C’est un bien triste Noël 2019 qui a eu lieu au Burkina Faso avec 42 victimes massacrées par des djihadistes musulmans, le mardi 24 décembre 2019, dans la province du Soum du nord du Burkina Faso à Arbinda. Début avril 2019, 62 personnes avaient déjà été massacrées en trois jours lors d’attaques djihadistes.

Mgr Laurent Dabiré, évêque de Dori, et président de la Conférence épiscopale du Burkina-Niger, a indiqué que « la prière du Pape pour les victimes a été d’un très grand réconfort, lors de sa bénédiction Urbi et Orbi du mercredi 25 décembre, qui a rappelé que le Christ doit être un réconfort pour tous ceux qui sont persécutés à cause de leur foi religieuse comme les victimes des attaques de la part de groupes extrémistes au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Nigeria » .

Depuis 2015, les attaques djihadistes d’Al-Qaida et du Daech au Burkina Faso ont fait plus de 700 morts, selon un décompte de l’AFP, et environ 560 000 déplacés et réfugiés, d’après les Nations Unies. Deux grands groupes sont clairement identifiés : le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) et l’État islamique au Grand Sahara (EIGS).

60 % de la population du Burkina Faso est musulmane, 19 % sont Catholiques, 4 % protestantes et 15 % animistes.

Mgr Pierre Claver Malgo, évêque de Fada’Ngourma, précise que lorsque les fidèles sont attaqués par des djihadistes musulmans « on leur demande toujours de se convertir à l’Islam et d’abandonner leur foi. Sans parler de la destruction et de la profanation des symboles religieux Chrétiens ».

En attendant, le Curé de Dablo où tout a basculé le 12 mai 2019, lorsque l’église est prise pour cible avec un Prêtre et cinq fidèles Catholiques assassinés par des djihadistes musulmans, en pleine Messe invite toutes les communautés du monde, spécialement celles qui vivront Noël sans crainte particulière, de « prier pour que nous puissions obtenir vraiment cette Paix tant désirée, non seulement pour notre communauté mais aussi pour l’ensemble du Burkina Faso ».

Prions et signons la « Pétition contre la persécution des Chrétiens au Burkina Faso »


Voir également la vidéo du « Massacre de onze Chrétiens au Nigeria » la nuit de Noël 2019 par des Musulmans fous d’Allah, tués d’une balle alors qu’ils avaient les yeux bandés, puis poignardés et décapités.