Christ-couronne-d-epines.jpg

L’Hymne aux Matines pour la Fête de la Sainte Couronne d'Épines le 11 août :

Je T'adore en ce Jour, Épine précieuse,
Bois honteux à mon Roi ; mais aux Siens glorieux :
Ton perçant aiguillon, ta blessure outrageuse,
Guérit nos cœurs blessés, et nous ouvre les yeux.

Que ta pointe, en entrant jusqu’au fond de nos âmes,
En dissipe l'enflure, en tire le venin ;
Et qu'en amortissant nos criminelles flammes,
Elle en change l'ardeur en un Feu tout Divin.

Qu'a la Pourpre du Christ, cède la pourpre même,
Et le sceptre des Rois, à Son faible roseau.
Ô Couronne d'Épine ! Ô sanglant diadème !
Tu pares mieux Son front que leur royal bandeau.

Par de tels instruments, par ces armes puissantes,
Ce Dieu brise en vainqueur les portes des Enfers ;
En tire des captifs les troupes triomphantes,
Et les mène avec Lui, dégagés de leurs fers.

De l'oppresseur des Saints, Il rompt le joug funeste ;
Joug honteux, joug cruel, sous lequel tout gémit ;
Et leur ouvrant l'entrée au Royaume Céleste,
Les délivre à jamais de l'Éternelle Nuit.

Du Monde racheté, que de précieux gages !
Encore tout empourprés du Sang du Rédempteur.
Quel trésor pour les Siens ! Ah ! Si nous sommes sages,
Pouvons-nous d'autres biens chercher le faux bonheur ?

Ô Victime de Paix ! T’offrant à Ta colonne,
Au milieu des douleurs, au milieu des mépris,
Fais que par la Vertu de ta Sainte Couronne,
De ton Sang, de ta Mort, nous recueillons le prix.

Règne avec l'Esprit Saint, Père arbitre du Monde,
Et Toi, Christ, son Image et sa vive Splendeur,
Qui par ta Sainte Épine, en Miracles féconde,
Sur l'âme et sur le corps signales ta Grandeur.


L’Hymne aux Laudes pour la Fête de la Sainte Couronne d'Épines le 11 août :

Est-ce donc-là de Dieu, ce Dieu la vive Image ?
Quoi ! Cet Époux de Sang, cet Homme de douleur !
Qu'est devenu l'éclat dont brillait ce Visage,
Qui porte en tous Ses traits de la mort la pâleur ?

Ah ! Bourreaux, arrêtez : épargnez l'Innocence :
De verges et de fouets, cessez d'armer vos bras.
D'un homme à peine ici reste-t-il l'apparence.
Ce Corps n'est plus un corps... Mais non, frappez ingrats.

Mille pointes qu'unit un nouveau stratagème,
Percent ce Sacré Chef d'Épines Couronné.
Ah ! Sion, est-ce là le brillant diadème,
Ou le bouquet de noce à ton Roi destiné ?

Ses yeux, qui du soleil effacent les lumières,
Couverts d'un vil bandeau, sont déjà presqu'éteints.
Comme un Roi de théâtre, on joue en cent manières,
Ce Roi, qui Seul des Rois tient le sort en Ses mains.

Son sceptre est un roseau ; Son trône est une pierre
Toute teinte de Sang qui ruissèle à grands flots.
D'une pourpre risible, on Le revêt en terre
Ce Monarque Suprême : un Dieu souffre ces maux.

Ô Victime de Paix ! T’offrant à Ta colonne,
Au milieu des douleurs, au milieu des mépris,
Fais que par la Vertu de ta Sainte Couronne,
De ton Sang, de ta Mort, nous recueillons le prix.

Règne avec l'Esprit Saint, Père arbitre du Monde,
Et Toi, Christ, son Image et sa vive Splendeur,
Qui par ta Sainte Épine, en Miracles féconde,
Sur l'âme et sur le corps signales ta Grandeur.

