Messe-Keur-Moussa.jpg

Ces Ordres qui proposent aux Laïcs de s’engager

Vivre au cœur du monde et puiser au quotidien à La source. Vivre parmi les autres mais être inondé au quotidien par Sa présence ? Et si, en tant que laïcs, vous vous engagiez autrement ? C’est ce que proposent les Tiers-Ordres : vivre pleinement sa vocation tout en étant recentré sur Dieu. Les Tiers Ordres ou une autre voie vers la Sainteté.

Contrairement aux idées reçues, la Vie consacrée n’est pas réservée à la seule Vie religieuse. Comme le rappelle le code de droit canonique, la Vie consacrée est « la forme de vie stable par laquelle des fidèles se donnent totalement à Dieu » Et elle recoupe des réalités très diverses à l’image de l’histoire millénaire de l’Église.

Ainsi, chacun est appelé à agir, là où il vit, sous la conduite de l’Esprit Saint, comme un levain qui transforme le monde de l’intérieur. Les Laïcs consacrés, les Tertiaires, les Oblats mais aussi les Laïcs séculiers recentrent leur vie sur le Christ. Ils se nourrissent de la Prière, de la lecture de la Parole de Dieu et des Sacrements. Pourtant, ils restent dans leur milieu naturel de vie. Ils gardent leur travail. Et c’est justement au sein de cette vie ordinaire, à travers leurs relations familiales, amicales, professionnelles, associatives ou encore dans leur quartier, qu’ils témoignent de l’Évangile.


Qu’est-ce qu’un Tiers-Ordre ?

Le Tiers-Ordre « Séculier » constitue la troisième partie d’un Ordre religieux (après les Frères et les Moniales). Il s’adresse aux Laïcs qui, vivant dans le monde, veulent suivre la spiritualité de l’Ordre auquel ils se rattachent. Pour eux, l’Ordre offre une spiritualité dédiée et adaptée à la vie hors des murs d’une communauté religieuse.


Quel est le but de la Vie consacrée ?

Ceux qui rejoignent un Tiers-Ordre peuvent surtout y trouver une aide à leur sanctification personnelle, par la pratique d’une Vie chrétienne inspirée par la règle d’un Ordre religieux. À la suite de Jésus qui a vécu au milieu des hommes, les Laïcs consacrés vivent au cœur du monde avec les moyens du monde pour y faire progresser l’Esprit de l’Évangile.


Comment un Laïc peut avancer dans cette voie ?

Le Tiers Ordre apporte une réelle famille spirituelle. Il permet de participer naturellement à toute son œuvre commune, en compagnie des Religieux. La pratique des Sacrements et celle de la Prière, spécialement la Prière Liturgique, font le quotidien des Laïcs consacrés. L’étude de la doctrine, la compréhension de la règle de l’Ordre, une formation théologique sont également des éléments de la pratique d’une Vie chrétienne plus parfaite.


Comment devenir un Laïc consacré ?

Chaque Ordre Religieux demande des dispositions différentes à la lumière de sa propre spiritualité et de sa tradition. Ce qui est le plus important, pour la personne qui se sent appelée, c’est son réel désir d’atteindre une perfection chrétienne. Celui qui rentre dans un Tiers-Ordre (ou une autre forme d’engagement séculier) connaît déjà un certain avancement sur la voie de la vie spirituelle.
Dans les premiers temps une formation est nécessaire afin d’approfondir la règle de l’Ordre et de préparer sa Consécration. Enfin, il ne faut jamais perdre de vue que l’entrée dans un Tiers-Ordre n’est pas une fin en soi. C’est le début d’une nouvelle vie, un vrai point de départ sur cette voie cachée vers la Sainteté.


Si un Appel de Dieu résonne en vous, découvrez ces Ordres qui vous attendent :

Ordre-des-Dominicains-Precheurs.png

Fraternités Laïques Dominicaines
Dès l'origine, Saint Dominique fut entouré par de nombreux laïcs désireux de suivre son idéal de vie. C’est en 1285, plus de 60 ans après sa mort, que la règle sera promulguée. Aujourd'hui, les Laïcs dominicains sont regroupés dans 26 fraternités en France. Hommes, femmes, retraités, personnes mariées ou célibataires, on en compte environ 300 dans l’Hexagone. Tous s’engagent non seulement à cheminer vers la sainteté et à accomplir des œuvres de charité, mais aussi à faire partie de la mission de prédication de l'Ordre : « répandre dans le cœur de l'humanité la Présence du Christ pour que le Message du salut soit connu et accepté par tous les hommes ». Leur vie repose sur quatre piliers : la prédication de l'Évangile, l'étude de la Parole de Dieu, la Prière et le Partage fraternel.

