Visitation-Marie-a-Elisabeth.jpg

Effet de la Présence de Jésus chez Zacharie : « La voix de votre Salutation n'est pas plutôt parvenue à mes oreilles, que l'Enfant a tressailli de Joie dans mon sein » (Luc, 1)


PRÉLUDE I : Représentons-nous Marie entrant chez Zacharie, saluant Élisabeth ; Élisabeth s'écriant : « Et d'où me vient ce bonheur que la Mère de mon Seigneur me visite ? »

PRÉLUDE II : Ô mon Sauveur, venez à moi, comme Vous allâtes chez Votre servante Élisabeth ; touchez mon cœur de Votre douce Présence, comme Vous touchâtes celui de Jean, votre Précurseur, afin qu'en moi tout tressaille de Joie lorsque Vous daignez me visiter.

POINT I : Jésus-Christ produit des opérations diverses dans les âmes dont Il s'approche. Dans Élisabeth, c'est une humble admiration : elle est surprise de ce qu'elle éprouve à l'approche du Sauveur ; dans l'étonnement que lui cause cette nouvelle et divine émotion, elle s'écrie : « D'où me vient ceci ? Tout tressaille en moi ! C'est la Mère de mon Dieu qui vient me visiter ! Ô Marie, Vous êtes Bénie entre toutes les femmes, et le Fruit que Vous portez est Béni ! » Dans Jean-Baptiste, c'est un saint transport d'une âme que Jésus attire et sanctifie : Aussitôt que votre voix a frappé mon oreille, dit Sa mère, j'ai senti mon Enfant tressaillir dans mon sein. Dans Marie, c'est la douce Paix, le délicieux ravissement d'une âme qui possède son Dieu. Dès qu'Elle connaît que sa parente est instruite de son bonheur, son Cœur se répand en actions de Grâces : « