L'Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 15, 9-17) :

« Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres ».


La Méditation de Christelle Javary sur la loi de l’Amour « L’Amour peut-il être l'objet d'un commandement ? » :

La sensibilité de notre époque répondrait « non », car l'amour est considéré comme un sentiment ou une émotion que l'on éprouve - ou pas. Pourtant, l'Évangile de Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 15, 9-17) ne contient pas moins de cinq fois le mot « commander » ou « commandement ». Comment comprendre cette insistance du Christ ? En premier lieu, il nous livre ici le secret de Sa vie : « J'ai gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour » . Lui, le Fils bien-aimé, n'a jamais cessé de se tenir dans une obéissance amoureuse vis-à-vis de son Père. Il nous appelle, de façon pressante, à entrer dans la même dynamique. Il nous a tout dit, il nous a tout révélé. À la Croix, tout est achevé ; dans la lumière de la Résurrection, tout est dévoilé. Désormais, le Christ ne nous nomme plus ses serviteurs mais ses amis, sans que nous cessions pourtant d'être à Son service : « Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande » . L'Amour nous est donné comme un commandement car il crée un nouvel ordre dans le monde, il transfigure les relations. Le fruit de l'Amour, c'est d'abord la joie, la joie parfaite que le Christ nous partage. C'est aussi l'ouverture et l'audace. L'Apôtre Pierre découvre ainsi que l'Amour ignore les préjugés et les frontières (Ac 10, 34-35). À son tour, il se laisse déplacer, jusqu'à reconnaître que des païens bénéficient du don de Dieu. Enfin, l'Amour nous plonge dans le mystère même de Dieu, que saint Jean contemple avec éblouissement : « Celui qui aime est né de Dieu et connaît Dieu » .

Christelle Javary (1969-....)