Pour en savoir plus sur les « Fraternités Laïques Dominicaines »


Francois-d-Assise.jpg

L'Ordre des Franciscains Séculiers
Fondé par Saint François d'Assise en 1223 à la demande de personnes mariées voulant vivre à l'exemple des Frères Franciscains, ce Tiers-Ordre compte environ 3 000 membres, hommes et femmes, répartis dans plus de 300 fraternités. Ils se rencontrent tous les mois pour un temps de prière, de partage, de formation et d'approfondissement de la Spiritualité Franciscaine. Comme le dit la Règle franciscaine : « ils accueilleront d'un cœur humble tout homme comme un don du Seigneur... Avec tous les hommes de bonne volonté, ils sont appelés à construire un monde plus fraternel ».

Pour en savoir plus sur « L'Ordre des Franciscains Séculiers »


Ordre-des-Carmes-Dechaux.jpg

L'Ordre des Carmes Déchaux Séculiers
Il est né en 1452 sous le généralat du Bienheureux Jean Soreth. Aujourd'hui les laïcs sont regroupés dans l'O.C.S.D. : l’Ordre des Carmes Déchaux Séculier. En France ils sont quelques 170 personnes attirés par la Prière silencieuse à se réunir une fois par mois pour approfondir la relation d'amitié avec Dieu. Si la Spiritualité Carmélitaine est contemplative, l'élan apostolique ne lui fait pas défaut. Cette ferveur apostolique s'inspire de Sainte Thérèse d'Avila et de Sainte Thérèse de Lisieux. Le temps du cheminement pour devenir Laïc Consacré Carme dure environs trois ans.

Pour en savoir plus sur « L'Ordre des Carmes Déchaux Séculiers »


Salesiens-Cooperateurs-de-Don-bosco.jpg

Les Salésiens Coopérateurs de Don Bosco
C'est en 1876 que le Pape Pie IX reconnaît officiellement la Congrégation des Laïcs Salésiens de Don Bosco, son fondateur. Être Salésien Coopérateur de Don Bosco, c'est répondre à la vocation chrétienne en travaillant en groupes locaux. Objectif ? Exercer l'apostolat dans le mariage, en famille, dans la paroisse et dans la vie sociale. La catéchèse, l'éducation et l'enseignement des jeunes, comme aujourd'hui auprès des réfugiés et migrants, sont au cœur de l'Engagement Salésien. La présence des Salésiens Coopérateurs se développe dans le monde entier sur les cinq continents. Leur nombre dépasse aujourd'hui 30 000 Laïcs, répartis dans 60 pays.

Pour en savoir plus sur les « Salésiens Coopérateurs de Don Bosco »


Ordre-Cistercien.jpg

Les Communautés des Laïcs Cisterciens
Les Laïcs Cisterciens suivent la Règle de Saint Benoît telle qu'elle est vécue dans les Communautés Monastiques Cisterciennes : chercher Dieu à travers la vie en commun, le travail, la prière personnelle, la prière commune, la lecture, l'admiration de la Création et l'attention incessante aux autres et à Dieu. L'origine de la grande Famille Cistercienne remonte à 1098. Mais la création du Tiers Ordre est beaucoup plus récente puisqu’il a vu le jour qu’en 2008. Il se caractérise par sa dimension internationale. Aujourd’hui, l'Association Internationale des Communautés de Laïcs Cisterciens compte environ 1 300 membres à travers le monde dont 400 rien qu’en France.

Pour en savoir plus sur les « Communautés des Laïcs Cisterciens »


Benoit.jpg

Les Oblats de Saint Benoît
Être Oblat de Saint Benoît, c'est souhaiter vivre l’Évangile dans le monde, en lien avec une communauté monastique des Bénédictins, l'Ordre fondé par Saint Benoit en 529. Les Oblats et Oblates mènent leur vie professionnelle et familiale selon la Règle de Saint Benoît, en témoignant d’un esprit de bienveillance, de charité et de service. Ils manifestent leur respect de la Création. Être Oblat, c'est aussi « prier et travailler » (« ora et labora ») et aimer le Chant Grégorien. Devenir Oblat nécessite une formation qui dure un an. Aujourd'hui la France compte environ 500 Oblats et Oblates.

Pour en savoir plus sur les « Oblats de Saint Benoît »


Assomptionniste.jpg

L'Alliance Assomptionniste
Elle a été fondée à Nîmes en 1845 par le Père Emmanuel d'Alzon qui voulait créer une Communauté Religieuse à la fois moderne et enracinée dans la Tradition, selon sa devise « Que ton Règne vienne ! » La Règle de la Congrégation est inspirée de celle de Saint Augustin. En vue de partager de s'engager aux côtés des Religieux dans des différentes missions apostoliques comme le volontariat, l'édition ou la formation universitaire, les Laïcs Assomptionnistes Français se sont regroupés dans une « Association de Laïcs Assomptionnistes ».

Pour en savoir plus sur les « Laïcs Assomptionnistes Français »