Dimanche-des-Rameaux-de-N-S-J-C.jpg

La Bénédiction, Distribution et Procession Solennelle des Rameaux :


Ornements Rouges

I – BÉNÉDICTION DES RAMEAUX
Le Célébrant, revêtu de la chape, se tient debout face au peuple, derrière une table sur laquelle sont déposés les Rameaux, tandis que le chœur chante :

Antienne·(Matthieu 21, 9)
« Voici donc ton Roi qui vient à toi, pour ton bonheur. Il vient dans la douceur, pour se faire aimer, et non dans la puissance, pour se faire craindre » (Saint Antoine de Padoue)
Hosánna fílio David : benedíctus, qui venit in nómine Dómini. O Rex Israël : Hosánna in excélsis.
Hosanna au Fils de David ! Béni Celui qui vient au Nom du Seigneur. Ô Roi d’Israël ! Hosanna au plus haut des Cieux.

Puis le célébrant bénit les rameaux.

V/ Dominus vobiscum Le Seigneur soit avec vous.
R/ Et cum spiritu tuo Et avec votre Esprit.

Oraison
Le geste extérieur ne suffit pas : le Christ veut triompher en nous et nous apprendre à aimer la Croix.
Bénedic, quǽsumus, Dómine, hos palmárum (seu olivárum ramos aut aliárum arbórum) : et præsta ; ut, quod pópulus tuus in tui veneratiónem hodiérno die corporáliter agit, hoc spirituáliter summa devotióne perfíciat, de hoste victóriam reportándo et opus misericórdiæ summópere diligéndo. Per Christum Dóminum nostrum.
Daignez, Seigneur bénir ces branches de palmier (ou d’olivier ou d’autres arbres) et faites que Votre peuple accomplisse spirituellement, avec une dévotion véritable, ce qu’il fait extérieurement aujourd’hui en Votre honneur, et que, remportant la victoire sur l’ennemi, il réponde par l’amour à l’œuvre de Miséricorde que Vous avez accomplie pour son Salut. Par le Christ notre Seigneur.

Le Célébrant asperge trois fois les Rameaux placés sur la table, puis ceux que les fidèles tiennent en main. Ensuite il bénit l'encens et encense les rameaux de la même façon.


II – DISTRIBUTION DES RAMEAUX
Le Célébrant distribue les Rameaux au clergé et aux fidèles. Pendant ce temps, on chante :

Antienne I·

Pueri Hebraeorum, portantes ramos olivarum, obviaverunt Domino, clamantes, et dicentes : « Hosanna in excelsis »
Les enfants des Hébreux, portant des branches d’olivier, allèrent au-devant du Seigneur ; ils criaient et disaient : « Hosanna au plus haut des Cieux » '

Tous les deux versets, on reprend l'Antienne ci-dessus.

Psaume 23 (Ps 23, 1-2 et 7-10)
Chant de Procession pour l'entrée de l'arche dans le Temple de Jérusalem. Le Christ est le vrai Roi de l'univers.
Dómini est terra , et plenitúdo eius : * orbis terrárum et univérsi qui hábitant in eo.
Au Seigneur est la terre et toute sa plénitude : le globe du monde et tous ceux qui l’habitent.
Quia ipse super mária fundávit eum : * et super flúmina præparávit eum.
Parce que c’est Lui-même qui l’a fondé au-dessus des mers, et qui l’a disposé au-dessus des fleuves.
Attóllite portas, príncipes vestras, + et elevámini, portæ æternáles : * et introíbit Rex glóriæ.
Élevez vos portes, princes, et vous, élevez-vous, portes éternelles : et le Roi de Gloire entrera.
Quis est iste Rex glóriæ ? * Dóminus virtútum ipse est Rex glóriæ.
Quel est ce Roi de Gloire ? Le Seigneur des armées : c’est Lui qui est le Roi de Gloire.
Glória Patri, et Filio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper : et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Antienne II·

Pueri Hebraeorum vestimenta prosternebant in via et clamabant, dicentes : « Hosanna filio David : benedictus qui venit in nomine Domini ! »
Les enfants des Hébreux étendaient leurs vêtements sur le chemin ; ils criaient et disaient : « Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur ! »

Tous les deux versets, on reprend l'Antienne ci-dessus.

