Cruciifix-Barroux.jpg

« Je suis crucifié avec le Christ; et ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi. Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et s'est livré pour moi » (Galates 2, 20)


« Le Fils de Dieu m’a aimé et s’est livré pour moi : dans l’Eucharistie, Il s’est fait manger par moi ; en lavant les pieds, Il s'est mis à genoux devant moi ; en priant notre Père, Il m’a aimé et a parlé pour moi ; l’angoisse qui Lui a fait suer du sang, c’était l’intensité de son amour pour moi ; la trahison des siens, c’était encore en pensant à moi ; les gifles, les moqueries, les humiliations, c’était en soupirant pour moi ; la flagellation, la couronne d’épines, chaque coup, chaque pointe étaient des élans d’amour pour moi ; la condamnation, la croix sur les épaules, les chutes au long du chemin, c’était pour moi qu’Il les vivait ; l’horreur terrifiante des clous dans les membres, c’est qu’Il était prêt à tout pour moi ; le don de sa propre Mère qu’Il m’a fait, c’était tout son trésor livré pour moi ; la soif épouvantable, la tétanie et l’asphyxie sur la croix, jusqu’à son dernier souffle doucement et librement offert, c’était qu’Il me préférait à sa propre vie. Et son Cœur ouvert par la lance, c’était sa propre vie transfusée dans mon cœur, par l’Église. Le Fils de Dieu m’a aimé et s’est livré pour moi ! Ainsi soit-il. »

Père Charbel Pazat de Lys (osb) de l’Abbaye Sainte-Madeleine du Barroux

Pere-Charbel-Pazat-de-lys.jpg


Voir également du Père Charbel Pazat de Lys (osb) :
La « Passion » selon le Père Charbel Pazat de Lys
Les « Vingt Demandes d'un enfant de parents séparés et les tentatives de réponse d’un parent Fidèle » du Père Charbel Pazat de Lys
Les « Noces de Cana » avec le Père Charbel (osb)