Cene.jpg

L’Hymne de Paul Dorlay « La Nuit qu’Il fut livré, le Seigneur prit du pain » :

« La Nuit qu’Il fut livré, le Seigneur prit du pain ;
En signe de Sa mort, le rompit de Sa main :
« Ma vie, nul ne la prend,
mais c’est moi qui la donne
« Afin de racheter tous mes frères humains. »

Après qu’Il eut soupé pour la dernière fois,
S’offrit comme victime au pressoir de la Croix :
« Mon sang, versé pour vous,
est le Sang de l’Alliance ;
« Amis, faites ceci en mémoire de moi. »

Et nous, peuple de Dieu,
nous en sommes témoins :
Ta mort, nous L’annonçons par ce pain et ce vin.
Jésus ressuscité, ton Église T’acclame,
Vainqueur, passé du monde à la gloire sans fin !

Tu viens revivre en nous ton Mystère pascal :
Éteins en notre chair le foyer de tout mal.
Nous sommes Tes sarments, sainte Vigne du Père :
Fais-nous porter du fruit pour le Jour triomphal.

Seigneur, nous attendons Ton retour glorieux :
Un jour Tu nous prendras avec Toi dans les Cieux.
Ton Corps est la semence de vie éternelle :
Un jour Tu nous prendras à la Table de Dieu »

Ainsi soit-il.


Père Paul Dorlay (1924-….)

Paul-Dorlay-Bony.jpg