MÉDITATION du DEUXIÈME DIMANCHE de l’AVENT


Dimanche-II-de-l-Avent.jpg

« Le Seigneur Dieu Lui donnera le trône de David son père. Il régnera éternellement sur la maison de Jacob » (Luc, 1).

PRÉLUDE I : Je me représente le trône de David occupé par l'Iduméen Hérode, et la maison de Jacob privée du sceptre royal ; je vois le Ciel s'ouvrir, et l'ange Gabriel, resplendissant de l'éclat du Bienheureux Séjour, descendre, comme un éclair, dans la maison de Marie ; je l'entends Lui dire : Le Seigneur donnera à votre Fils le trône de David son père, et Il régnera éternellement sur la maison de Jacob.

PRÉLUDE II : Ô Divin Roi, qui venez pour reconquérir Votre héritage sur les puissances de l'enfer, ne permettez pas que mon cœur se refuse à Votre aimable Empire ; venez régner sur tous les cœurs.

POINT I : Le Règne du Fils de Dieu est un Règne d'Amour. Le péché, ayant fait perdre à l'homme tous les privilèges et les titres de son origine, avait en même temps réduit le genre humain sous la puissance tyrannique du démon : sous cet affreux empire, les enfants d'Adam, assujettis à l'ignorance, à l'erreur, à tous les vices, gémissaient en vain dans leur honteuse servitude. Mais le Fils de Dieu, jaloux de sa propre gloire et touché de compassion pour ses créatures égarées, vient reconquérir son Héritage et arracher au démon les victimes de son infernale envie. Eh ! Comment donc fera-t-Il pour les lui ravir ? Ah ! Le divin Roi brisera les chaînes de leur captivité, en donnant Sa vie pour les délivrer de la mort. Ce ne sera ni par la force de Son bras, ni par les jouissances de cette vie, qu'Il se rendra Maître des cœurs, mais bien par la douce onction de sa Grâce, par les charmes de son Amour, par ses touchants Exemples ! Qui de nous voudrait se soustraire à cet aimable Règne ? Nous, qu'Il a honorés de la qualité de Ses frères, de cohéritiers de son Royaume, nous Lui serions rebelles ! Nous préférerions les satisfactions passagères que nous offre son ennemi, aux douces jouissances que l'on goûte dans la pratique de la Vertu ! Ah ! Qu’il n'en soit pas ainsi, mais plutôt ne pensons qu'à nous rendre tels, que Dieu prenne plaisir à régner en nous : et Il aura soin de faire que nous régnerons en Lui. Ce Royaume est celui dont Notre-Seigneur a dit dans son Évangile : Cherchez premièrement et avant toutes choses le Royaume de Dieu, et ne vous mettez point en peine du reste : votre Père Céleste en prendra le soin. Et c'est de ce même Royaume que Saint Paul a dit qu'Il est la Joie et la Paix dans le Saint-Esprit.

POINT II : Le Règne du Verbe Incarné est un Règne d'Amour ; c'est aussi par amour que nous devons nous y soumettre. Si le Fils de Dieu, en brisant les chaînes de notre esclavage, nous a rendu, avec la liberté de notre origine, les titres d'Enfants de Dieu, d'Héritiers du Ciel ; si ce Divin Libérateur vient, par droit de conquête, établir Son empire sur les cœurs, c'est par l'Amour qu’Il veut y régner ; Il les invite à se ranger sous Ses drapeaux ; Il les attire par les charmes de Sa douceur ; Il les presse de suivre ses Lois, qui sont toutes d'Amour ; mais Il les laisse entièrement libres, car Il n'agrée que les hommages volontaires ; Il demande des sujets dévoués et fidèles. Considérons ceux dont Il se glorifie d'être Roi, et qui se glorifient d'être de son Royaume. Combien ils doivent être parés de Vertus, retenus dans leurs paroles, généreux dans leurs entreprises, humbles dans leurs actions, doux dans leurs conversations, patients dans leurs travaux, sincères dans leur cœur, purs dans leurs pensées, charitables les uns envers les autres, tranquilles dans tous leurs mouvements, éloignés de contention, exempts d'envie, et portés à désirer le bonheur pour tout le monde. Ah ! Divin Roi ! Régnez en Souverain sur toutes les âmes dont Vous avez fait choix ; régnez sur moi en particulier, que tout en moi Vous soit soumis : régnez sur mon esprit, en le nourrissant de Votre divine Sagesse ; régnez sur ma volonté, en la conformant à Vos aimables Lois ; régnez sur mon cœur, en l'unissant au Vôtre ; régnez sur toute ma personne, en réglant ses actions d'après Votre bon Plaisir. Que partout je suive mon Roi, dans les souffrances et dans les contentements, dans le combat et dans la victoire, dans le travail et dans le repos ; et qu'avec Lui toute ma vie soit employée à gagner, au doux Empire du Roi des rois, tous les cœurs que je pourrai faire jouir de cet ineffable Bonheur.

