Marie-Jesus-Noel.jpg

L’Hymne pour Noël de Sainte Cassienne de Constantinople « Ô notre Dieu qui Te fis homme par Ton Incarnation de la Toute-Chaste » :

« Auguste (l’héritier de Jules César n’est pas appelé par son nom, Octave, mais par le titre flatteur qu’il s’est donné : Auguste) régnant seul sur la terre, la multitude des pouvoirs des hommes avait cessé, et Ton Incarnation de la Toute-Chaste abolit la multitude des faux-dieux ; les cités étaient soumises à un seul règne universel, et les nations crurent en une seule divinité souveraine ; les peuples étaient recensés suivant le décret de César, et c’est sous le nom de la divinité que nous, Tes fidèles, fûmes inscrits, ô notre Dieu qui Te fis homme. Grande est Ta miséricorde, gloire à Toi. »

Ainsi soit-il.


Sainte Cassienne de Constantinople (805-865) – Hymne chantée au Lucernaire à l’Office des Vêpres de la Vigile de Noël

Cassienne-de-Constantinople.jpg

Voir également de Sainte Cassienne de Constantinople :
- L’Hymne de Sainte Cassienne de Constantinople pour le Mercredi Saint « Seigneur, mon cœur blessé Te reconnait pour Dieu »
- L’Hymne pour Noël de Sainte Cassienne de Constantinople « Ô notre Dieu qui Te fis homme par Ton Incarnation de la Toute-Chaste »