruisseaux,
Dont le cours se partage
Dans les détours de ce bocage,
En mille et mille canaux.

L'onde qui fait votre murmure,
N’est pas si pur
Que le chaste Sein destiné,
Pour nourrir ce Verbe incarné.

Unissez à nos voix votre douce harmonie,
Anges de Dieu, ne cessez plus vos chants,
Par les accords les plus touchants,
Célébrons le divin Messie.

Chantons l’heureux Avènement
Du Dieu qui nous donne la vie ;
Chantons la Mère et l’Enfant,
Tout l’univers nous y convie.

Ainsi soit-il.


Charles Piroye (1665-1730) – « Cantique pour le temps de Noel à voix seule et basse-continue », pages 3-4, chez Christophe Ballard, 1703