Le Défi pour le Carême de Sœur Marguerite-Marie Alacoque « Ô Cœur sacré, je meurs à ce plaisir, pour ne plus vivre qu'à votre Amour » :

« Voici, mes très-aimées sœurs, un petit défi, selon que je crois vous être nécessaire dans ce Saint Temps de Carême, pour vivre conformément à nos saintes Observances, et vous rendre dignes de recevoir abondamment les Grâces du Sacré Cœur de Notre-Seigneur. Vous ferez connaître l'amour que vous avez pour Lui, si vous vous rendez fidèles à ne vous servir (comme il est dit dans la constitution) de vos yeux, de vos oreilles, de votre langue, ni de votre cœur, que pour Son amour et service. Il faut pour cela vous renfermer dans Son divin Cœur, comme dans un petit désert, pour y trouver le recueillement et le silence, la mortification de tous vos sens, et enfin une nouvelle vie d'esprit et d'amour. Vous ferez mourir en vous la curiosité de vos yeux ; et les détournant de toutes choses inutiles, vous les fixerez sur vous-mêmes, sur les mouvements de votre cœur, et sur le Cœur de Jésus-Christ. Vous en ferez cinq pratiques. Vous ferez mourir le penchant qui vous porte à parler, en ne disant rien d'inutile dans les lieux et les temps du silence. Dans les conversations, point de paroles, de plaintes, de murmures, de mésestime du prochain, ou pour désapprouver ses actions. Vous ne direz rien à votre louange, ni pour justifier vos défauts ; sur l'obéissance, point de réplique, vous ne témoignerez jamais vos répugnances ni vos inclinations. Vous ferez sur tout cela quinze pratiques. Vous ferez mourir la vaine curiosité de vos oreilles, en leur refusant d'écouter ce qui pourrait donner du plaisir, ou vous causer des distractions. Vous en ferez cinq pratiques ; à chacune vous direz : « Ô Cœur sacré, je meurs à ce plaisir, pour ne plus vivre qu'à votre Amour ». Ainsi, mes chères sœurs, mourez toutes à vous-mêmes pendant ce Saint Temps de Carême, pour ressusciter avec Lui. Celles qui se rendront plus fidèles à ces pratiques, seront les plus aimées et caressées de Jésus, et obtiendront un plus grand don d'oraison, où l'on ne parvient que par une vraie mortification. »

Ainsi soit-il.


Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690) – « Recueil des écrits de la Vénérable Mère Marguerite-Marie Alacoque » , Première partie : Instructions et avis que la Servante de Dieu a donnés aux Novices, p. 51-52, chez Perisse frères (1834)

Marguerite-Marie-Alacoque.jpg

Voir également de Sainte Marguerite-Marie Alacoque :
La « Neuvaine pour les âmes du purgatoire » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque
La Prière au « Sacré-Coeur de Jésus » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque
La Prière d’invocation de Ste Marguerite-Marie Alacoque « Je Vous salue, Cœur de Jésus »
La Prière d’offrande de Sainte Marguerite-Marie Alacoque « Mon Dieu, je Vous offre votre Fils bien-aimé »
Les « 12 promesses de notre Seigneur Jésus Christ » à Sainte Marguerite-Marie Alacoque
L’Acte de Consécration au Sacré-Cœur de Jésus « Ô divin Cœur, Vous aimez et n'êtes point aimé » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque
La Prière de Marguerite-Marie Alacoque « C’est en Vous, ô Cœur tout aimable, que je veux aimer, agir et souffrir »
La Prière de Ste Marguerite-Marie Alacoque « Ô Cœur divin, je ne veux plus vivre que de Vous, par Vous et pour Vous »
La Prière de Sainte Marguerite-Marie Alacoque « Ô Sacré Cœur de Jésus, je veux Vous faire amende honorable pour toutes les irrévérences et tous les outrages que Vous avez reçus sur nos autels »
La Prière de Consécration au S-C de Jésus de Ste Marguerite-Marie « Je Vous prends donc, ô Cœur Sacré, pour l’unique objet de mon amour »
La Prière de Mère Marguerite-Marie Alacoque devant son Crucifix « Ô mon Sauveur, je désavoue tout ce qui se passe en moi de contraire à Votre saint Amour »
La Prière de Ste Mère Marguerite-Marie « Ô mon Jésus, je veux obéir comme Vous jusqu’au dernier soupir de ma vie »
La Prière de la Bienheureuse Marguerite-Marie Alacoque « Ô Cœur de Jésus, réformez mon pauvre cœur infidèle »
La Prière de Marguerite-Marie Alacoque « Ô Cœur qui blessez les cœurs plus durs que la pierre »
La Prière de réparation de Sœur Marguerite-Marie Alacoque « Ô Cœur blessé de mon Jésus, réformez mon cœur infidèle et inconstant »
Le Défi pour le Carême de Sœur Marguerite-Marie Alacoque « Ô Cœur sacré, je meurs à ce plaisir, pour ne plus vivre qu'à votre Amour »