Psaume 46 (Ps 46, 2-10)
Ce Psaume chante la joie du peuple pour son Roi. Il s'applique au Christ, Roi de toutes les nations.

Omnes Gentes, pláudite mánibus : * iubiláte Deo in voce exsultatiónis.
Nations, battez toutes des mains : poussez des cris de joie vers Dieu, avec une voix d’exultation.

Quóniam Dóminus excélsus, terríbilis : * Rex magnus super omnem terram.
Parce que le Seigneur est élevé et terrible : c’est un grand Roi sur toute la terre.

Subiécit pópulos nobis : * et Gentes sub pédibus nostris.
Il nous a assujetti des peuples, et des nations sous nos pieds.

Elégit nobis hereditátem suam : * spéciem Iacob, quam diléxit.
Il nous a choisi pour héritage : la beauté de Jacob qu’Il a aimée.

Ascéndit Deus in iúbilo : * et Dóminus in voce tubæ.
Dieu est monté au milieu des acclamations de joies, et le Seigneur au son de la trompette.

Psállite Deo nostro, psállite : * psállite Regi nostro, psállite.
Chantez notre Dieu, chantez : chantez notre Roi, chantez.

Quóniam Rex omnis terræ Deus : * psállite sapiénter.
Parce que le Roi de toute la terre est Dieu : chantez avec sagesse.

Regnábit Deus super Gentes : * Deus sedet super sedem sanctam suam.
Dieu règnera sur les nations : Dieu est assis sur son Trône Saint.

Príncipes populórum congregáti sunt cum Deo Abraham : * quóniam dii fortes terræ veheménter eleváti sunt.
Les princes des peuples se sont réunis au Dieu d’Abraham : parce que les dieux puissants de la terre ont été extraordinairement élevés.

Glória Patri, et Filio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper : et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Dimanche-des-Rameaux-Christ.jpg

Évangile selon Saint Matthieu XXI, 1-9 sur le Jour des Rameaux
Le Célébrant se lave les mains, monte à l'Autel et le baise. Il bénit l'encens puis il (ou le Diacre) récite la prière habituelle avant l'Évangile.
« Le Christ ne fut pas Roi pour exiger des tributs, armer de fer des bataillons, et dompter visiblement Ses ennemis ; mais Il est Roi parce qu'Il gouverne les âmes, parce qu'Il veille sur elles pour l'Éternité, parce qu'Il conduit au Royaume des Cieux ceux qui croient en Lui, qui espèrent en Lui et qui L'aiment » (Saint Augustin)
In illo témpore : Cum appropinquásset Iesus Ierosólymis, et venísset Béthphage ad montem Olivéti : tunc misit duos discípulos suos, dicens eis : Ite in castéllum, quod contra vos est, et statim inveniétis ásinam alligátam et pullum cum ea : sólvite et addúcite mihi : et si quis vobis áliquid dixerit, dícite, quia Dóminus his opus habet, et conféstim dimíttet eos. Hoc autem totum factum est, ut adimplerétur, quod dictum est per Prophétam, dicéntem : Dícite fíliae Sion : Ecce, Rex tuus venit tibi mansuétus, sedens super ásinam et pullum, fílium subiugális. Eúntes autem discípuli, fecérunt, sicut præcépit illis Iesus. Et adduxérunt ásinam et pullum : et imposuérunt super eos vestiménta sua, et eum désuper sedére tecérunt. Plúrima autem turba stravérunt vestiménta sua in via : álii autem cædébant ramos de arbóribus, et sternébant in via : turbæ autem, quæ præcedébant et quæ sequebántur, clamábant, dicéntes : Hosánna fílio David : benedíctus, qui venit in nómine Dómini.
En ce temps-là, comme Il approchait de Jérusalem, et qu’Il était arrivé à Bethphagé, au Mont des Oliviers, Jésus envoya deux de Ses disciples, en leur disant : « Allez au village qui est devant vous et vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et un ânon avec elle ; détachez-les et amenez-les-moi. Si on vous dit quelque chose, vous direz : Le Seigneur en a besoin, et aussitôt on les laissera aller. » Or, cela se faisait afin que s’accomplît ce qui avait été dit par le Prophète : Dites à la fille de Sion : Voici que ton roi vient à toi plein de douceur et monté sur un âne et sur un ânon, le petit de celui qui porte le joug. Les disciples allèrent et firent comme Jésus leur avait ordonné. Ils amenèrent l’ânesse et l’ânon, mirent sur eux leurs manteaux et L’y firent monter. Beaucoup de gens de la foule étendirent leurs vêtements sur le chemin ; d’autres coupèrent des branches d’arbres et en jonchèrent la route. Les foules qui précédaient Jésus et celles qui Le suivaient criaient : « Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur ! »

