Dieu-Decalogue.jpg

Les « Dix Commandements de Dieu » selon le Catéchisme de l’Église Catholique (CEC n°2052 à 2055) :

« Maître, que dois-je faire... ? »

2052 « Maître, que dois-je faire de bon pour posséder la Vie éternelle ? » Au jeune homme qui Lui pose cette question, Jésus répond d’abord en invoquant la nécessité de reconnaître Dieu comme « Le seul Bon », comme le Bien par excellence et comme la Source de tout bien. Puis, Jésus lui déclare : « Si tu veux entrer dans la Vie, observe les Commandements ». Et de citer à Son interlocuteur les Préceptes qui concernent l’amour du prochain : « Tu ne tueras pas, tu ne commettras pas d’adultère, tu ne voleras pas, tu ne porteras pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère ». Jésus résume enfin ces Commandements d’une manière positive : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Mt 19, 16-19).

2053 A cette première Réponse, une seconde vient s’ajouter : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor aux Cieux ; puis viens, suis-moi » (Mt 19, 21). Elle n’annule pas la Première. La suite de Jésus Christ comprend l’accomplissement des Commandements. La Loi n’est pas abolie (cf. Mt 5, 17), mais l’homme est invité à La retrouver en la Personne de son Maître, qui en est l’accomplissement parfait. Dans les Trois Évangiles synoptiques, l’Appel de Jésus adressé au jeune homme riche, de Le suivre dans l’obéissance du disciple et dans l’observance des Préceptes, est rapproché de l’Appel à la pauvreté et à la chasteté (cf. Mt 19, 6-12. 21. 23-29). Les Conseils Évangéliques sont indissociables des Commandements.

2054 Jésus a repris les Dix Commandements, mais Il a manifesté la Force de l’Esprit à l’œuvre dans leur lettre. Il a prêché la « Justice qui surpasse celle des scribes et des pharisiens » (Mt 5, 20) aussi bien que celle des païens (cf. Mt 5, 46-47). Il a déployé toutes les exigences des Commandements. « Vous avez entendu qu’il a été dit aux ancêtres : Tu ne tueras pas ... Eh bien ! Moi je vous dis : quiconque se fâche contre son frère en répondra au Tribunal » (Mt 5, 21-22).

2055 Lorsqu’on Lui pose la question : « Quel est le plus grand Commandement de la Loi ? » (Mt 22, 36), Jésus répond : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit ; voilà Le plus grand et le Premier Commandement. Le Second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. A ces deux Commandements se rattache toute la Loi, ainsi que les Prophètes » (Mt 22, 37-40 ; cf. Dt 6, 5 ; Lv 19, 18). Le Décalogue doit être interprété à la lumière de ce double et unique Commandement de la Charité, plénitude de la Loi :
Le Précepte : tu ne commettras pas d’adultère ; tu ne tueras pas ; tu ne voleras pas ; tu ne convoiteras pas, et tous les autres se résument en ces mots : tu aimeras ton prochain comme toi-même. La Charité ne fait point de tort au prochain. La Charité est donc la Loi dans sa plénitude (Rm 13, 9-10). ».''

Ainsi soit-il.


Voir également sur les 10 Commandements de Dieu :
- Les 10 Commandements de Dieu selon le Livre de l’Exode (Ex 20, 12-24)
- Les 10 Commandements de Dieu selon le Livre du Deutéronome (Dt 5, 6-21)
- Les Dix Commandements de Dieu selon le Catéchisme du Concile de Trente (1562)
- Les Dix Commandements de Dieu selon le Catéchisme de l’Église Catholique (CEC n°2052 à 2055)
- « Examen de conscience » d’après les 10 Commandements de Dieu
- La Prière sur les 10 Commandements de Dieu « Un seul Dieu tu adoreras et aimeras parfaitement » de Saint Jean-Baptiste de la Salle
- La Prière pour consacrer son cœur aux célestes et divins Commandements de Dieu « Ô Jésus, mon doux Sauveur, entrez dans la maison de mon âme » de Thomas Haemmerlein à Kempis
- La Prière « Heureux sommes-nous, si nous accomplissons les Commandements de Dieu » du Saint Pape Clément
- La Prière « Ô Mère du Christ, de la facilité avec laquelle on piétine les Commandements de Dieu, délivre-nous ! » de Saint Jean Paul II