COLLOQUE : Continuons d'assurer notre Divin Libérateur de notre fidélité. Faisons-Lui le sacrifice de tout ce qui pourrait s'opposer en nous au Règne de son Amour. Demandons-Lui pardon de nos révoltes passées ; prions-Le d'étendre son Règne sur toutes nos facultés ; témoignons-Lui, avec une sainte affection de cœur, tout le désir que nous avons de Le servir par amour, et de Lui gagner des cœurs.

RÉSOLUTIONS : Avoir sans cesse les yeux fixés sur notre Divin Roi, afin de faire chaque chose comme nous sentons qu'Il le désire et l'attend de nous.

BOUQUET SPIRITUEL : « Que Votre Règne arrive, ô mon Dieu ! »

Ainsi soit-il.


Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt S.A.D. (1812-1903) - « Méditations pour tous les Jours et Fêtes de l'année selon la Méthode de Saint Ignace sur la Vie et les Mystères de Notre Seigneur Jésus-Christ », Deuxième Dimanche de l’Avent, pages 65-68, Tome 1, Périsse Frères Paris Lyon, 1857.


Voir également de Monsieur l’Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt:
- La Méditation pour le 1er Dimanche de l’Avent sur l'Imitation de Notre Seigneur Jésus-Christ « Ô Divin Jésus, faites-nous la Grâce de Vous connaître, de Vous aimer et de Vous imiter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Deuxième Dimanche de l’Avent sur le Règne d'Amour du Verbe Incarné « Ô Divin Roi, qui venez pour reconquérir Votre héritage sur les puissances de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Miracle de la Multiplication des Pains « Ô mon Sauveur, faites-moi la Grâce d'imiter la docilité de vos Apôtres et la ferveur de ce peuple qui abandonne tout pour Vous suivre » de l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de l'économe infidèle « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de me préparer avec soin à la mort, afin que je puisse Vous rendre avec confiance un compte exact de toutes vos Grâces » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation lorsque Jésus pleure sur Jérusalem « Cœur adorable de Jésus, accordez-moi la Grâce de m'intéresser comme Vous au Salut des pauvres pécheurs » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Pharisien et du Publicain « Ô Jésus, Modèle parfait d'Humilité, donnez-moi cette Vertu » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de la Guérison du Sourd-Muet « Ô Jésus, guérissez-moi de mes infirmités à l'égard des choses du Salut » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison des dix lépreux « Que Vous rendrai-je, ô mon Dieu, pour tous les Biens que j'ai reçus de Vous » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Abandon à la Providence Céleste et Divine « Faites, ô divin Maître, que je mette mon bonheur à m'abandonner à Votre Bon Plaisir » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Prière « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de vénérer avec amour Votre Sainte Croix » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Résurrection du fils de la veuve de Naïm « Ô Jésus, séchez les larmes que l'Église répand sur Ses enfants ensevelis dans la mort du péché » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Humilité « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de devenir véritablement Humble » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Paralytique « Inspirez-moi, ô divin Jésus, une confiance qui mérite d'obtenir la guérison de mon âme » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Festin des Noces du Fils d'un Roi « Faites, Seigneur, que je mérite d'être admis aux Noces de l'Agneau pour Vous louer dans tous les siècles » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Fils d'un Officier à Capharnaüm « Daignez m’inspirer, ô Jésus, une Vive Foi » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Sainte Fête de Tous les Saints « Accordez-moi, Seigneur, un grand Désir des Biens du Ciel, et la Grâce de travailler constamment à Les mériter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Commémoration des Morts « Inspirez-moi, Seigneur, pour les âmes du Purgatoire, une compassion tendre et généreuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l'obligation de payer le tribut à César « Divin Jésus, remplissez-moi de l'Esprit de Prudence, afin que j'évite les pièges du monde et de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur « Une femme est guérie en touchant le vêtement de Jésus » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Jugement Dernier « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, de me préparer avec soin au Jour terrible du Jugement Dernier » de Monsieur l’Abbé de Brandt