Le Célébrant baise l'Évangile, mais n'est pas encensé


I – PROCESSION SOLENNELLE DES RAMEAUX
« Imitons ceux qui allèrent au-devant de lui. Allons à la rencontre du Christ, non pas pour étendre sur son chemin des rameaux d'olivier ou des vêtements : c'est nous-mêmes qu'il faut abaisser devant Lui, autant que nous le pouvons, par l'humilité du cœur et la droiture de l'esprit, afin d'accueillir le Verbe qui vient, afin que Dieu trouve place en nous, lui que rien ne peut Contenir » (Saint André de Crète)

Le Prêtre bénit l'encens, et le Diacre chante :
V/ Procedamus in pace Avançons en paix.
R/ In nómine Christi. Amen. Au Nom du Christ. Ainsi soit-il.

En tête s'avancent le Thuriféraire, la Croix sans voile et les acolytes ; les fidèles marchent derrière le Célébrant. Tous tiennent en main les Rameaux bénits. Durant la Procession, on chante les Antiennes et l'Hymne suivants :

Antienne I
Toutes ces Antiennes acclament notre Seigneur comme le Triomphateur de la mort et du péché.
Occúrrunt turbæ cum flóribus et palmis Redemptóri óbviam : et victóri triumphánti digna dant obséquia : Fílium Dei ore gentes prǽdicant : et in laudem Christi voces tonant per núbila : Hosánna.
Des foules viennent au-devant du Rédempteur avec des fleurs et des palmes ; elles rendent un digne hommage à ce vainqueur triomphant. Les gentils publient la grandeur du Fils de Dieu et l’air retentit d’acclamations à la gloire du Christ : Hosanna.

Antienne II
Cum Angelis et púeris fidéles inveniántur, triumphatóri mortis clamántes : Hosánna in excélsis.
Fidèles, unissons-nous aux anges et aux enfants ; chantons le vainqueur de la mort : Hosanna au plus haut des cieux !

Antienne III
Turba multa, quæ convénerat ad diem festum, clamábat Dómino : Benedíctus, qui venit in nómine Dómini : Hosánna in excélsis.
Une foule nombreuse, qui était venue pour la fête, acclama Notre Seigneur : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux !

Antienne IV (Luc 19, 37-38)
Cœpérunt omnes turbae descendéntium gaudéntes laudáre Deum voce magna, super ómnibus quas víderant virtútibus, dicéntes : Benedíctus qui venit Rex in nómine Dómini ; pax in terra, et glória in excélsis.
Dans la joie, la foule de tous ceux qui descendaient se mit à louer Dieu d’une voix forte pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient : Béni soit le Roi qui vient au nom du Seigneur ! Paix sur terre et gloire au plus haut des cieux !

Hymne de Théodulfe d’Orléans
Glória, laus et honor tibi sit, Rex Christe, Redémptor : Cui pueríle decus prompsit Hosánna pium.
Gloire, louange, honneur à Vous, Christ-Roi, Rédempteur, à qui l’élite des enfants chanta avec amour : Hosanna !

Les Fidèles reprennent ce refrain, et font de même après chaque couplet

Israël es tu Rex, Davidis et ínclita proles : Nómine qui in Dómini, Rex benedícte, venis.
Vous êtes le Roi d’Israël, le noble Fils de David, ô Roi béni, qui venez au Nom du Seigneur.

