Saints-Martyrs-Innocents.jpg

L’Hymne des Martyrs du Vénérable Bède « Célébrons les Innocents que la terre, avec tristesse, a vus périr » :

« Chantons l’hymne des Martyrs ; célébrons les Innocents, que la terre, avec tristesse, a vus périr, que le Ciel joyeux a reçus. Leurs Anges contemplent à jamais la Face du Père céleste ; ils célèbrent le Miracle de sa Grâce, chantant l’hymne des Martyrs. Un roi impie les a moissonnés ; leur Créateur les a recueillis dans sa Bonté ; Il les a placés avec Lui dans la félicité, dans la lumière du Royaume éternel. Celui qui donne à ses élus chacun leur demeure dans la maison de son Père, leur a assigné un rang sublime : un roi impie les a moissonnés. Enfants de deux ans et au-dessous, la fureur d’Hérode les a immolés ; d’un sang pur elle a inondé toute la contrée de Bethléhem. La mort innocente de ces fidèles a resplendi autour du Christ ; les Anges les emportaient aux Cieux, enfants de deux ans et au-dessous. Une voix retentit dans Rama, des lamentations, un deuil immense : Rachel, baignée dans ses larmes, a pleuré ses fils. Ils jouissent d’un triomphe éternel, eux qui ont vaincu les tourments, et sur leurs douleurs gémissante, une voix retentit dans Rama. Ne crains rien, petit troupeau, des dents perfides du lion : le bon Pasteur te donnera les pâturages célestes. Tu suivras, d’un pas pudique, le candide Agneau de Dieu ; des mains impies du larron, ne crains rien, petit troupeau. Il essuiera toutes les larmes, le Père, de vos visages ; la mort ne vous nuira plus, vous êtes entrés dans les murs de la Cité de la Vie. Ceux qui sèment dans les larmes, moissonneront dans une joie immense ; le Créateur les consolera, et, sur les joues de ceux qui pleurent, Il essuiera toutes les larmes. Ô heureuse Cité ! Au sein de laquelle naît le Rédempteur : dans laquelle sont offertes au divin Enfant ces prémices des Martyrs ! Tu ne seras plus appelée petite parmi les mille cités de Juda, depuis que le Chef est né en toi, ô heureuse Cité ! Sous des vêtements brillants de gloire, ils assistent maintenant autour du trône, les Innocents qui ont lavé leur tunique dans le Sang vermeil de l’Agneau. Ils gémirent, ils pleurèrent pour le Royaume de l’éternelle Patrie ; maintenant, pleins d’allégresse, ils louent Dieu, sous des vêtements brillants de gloire ».

Ainsi soit-il.


Saint Bède le Vénérable (673-735) - « Hymne des Martyrs Saints Innocents : Innocentíum Martyrum »

Bede-le-Venerable.jpg

Voir sur les Saints Innocents :
L’Hymne aux Saints Innocents de M. de Sacy « Brillez, fleurs des Martyrs, enfants, troupe innocente, que le glaive immole au berceau »
La Prière face aux trop nombreux avortements de Mgr M. Schooyans « Seigneur, donne-nous la force d'être des veilleurs capables d'aboyer »
La Prière de Sainte Thérèse de la Sainte-Face « À mes petits Frères du ciel, les Saints Innocents »
L’Hymne pour les Saints Innocents de Sœur Marie-Pierre Faure « Écoutez pleurer Rachel au lendemain de Noël »
L’Hymne des Saints Martyrs Innocents du Vénérable Bède « Célébrons les Innocents que la terre, avec tristesse, a vus périr »
La Prière de Notker le Bègue aux Saints Innocents « De tous ceux qui s’empressent à la louange des Innocents, que nul ne devienne compagnon d’Hérode »
La Prière de Prudentius de Sarragosse aux Saints Martyrs Innocents « Je vous salue, Fleurs des martyrs, qu’à l'aurore de votre vie l'ennemi du Christ arracha »
L’Hymne aux Saints Innocents de Prudence de Sarragosse « Salvete, flores Martyrum »


Voir également de Saint Bède le Vénérable :
Le Sermon de Saint Bède le Vénérable pour le Dimanche des Rameaux « Vers l'Agneau de Dieu monte l'hosanna du peuple »
La dernière Prière sur son lit de mort de Saint Bède le Vénérable « Ô Fontaine de Sagesse, donnez-moi bénignement d'arriver à la Source et de Vous voir toujours »
La Prière de Saint Bède à Saint Jean Baptiste « Salut, annonciateur du matin »
La Prière de Bède le Vénérable « Ô Christ, sois présent aux cœurs que Tu as rachetés »
L’Hymne à l’Apôtre Saint André de Saint Bède le Vénérable « Chantons d'une joyeuse voix la Solennité du Bienheureux André »
L’Hymne des Martyrs du Vénérable Bède « Célébrons les Innocents que la terre, avec tristesse, a vus périr »