L’Introït « Lætáre Ierúsalem et conventum » de la Sainte Messe du Dimanche de Lætare :


Le Dimanche de Laetare, d'après le premier mot de l'Introït, est un appel à la Joie. C'est la Joie de l'étape au milieu du Carême ; anticipation de celle de Pâques et qui doit jaillir de la Croix. « Réjouissez-vous, tressaillez de Joie », nous dit l’Introït, car morts au péché avec Jésus pendant le Carême, nous allons bientôt Ressusciter avec Lui par la Confession et la Communion Pascales. Mais, hélas, avec le relâchement qui règne aujourd’hui dans notre malheureux pays, combien de gens, qui se disent Catholiques, n’ont guère fait autre chose depuis trois semaines que de violer les Lois du jeûne et de l’abstinence, sur la foi de dispenses légitimes ou extorquées ! Quel sens peuvent avoir pour eux les joies naïves que goûtent aujourd’hui, en de lointaines provinces, ces familles de vieux Chrétiens qui n’ont point encore laissé périr chez eux les saintes Traditions ? Mais ces Joies, pour les éprouver, il faut les avoir méritées par quelques privations, par un peu de gêne imposée au corps : et c’est ce que trop de Catholiques de nos jours ne savent plus faire. Prions pour eux, afin que Dieu leur donne de comprendre enfin à quoi les oblige la Foi Catholique qu’ils professent.

Isaïe 66, 10-11 : Lætare, Ierúsalem : et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam : gaudéte cum lætítia, qui in tristítia fuístis : ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestræ.

Isaïe 66, 10-11 : Réjouis-Toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l’aimez ; tressaillez de joie avec elle, vous qui avez été dans la tristesse afin que vous exultiez et soyez rassasiés à la mamelle de vos consolations.

Les Juifs montaient processionnellement au Temple en chantant le Psaume 121 ; nous chantons de même notre Espérance de rentrer un jour à la Maison du Père :

Ps. 121, 1 : Lætátus sum in his, quæ dicta sunt mihi : in domum Dómini íbimus.
Ps. 121, 1 : Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : Nous irons dans la Maison du Seigneur.

V/. Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto, sicut erat in principio, et nunc et semper, et in saecula saeculorum. Amen (Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, comme Il était au Commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il)

Puis on répète l'antienne « Lætáre Ierúsalem et conventum » . Cette façon de répéter l'Introït s'observe pendant toute l'année.

Communion-en-rose-laetare-gaudate.jpg

Voir l’intégralité de la « Sainte Messe du Quatrième Dimanche du Carême » (Dominica Quarta in Quadragesima) dit Dimanche de Lætare (Dimanche de Joie)
- L’Introït « Lætáre Ierúsalem et conventum » de la Sainte Messe du Dimanche de Lætare
- La Prière de Bénédiction de la Rose d’or du Pape Innocent III « Ô Dieu, nous supplions votre Majesté de vouloir bien bénir et sanctifier cette Rose » lors du Quatrième Dimanche de Carême dit de « Laetare » ou le Dimanche de la Rose
- La Prière pour le Quatrième Dimanche de Carême « Ô Jésus, faites que le jeûne, la prière et la patience dans les contrariétés me rendent participant de vos Souffrances » du R. P. Leonhard Goffiné
- La Prière du Quatrième Dimanche du Carême dit de Lætare « Je veux, ô mon Dieu, m'associer à l'Allégresse de votre Église et me réjouir de la grande Fête de Pâques qui s'approche » d’Adolphe Baudon de Mony
- Les Prières et Résolutions pour la Quatrième Semaine du Carême « Seigneur, je m'abandonne sans réserve aux soins paternels de Votre aimable Providence » de l’Abbé Jean-Baptiste La Sausse
- Le Sermon du Dimanche de Laetare « Réjouis-toi, femme stérile, toi qui n’enfantes pas » (Galates IV, 27) de Monsieur l’Abbé Benoît Martin de Clausonne