Le « CHEMIN DE CROIX sur les pas de Marcel VAN » composé par Pascale Lemaire (ermite consacrée) :


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

Marcel-Van.jpg

En ce Chemin de Croix nous marcherons avec Marcel Van et nous allons le découvrir dans sa vie de prière, toute profonde, simple et fraîche, en marchant vers chaque Station. Van a beaucoup prié le Petit-Jésus, comme « sa sœur » Thérèse de l'Enfant-jésus. Vivons donc ce Chemin de Croix en mettant nos pas dans ceux de Van, lui qui a tant voulu être l'Apôtre de l'Amour auprès des enfants. (Pascale Lemaire)


I.jpg

Première Station : Jésus est condamné à mort

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Comment pouvons-nous dire à Jésus que nous L'aimons et arrêter les pierres qu'on Lui jette encore ? Comme Van, nous pouvons faire monter vers Lui « nos soupirs d'amour » (Marcel Van).


II.jpg

Deuxième Station : Jésus est chargé de la Croix

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Jésus embrasse la Croix. Parce qu’Il avance, avec sa Croix, pour nous. La Croix est chargée d'Amour. Van a dit oui : « Je lance les croix en l'air et elles retombent en roses » (Marcel Van).


III.jpg

Troisième Station : Jésus tombe pour la première fois

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Jésus tombe. Puis se relève, pour nous. Prions avec Van : « Ô jésus, Roi d'Amour, fais que le Règne de ton Amour s'enracine profondément dans le cœur de tes Prêtres » (Marcel Van).


IV.jpg

Quatrième Station : Jésus rencontre Sa mère

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Marie offre à Jésus chargé de la Croix la consolation d'un regard d'Amour. Van aime beaucoup sa maman du Ciel. « Je suis certain que Jésus, lorsqu'Il était encore petit, restait blotti sur ton cœur et répétait sans cesse : « Ô Marie je t'aime, je t'aime ô Marie » (Marcel Van).


V.jpg

Cinquième Station : Simon aide Jésus à porter la Croix

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Van a commencé par se débattre contre la tristesse, puis il a lutté pour devenir joyeux, portant la Croix avec Jésus : « Ma mission, c'est de changer la souffrance en joie » (Marcel Van).


VI.jpg

Sixième Station : Sainte Véronique essuie le Visage de Jésus

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

La Sainte Face s'imprime sur le linge. Jésus veut marquer nos cœurs à jamais. Van écrit à sa petite sœur Tê : « Ô petite goutte de rosée ! Est-ce que tu as déjà imprimé l'Image de Jésus souffrant dans ton cœur pur ? » (Marcel Van)


VII.jpg

Septième Station : Jésus tombe une deuxième fois

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

C'est par nos faiblesses que Jésus vient habiter chez nous. Van : « Je suis bien faible, Tu le vois ; que puis-je faire de bon ? Je ne demande qu'à m'appuyer sur ton Amour » (Marcel Van)


VIII.jpg

Huitième Station : Jésus console les filles de Jérusalem

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Nos péchés sont des fractures d'usure. Donnons-les à Jésus pour qu'II nous soigne. Demandons avec Van beaucoup de saints Prêtres pour l'Eglise : « Mon Jésus, j'ai entendu aujourd'hui le Fère Maître demander des prières pour les Prêtres... » (Marcel Van)


IX.jpg

Neuvième Station : Jésus tombe pour la troisième fois

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Quand il n’y a plus de forces, quand tout semble perdu, l'Amour nous relève en nous soulevant d'un coup, comme des petites plumes emportées par de la confiance et de l'abandon. Van : « Jésus, viens à mon aide ; je veux travailler avec joie par amour pour Toi » (Marcel Van).


X.jpg

Dixième Station : Jésus est dépouillé de Ses vêtements

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Jésus n'a plus rien, même pas Ses habits. Dans sa prière et devant le Petit-Jésus magnifiquement vêtu, Van comprend que ce sont ses prières et ses sacrifices qui ont tissé cette Parure somptueuse. « Ayez peur du péché, mais n’ayez pas peur de Dieu » (Marcel Van).


XI.jpg

Onzième Station : Jésus est cloué sur la Croix

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

Cloué Jésus fait corps avec la Croix. Il souffre. Chacune de Ses respirations est un soupir d'Amour. Plus tard beaucoup de gens contempleront ce chant de l'âme et voudront être de petits jouets d'amour dans les Mains clouées du Christ. Thérèse de l'Enfant-Jésus était « sa petite balle ». Marcel Van est un jouet en fleurs, « la petite fleur du Vietnam » (Marcel Van).


XII.jpg

Douzième Station : Jésus meurt sur la Croix

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

C'est un point unique dans le temps, où la mort est vaincue par le Sang de Jésus. Tout semble endormi. Regardons Jésus sur la Croix. C'est la prière de simple regard et celle des petits enfants. « Notre part d'héritage » (Marcel Van), c'est la Croix Glorieuse.


XIII.jpg

Treizième Station : Descente de Croix

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

La Mère des Douleurs, Marie, reçoit dans ses bras le Corps de son enfant mort. En cet instant, toute douloureuse, elle garde la foi et espère contre toute espérance. Écoutons Van : « Étant très faible, j'ai la certitude qu'il m'est impossible de me défendre tout seul. Aussi, si je n'avais pas la foi en la Puissance de Dieu et en la Protection de Marie, je me serais découragé depuis longtemps » (Marcel Van).


XIV.jpg

Quatorzième Station : Jésus est déposé dans le tombeau

Le Prêtre : « Nous T’adorons, ô Christ et nous Te bénissons ! »
Les Fidèles : « Parce que Tu as racheté le monde par Ta sainte Croix ! »

On ensevelit Jésus, on referme son Tombeau. Dans trois jours, Il ressuscitera, comme Il l'a dit. De son Côté transpercé est née l'Eglise. Et nous, où sommes-nous ? Dans nos tombeaux ou dans la Lumière avec Jésus ? Aimons-nous nos églises et venons-nous y lancer des fleurs de prières et des croix changées en roses devant Jésus au Tabernacle ? « Mon bien-aimé jésus, daigne brûler dans ton Amour tous mes péchés, même ceux que je n'ai pas commis » (Marcel Van).


A la fin, Bénédiction de l’assemblée avec la Croix de Procession utilisée pour le Chemin de la Croix.

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

Voir également sur Marcel Van :
La « Prière pour la France » dictée par Jésus à Marcel Van
La Prière de Marcel Van à la Vierge Marie « Je veux toujours Te fixer du regard »
La Prière de Marcel Van pour les Prêtres « Ô Jésus, nous T'en prions, règne dans le cœur des Prêtres »
Le « Chemin de Croix sur les pas de Marcel Van »