L’Hymne de Noël de Caelius Sedulius « A solis ortus cardine » :

A solis ortus cardine, adusque terrae limitem, Christum canamus principem, natum Maria Virgine.
Du point où se lève le soleil, jusqu’aux limites de la terre, chantons le Christ Roi, né de la Vierge Marie.

Beatus auctor saeculi servile corpus induit, ut carne carnem liberans ne perderet quos condidit.
Le glorieux Auteur du monde revêt un corps de servitude ; par la chair Il délivre la chair, Il sauve de leur perte ceux qu’Il avait créés.

Clausae parentis viscera caelestis intrat gratia ; venter puellae baiulat secreta quae non noverat.
Au sein d’une chaste Mère descend la Grâce céleste ; les flancs d’une Vierge ont porté un Mystère à Elle inconnu.

Domus pudici pectoris templum repente fit Dei ; intacta nesciens virum verbo concepit Filium.
La demeure d’un sein pudique devient soudain le Temple de Dieu ; la Vierge intacte et sans souillure conçoit un Fils dans Ses entrailles.

Enixa est puerpera quem Gabriel praedixerat, quem matris alvo gestiens clausus Ioannes senserat.
Elle enfante, cette jeune mère, Celui qu’annonça Gabriel, Celui que Jean, captif encore au sein maternel, salua par ses tressaillements.

Feno iacere pertulit, praesepe non abhorruit, parvoque lacte pastus est per quem nec ales esurit.
Il a eu pour couche un peu de paille ; Il n’a pas eu horreur de la crèche ; Il s’est nourri d’un peu de lait, Lui qui rassasie jusqu’au petit oiseau.

Gaudet chorus caelestium et Angeli canunt Deum, palamque fit pastoribus Pastor, Creator omnium.
Les chœurs célestes se réjouissent, et les Anges chantent à Dieu ; Il se manifeste aux bergers, le Pasteur, Créateur de tous.

Iesu, tibi sit gloria, qui natus es de Virgine, cum Patre et almo Spiritu, in sempiterna saecula.
A Vous soit la Gloire, ô Jésus, qui êtes né de la Vierge : Gloire au Père et à l’Esprit divin, dans les siècles éternels.

Ainsi soit-il.


Caelius Sedulius (vers 430) - Hymne de Noël « A solis ortus cardine »


Voir également de Caelius Sedulius :
- L’Hymne de l'Épiphanie de Caelius Sedulius « Cruel Hérode, pourquoi crains-tu l’arrivée d’un Dieu Roi ? » (Hostis Herodes impie)
- L’Hymne de Noël de Caelius Sedulius « A solis ortus cardine » (Du point où se lève le soleil)