Les-Enfants-du-divorce.png

Quelles sont les conséquences d’un divorce sur les enfants ?
Les enfants, et d’ailleurs la plupart de leurs parents, ignorent la différence entre « aimer » et « être amoureux ». Pour eux ces deux expressions sont presque synonymes. La crainte d’un enfant c’est d’être laissé seul, abandonné. Les parents rassurent leurs enfants en les prenant dans leurs bras, en leur disant qu’ils les aiment et ne les abandonneront pas. Ainsi font des milliers de parents pour calmer les angoisses enfantines qui ont été laissé comme leurs stigmates dans le conte du Petit Poucet, par exemple. Et les enfants l’ont cru et se sont construits sur cette croyance : « Nos parents nous aiment, jamais ils ne nous abandonneront » . Au point qu’à l’adolescence, il leur faudra faire un effort de renoncement pour quitter eux, ce confort psychique.


Que se passe-t-il au moment de la séparation du couple ? Même si à court terme les enfants peuvent être soulagés si la violence verbale ou physique a pourri l’atmosphère, il n’en reste pas moins qu’un monde s’effondre, celui des certitudes rassurantes de l’enfance. Selon l’âge il ne sied plus de pleurer : « même pas mal » mais leur cœur est à l’envers, leur esprit au plus bas, comme la plupart du temps leurs notes scolaires. La confiance en soi se construit sur des paroles que l’on croit vraies. Quelle déception quand nos amis nous dessillent sur l’existence du Père Noël ! Quelle tristesse quand on découvre que les amours parentales se sont dissoutes.
Bien plus quand les querelles entre parents, même quand la cohabitation n’est plus (remarques acides ou fielleuses devant les enfants) montrent que non seulement l’amour n’est plus, mais le respect et l’estime non plus. Alors si mon père et ma mère sont si « nuls » que cela, qui suis-je moi leur enfant, leur fruit ? Même les propos de secours qu’il faut cependant tenir, comme toujours parler respectueusement du conjoint séparé, n’ont qu’une portée limitée : « Si Papa était un gars bien, pourquoi es-tu allée en cherche un autre ? »
Bref le désaveu d’amour est un désaveu de la possibilité d’une parole qui ne se reprend pas et qu’on nomme la fidélité. Le travail des pédopsychiatres, ou des pédopsychologues est d’œuvrer à restaurer cette aptitude humaine à vouloir espérer de la vie sur la base de la confiance en la parole donnée.


Comment les enfants peuvent vivre après le divorce de leurs parents ?
Cela dépend beaucoup de l’attitude des parents. L’échec du couple, n’implique pas obligatoirement une mauvaise attitude éducative. La relation « père-enfant », « mère-enfant » peut et doit être maintenue. C’est aux parents qu’il appartient de veiller à l’équilibre des enfants et à ce qui est nécessaire à leur évolution. Dans la pratique, c’est extrêmement compliqué. Même les divorces dits à l’amiable ne sont pas sans conflits et rancœurs peu propices à l’établissement d’un climat épanouissant et sécurisant autour des enfants.


Le Conseil d’un enfant de parents divorcés
Mes parents ont divorcés et le seul conseil que je peux donner, c’est de ne surtout pas porter la responsabilité de ce divorce sur vos épaules : les enfants n’y sont pour rien ! Ensuite, il faut vivre comme l’on peut, en cultivant les liens filiaux spécifiques, tant avec son père qu’avec sa mère, sans jamais les juger ni prendre parti pour l’un ou l’autre dans les différends qui peuvent les opposer.


Voir sur les enfants du divorce :
La Catéchèse du Pape François sur « les enfants blessés par le divorce »
Les « vingt demandes » d'un enfant de parents séparés ou divorcés
« Les enfants, premières victimes du divorce », un sujet tabou ?
Les « conséquences d’un divorce sur les enfants »