Cœtus in excélsis te laudat cǽlicus omnis, Et mortális homo, et cuncta creáta simul.
L’armée angélique, au plus haut des Cieux, l’homme mortel et toute créature Vous louent ensemble.


Antienne V
Omnes colláudant nomen tuum, et dicunt : Benedíctus qui venit in nómine Dómini : Hosánna excélsis.
Tous ensemble chantent votre Nom et disent : Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des Cieux !


Psaume 147
Ce Psaume invite Jérusalem - figure de l'Église et de nos âmes - à louer son Seigneur pour tous les Bienfaits reçus de Lui

Lauda, Ierusalem, Dóminum : * lauda Deum tuum, Sion.
Jérusalem, loue le Seigneur : loue ton Dieu, ô Sion.

Quóniam confortávit seras portárum tuárum : * benedíxit fíliis tuis in te.
Parce qu’Il a affermi les serrures de tes portes : Il a béni tes fils au milieu de toi.

Qui pósuit fines tuos pacem : * et ádipe fruménti sátiat te.
C’est Lui qui a établi la paix sur tes frontières, et qui te rassasie de moelle de froment.

Qui emíttit elóquium suum terræ : * velóciter currit sermo eius
C’est Lui qui envoie sa Parole à la terre : avec vitesse court sa Parole.

Qui dat nivem sicut lanam : * nébulam sicut cínerem spargit.
C’est Lui qui donne la neige comme la laine, répand le brouillard comme de la cendre.

Mittit cristallum suum sicut buccéllas : * ante fáciem frígoris eius quis sustinébit ?
Il envoie Sa glace comme des morceaux de pains : à la face de Son froid, qui tiendra ?

Emíttet verbum suum, et liquefáciet ea : * flabit spíritus eius, et fluent aquæ.
Il enverra sa Parole, et Il les fera fondre : Son vent soufflera, et les eaux couleront.

Qui annúntiat verbum suum Iacob : * iustítias, et iudícia sua Israël.
C’est Lui qui annonce sa Parole à Jacob ; ses Justices et ses Jugements à Israël.

Non fecit táliter omni natióni : * et iudícia sua non manifestávit eis.
Il n’a pas fait ainsi pour les autres peuples : et ses Jugements, Il ne leur a pas manifestés.

Glória Patri, et Filio, et Spirítui Sancto. Sicut erat in princípio, et nunc, et semper : et in sǽcula sæculórum. Amen.
Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit. Comme il était au commencement, et maintenant, et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Antienne VI
Fulgéntibus palmis prostérnimur adveniénti Dómino : huic omnes occurrámus cum hymnis et cánticis, glorificántes et dicéntes : Benedíctus Dóminus.
Dans l’éclat des palmes, nous nous prosternons devant le Seigneur qui arrive. Avec des hymnes et des cantiques, courons tous au-devant de Lui, Le glorifiant et disant : Béni soit le Seigneur !

Antienne VII
Ave, Rex noster, Fili David, Redémptor mundi, quem prophétae praedixérunt Salvatórem dómui Israël esse ventúrum. Te enim ad salutárem víctimam Pater misit in mundum, quem exspectábant omnes sancti ab orígine mundi, et nunc : Hosánna Fílio David. Benedíctus qui venit in nómine Dómini. Hosánna in excélsis.
Salut, notre Roi, Fils de David, Rédempteur du monde ! Vous dont les prophètes ont annoncé la venue pour être le Sauveur de la maison d’Israël : C’est Vous que le Père a envoyé dans le monde comme Victime de Salut, Vous qu’attendaient tous les Saints depuis le commencement du monde, et maintenant. Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des Cieux !

Au retour de la Procession, tandis que le Célébrant franchit les portes de l'église, on entonne le Répons suivant :

Répons
R/. Ingrediénte Dómino in sanctam civitátem, Hebræórum púeri resurrectiónem vitæ pronuntiántes, * Cum ramis palmárum : Hosánna, clamábant, in excélsis.
Comme le Seigneur entrait dans la Ville Sainte, les enfants des Hébreux annoncèrent la Résurrection de Celui qui est la Vie. * Et, tenant des rameaux de palmier, ils criaient : Hosanna au plus haut des Cieux !
V/. Cum audísset pópulus, quod Iesus veníret Ierosólymam, exiérunt óbviam ei. * Cum ramis palmárum : Hosánna, clamábant, in excélsis.
Ayant appris que Jésus venait à Jérusalem, le peuple sortit au-devant de Lui ; * et tenant des rameaux de palmier, ils criaient : Hosanna au plus haut des Cieux !

