1- Faire le "Signe de Croix" Signe-de-Croix lentement en portant la main droite au front en disant : « Au nom du Père », puis sur la poitrine en disant : « et du Fils » et enfin de l'épaule gauche à l'épaule droite en disant : « et du Saint-Esprit »
2- Réciter le "Je crois en un seul Dieu" en tenant fermement le Crucifix dans sa main droite
3- Réciter le "Notre Père"
4- Réciter trois fois : "Je vous Salue Marie"
5- Réciter le "Gloire au Père"


Agonie-Jesus-Gethsemani.jpg

I- Mystère Douloureux : « l’Agonie du Seigneur »

Luc 22, 39-46 :
39 Jésus sortit pour se rendre, selon son habitude, au mont des Oliviers, et ses disciples le suivirent.
40 Arrivé en ce lieu, il leur dit : « Priez, pour ne pas entrer en tentation. »
41 Puis il s’écarta à la distance d’un jet de pierre environ. S’étant mis à genoux, il priait en disant :
42 « Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. »
43 Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait.
44 Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient sur la terre.
45 Puis Jésus se releva de sa prière et rejoignit ses disciples qu’il trouva endormis, accablés de tristesse.
46 Il leur dit : « Pourquoi dormez-vous ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation. »


Matthieu 26, 36-46 :
36 Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani et leur dit : « Asseyez-vous ici, pendant que je vais là-bas pour prier. »
37 Il emmena Pierre, ainsi que Jacques et Jean, les deux fils de Zébédée, et il commença à ressentir tristesse et angoisse.
38 Il leur dit alors : « Mon âme est triste à en mourir. Restez ici et veillez avec moi. »
39 Allant un peu plus loin, il tomba face contre terre en priant, et il disait : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme moi, je veux, mais comme toi, tu veux. »
40 Puis il revient vers ses disciples et les trouve endormis ; il dit à Pierre : « Ainsi, vous n’avez pas eu la force de veiller seulement une heure avec moi ?
41 Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation ; l’esprit est ardent, mais la chair est faible. »
42 De nouveau, il s’éloigna et pria, pour la deuxième fois ; il disait : « Mon Père, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! »
43 Revenu près des disciples, de nouveau il les trouva endormis, car leurs yeux étaient lourds de sommeil.
44 Les laissant, de nouveau il s’éloigna et pria pour la troisième fois, en répétant les mêmes paroles.
45 Alors il revient vers les disciples et leur dit : « Désormais, vous pouvez dormir et vous reposer. Voici qu’elle est proche, l’heure où le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs.
46 Levez-vous ! Allons ! Voici qu’il est proche, celui qui me livre. »


Marc 14, 32-42 :
32 Ils parviennent à un domaine appelé Gethsémani. Jésus dit à ses disciples : « Asseyez-vous ici, pendant que je vais prier. »
33 Puis il emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean, et commence à ressentir frayeur et angoisse.
34 Il leur dit : « Mon âme est triste à mourir. Restez ici et veillez. »
35 Allant un peu plus loin, il tombait à terre et priait pour que, s’il était possible, cette heure s’éloigne de lui.
36 Il disait : « Abba… Père, tout est possible pour toi. Éloigne de moi cette coupe. Cependant, non pas ce que moi, je veux, mais ce que toi, tu veux ! »
37 Puis il revient et trouve les disciples endormis. Il dit à Pierre : « Simon, tu dors ! Tu n’as pas eu la force de veiller seulement une heure ?
38 Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation ; l’esprit est ardent, mais la chair est faible. »
39 De nouveau, il s’éloigna et pria, en répétant les mêmes paroles.
40 Et de nouveau, il vint près des disciples qu’il trouva endormis, car leurs yeux étaient alourdis de sommeil. Et eux ne savaient que lui répondre.
41 Une troisième fois, il revient et leur dit : « Désormais, vous pouvez dormir et vous reposer. C’est fait ; l’heure est venue : voici que le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs.
42 Levez-vous ! Allons ! Voici qu’il est proche, celui qui me livre. »


Dans la faiblesse de sa chair, Jésus est tenté de se rebeller face à la volonté du Père. C'est un moment particulièrement angoissant que cette dernière tentation. Jésus, pleinement homme, doit lutter pour ne pas tomber comme Adam et Eve. Il doit lutter pour demeurer ce Fils mettant toute sa foi dans la volonté d'amour du Père.


1 « Notre Père »

+ 10 x « Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, qui s'abandonne au Père, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen. »

+ 1 « Gloire au Père »


Flagellation.jpg

II- Mystère Douloureux : « La Flagellation »

Matthieu 27, 26 :
« Alors, il leur relâcha Barabbas ; quant à Jésus, il le fit flageller, et il le livra pour qu’il soit crucifié ».