Ainsi soit-il.


Jean-Baptiste de Santeuil de Saint-Magloire (1630-1697) – « Hymnes du Nouveau Bréviaire de Paris » : Hymnes aux Matines et aux Laudes pour la Fête de la Sainte Couronne d'Épines le 11 août, pages 241-244, chez Merigot (1786)

Voir d’autres Hymnes à la Sainte Couronne d'Épines dans « Toutes les Prières sur la Passion du Seigneur » (plus d’une centaine) et dans le Troisième Mystère Douloureux sur « Le Couronnement d'Épines de Jésus-Christ » avec Saint Bernard de Clairvaux

Jean-de-Santeul.jpg

Voir également de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil de Saint-Magloire :
- L’Hymne à la Sainte Trinité pour les Matines « Ô Père, ô Fils et ô Saint-Esprit ! » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne à la Sainte Trinité pour les Laudes « Ô Heureuse et Sainte Trinité ! » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne à la Sainte Trinité pour les Vêpres « Ô Trinité Toute-Puissante ! » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Laudes pour l'Office de la Vierge au Samedi « Comme on voit fuir la nuit au lever de l'aurore » de Jean-Baptiste de Santeuil
- La Prière pour l’Annonciation « Verbe Dieu fait homme mortel, élevez-nous aux Cieux » de Jean-Baptiste de Santeuil
- La Prière pour la Fête de la Visitation « Ô Vierge Sainte, Tu portes le Soleil Glorieux qui bientôt doit éclairer l'univers » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Premières et Deuxièmes Vêpres pour la Fête de la Visitation « Où portes-Tu Tes pas dans l'ardeur qui Te presse ? » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Matines pour la Fête de la Visitation « Sous les pas empressés de cette Vierge Mère » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Laudes pour la Fête de la Visitation « De Marie, en ce Jour, la voix se fait entendre » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Matines pour la Présentation de Jésus-Christ au Temple « Courons au Sacrifice, qu'à ce devoir tout cède » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Premières Vêpres pour la Présentation de Jésus-Christ au Temple « Ouvre Sainte Sion, de ton Temple les portes » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Deuxièmes Vêpres pour la Présentation de Jésus-Christ au Temple « Ô Mystère ! Ô Prodige ! Un Dieu se fait Hostie » de Jean-Baptiste de Santeuil
- La Prière pour la Présentation du Christ dans le Temple « Ô Vierge Mère, combien de glaives transperceront Ton âme ! » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Premières Vêpres pour la Fête de la Transfiguration de Notre Seigneur « C'est assez garder le silence, que le Christ, pour un temps, aux Siens avait prescrit » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Matines pour la Fête de la Transfiguration de Notre Seigneur « Source de feux et de lumières, Toi qui, par notre chair, tempères ta Splendeur » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Laudes et Deuxièmes Vêpres pour la Fête de la Transfiguration de Notre Seigneur « Ô Jésus, en ce Jour pour nous transfiguré, transforme-nous en Toi, conduis-nous à la Gloire » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Premières Vêpres pour les Fêtes de la Sainte Croix « Je Te salue, ô Croix Sacrée, du Sang de Jésus empourprée » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Matines pour les Fêtes de la Sainte Croix « Croix, signe d'une Sainte et Nouvelle Alliance, qui du Monde change le sort » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Laudes pour les Fêtes de la Sainte Croix « Ô Toi, d'un Dieu mourant, confidente fidèle, Croix Sainte, apprends-nous Ses douleurs » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Deuxièmes Vêpres pour les Fêtes de la Sainte Croix « Ô Croix Puissante et Salutaire ! » de Jean-Baptiste de Santeuil