Le Célébrant monte à l'Autel avec ses ministres et, debout, tourné vers le peuple, il chante l'Oraison qui termine la Procession

Oraison
V/ Dominus vobiscum Le Seigneur soit avec vous.
R/ Et cum spiritu tuo Et avec votre Esprit.

Dómine Iesu Christe, Rex ac Redémptor noster, in cuius honórem, hos ramos gestántes, solémnes laudes decantávimus : concéde propítius ; ut, quocúmque hi rami deportáti fúerint, ibi tuae benedictiónis grátia descéndat, et, quavis dǽmonum iniquitáte vel illusióne profligáta, déxtera tua prótegat, quos redémit : Qui vivis et regnas in sǽcula saeculórum.
Seigneur Jésus-Christ, notre Roi et notre Rédempteur, en Votre honneur nous portons ces Rameaux et nous avons chanté toutes ces louanges solennelles : accordez-nous favorablement que, partout où seront portés ces Rameaux, descende la Grâce de votre Bénédiction et, qu’après avoir triomphé de toute malice et de toute tromperie des démons, Votre droite protège ceux qu’elle a racheté. Vous qui vivez dans les siècles des siècles.

Le Célébrant et ses ministres déposent les ornements rouges, et revêtent les ornements violets pour la « Sainte Messe du Deuxième Dimanche de la Passion ou Dimanche des Rameaux » (Dominica II Passionis seu in Palmis)


Voir en ce Dimanche des Rameaux
- La Procession Solennelle des Rameaux en l’honneur du Christ Roi (De Solemni Palmarum Processione in honorem Christi Regis) « Bénédiction, Distribution et Procession des Rameaux »
- L’Hymne pour la Procession du Dimanche des Rameaux « Gloria, laus et honor tibi » de Théodulfe d'Orléans
- La Prière du Deuxième Dimanche de la Passion dit des Rameaux « Hosanna au Fils de David ! Béni soit Celui qui vient au Nom du Seigneur et qui est Roi et Seigneur Lui-même ! » d’Adolphe Baudon de Mony
- La Prière pour le Dimanche des Rameaux « Ô Seigneur, faites que votre Passion ne soit pas vaine pour nous » du Très Révérend Père Gabriel de Sainte Marie-Madeleine
- La Prière tirée de la Collecte de la Sainte Messe du Dimanche des Rameaux « Agneau de Dieu, qui allez être immolé pour mes péchés, pardonnez-moi mes révoltes et mes désobéissances » du Révérend Père Jean-Baptiste-Élie Avrillon
- La Prière pour le Dimanche des Rameaux « Seigneur, n’ai-je pas trop méconnu, négligé, profané le Sacrement de votre Autel ? » du Révérend Père Louis-Pierre Pététot
- La Prière du R. P. Leonhard Goffiné pour le Dimanche des Rameaux « Ô Jésus, combien Vous avez travaillé et souffert pour nous arracher de l'enfer ! »
- La Prière pour le Dimanche des Rameaux « Regardez notre divin Sauveur dans cette triomphante Journée où Il fait Son entrée à Jérusalem » de Monseigneur Jacques-Bénigne Bossuet
- Toutes les « Prières pour le Dimanche des Rameaux » (Dominica II Passionis seu in Palmis)
- Les Prières et Résolutions pour la Semaine Sainte du Dimanche des Rameaux de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse « Je désire ardemment, ô mon Sauveur, la Sanctification de Votre Saint Nom »
- Le Sermon de Saint Bède le Vénérable pour le Dimanche des Rameaux « Vers l'Agneau de Dieu monte l'hosanna du peuple »
- L’Homélie de Saint André de Crète du Dimanche des Rameaux « Gloire au Christ Vainqueur de la mort »