Jésus laisse flageller son corps. Ce mystère nous enseigne, non la négation du corps qu'il faudrait flageller pour le contraindre, mais la maîtrise de ce corps fait pour servir le dessein de Dieu : tu m'as formé un corps pour faire ta volonté.


1 « Notre Père »

+ 10 x « Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, flagellé, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen. »

+ 1 « Gloire au Père »


Couronnement-d-epines.jpg

III- Mystère Douloureux : « Le Couronnement d’épines »

Matthieu 27, 29 :
« Puis, avec des épines, ils tressèrent une couronne, et la posèrent sur sa tête ; ils lui mirent un roseau dans la main droite et, pour se moquer de lui, ils s’agenouillaient devant lui en disant : « Salut, roi des Juifs ! »


Les soldats s'inclinent devant le roi qu'ils ont couronné d'épines. Ils ne reconnaissent pas sous les traits de l'homme bafoué, le visage du Bien-aimé du Père. Ils ne savent pas que le roi dérisoire qu'ils insultent est le Roi du monde, le Roi aimant qui les laisse faire.


1 « Notre Père »

+ 10 x « Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, couronné d’épines, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen. »

+ 1 « Gloire au Père »


Portement-Croix.jpg

IV- Mystère Douloureux : « Le Portement de la Croix »

Jean 19, 16-17 :
6 Alors, Pilate leur livra Jésus pour qu’il soit crucifié. Ils se saisirent de Jésus.
17 Et lui-même, portant sa croix, sortit en direction du lieu dit Le Crâne (ou Calvaire), qui se dit en hébreu Golgotha.


L’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde porte sur ses épaules meurtries le lourd fardeau de nos péchés. Le Verbe de Dieu avance en silence. la Parole qui a tout .créé se tait sous le flot des paroles vaines et orgueilleuses.


1 « Notre Père »

+ 10 x « Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, qui titube sous le poids de la Croix, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen. »

+ 1 « Gloire au Père »


Crucifixion-mort-sur-la-Croix.jpg

V- Mystère Douloureux : « La Mort du Seigneur sur la Croix

Jean 19, 28-30 :
28 Après cela, sachant que tout, désormais, était achevé pour que l’Écriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit : « J’ai soif. »
29 Il y avait là un récipient plein d’une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d’hysope, et on l’approcha de sa bouche.
30 Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli. » Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit

Matthieu 27, 45-50 :
45 À partir de la sixième heure (c’est-à-dire : midi), l’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure.
46 Vers la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte : « Éli, Éli, lema sabactani ? », ce qui veut dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »
47 L’ayant entendu, quelques-uns de ceux qui étaient là disaient : « Le voilà qui appelle le prophète Élie ! »
48 Aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge qu’il trempa dans une boisson vinaigrée ; il la mit au bout d’un roseau, et il lui donnait à boire.
49 Les autres disaient : « Attends ! Nous verrons bien si Élie vient le sauver. »
50 Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit.

Marc 15, 33-37 :
33 Quand arriva la sixième heure (c’est-à-dire : midi), l’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure.
34 Et à la neuvième heure, Jésus cria d’une voix forte : « Éloï, Éloï, lema sabactani ? », ce qui se traduit : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »
35 L’ayant entendu, quelques-uns de ceux qui étaient là disaient : « Voilà qu’il appelle le prophète Élie ! »
36 L’un d’eux courut tremper une éponge dans une boisson vinaigrée, il la mit au bout d’un roseau, et il lui donnait à boire, en disant : « Attendez ! Nous verrons bien si Élie vient le descendre de là ! »
37 Mais Jésus, poussant un grand cri, expira.

Luc 23, 44-46 :
44 C’était déjà environ la sixième heure (c’est-à-dire : midi) ; l’obscurité se fit sur toute la terre jusqu’à la neuvième heure,
45 car le soleil s’était caché. Le rideau du Sanctuaire se déchira par le milieu.
46 Alors, Jésus poussa un grand cri : « Père, entre tes mains je remets mon esprit. » Et après avoir dit cela, il expira.



La croix est le supplice réservé en priorité aux esclaves. Jésus, le Seigneur et le Maître, n'a pas refusé de prendre la condition d'esclave. Il nous montrait le chemin de l'obéissance et de l'amour qui va jusqu'au bout pour que nous recevions la Vie.


1 « Notre Père »

+ 10 x « Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, mort une fois pour toutes, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen. »

+ 1 « Gloire au Père »





Finir le Chapelet des 5 Mystères Douloureux du Christ par le "Signe de Croix" Signe-de-Croix