- La Prière sur les 5 Plaies de N-S-J-C « Poussons des cris touchants, des accents lamentables, sur les cruels tourments, les maux inconcevables d'un Dieu pour nous souffrant, mort et crucifié » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne pour la Fête de l'Ascension de Notre Seigneur « Retourne dans le Ciel, ta Demeure chérie » de Jean-Baptiste de Santeuil
- La Prière pour l’Assomption « Ô Reine des Cieux, écoute du haut de ton Trône, les vœux de Tes clients » du Chanoine Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Premières et Deuxièmes Vêpres pour la Fête de l'Assomption le 15 août « Vierge Mère du Christ, et sur le Trône assise, de ce sublime Rang regarde son Église » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Matines pour la Fête de l'Assomption le 15 août « Le Ciel s'ouvre, et l'on voit briller tout l'Empyrée » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Premières Vêpres et à Matines pour la Fête de Saint Joseph du 19 mars « Issu du sang des Rois, de ton Peuple la Gloire » de Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne aux Laudes pour la Fête de Saint Joseph « Digne et fidèle époux d'une Vierge très Sainte » de Jean-Baptiste de Santeuil
- La Prière à Saint Jean l'Apôtre le 27 décembre « Ô Jean, où l'Amour t'a conduit, obtiens-moi de te suivre » de Jean de Santeuil
- L’Hymne aux Deuxièmes Vêpres pour la Fête de Sainte Marie Madeleine le 22 juillet « Chaste Amante d'un Dieu, tu pleures ton cher Maître » de Jean-Baptiste de Santeuil
- Les Hymnes pour la Fête de Saint Laurent le 10 août « Ô fier tyran, dit-il, qui de mon corps disposes, tourne, si tu le veux, ce corps, et t'en repais ! » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil de Saint-Magloire
- Les Hymnes aux Matines et aux Laudes pour la Fête de la Sainte Couronne d'Épines le 11 août « Je T'adore en ce Jour, Épine précieuse, Bois honteux à mon Roi mais aux Siens glorieux » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil de Saint-Magloire
- Les Hymnes pour la Fête de Saint Augustin d’Hippone le 28 août « Augustin, second Paul, Docteur incomparable, tes écrits sont pour nous plus précieux que l'or » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil
- Les Hymnes sur la Décollation de Saint Jean-Baptiste Martyrisé le 29 août à la danse de Salomé « Voilà ton fruit, ton prix, danse luxurieuse… Quel prix ! Le chef de Jean servi dans un bassin » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil
- Les Hymnes pour la Fête au 2 septembre des Saints Lazare, Marthe et Marie « Vous Lazare, Marthe et Marie, apprenez-nous à joindre au zèle, à l'action, à l'amour pénitent, la contemplation » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil
- L’Hymne pour la Fête des Saints Anges Gardiens le 2 octobre « Ô Saint Ange de Dieu, qui veilles pour ma Garde, que ton œil attentif sans cesse me regarde » de Jean-Baptiste de Santeuil
- Les Hymnes à Saint Denis de Paris, Évêque et Martyr, le 9 octobre « Grand Saint, de qui la France implore le suffrage, redevable à ton sang du grand Don de la Foi, conserve tes enfants, achève ton ouvrage, et protège à jamais, et le peuple, et son Roi » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil
- Les Hymnes pour la Fête de Tous les Saints le 1er novembre « Nous Vous réclamons Tous au Séjour de la Gloire, ô Saints, qui jouissez de la Félicité ! » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil
- Les Hymnes pour la Fête de Saint Étienne le 26 décembre « Ô Toi, dont le Nom même annonce la Victoire, digne Chef des Martyrs, Étienne plein de Foi ! » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil
- Les Hymnes pour la Fête de Saint Jean Apôtre, Évangéliste, Vierge et Martyr le 27 décembre « Ô Jean, de l'Homme Dieu chéri par préférence, Délices de Jésus, compagnon de Son sort, témoin de Ses travaux, de Sa dure souffrance et de Sa Gloire après la mort » de Monsieur Jean-Baptiste de Santeuil de Saint-Magloire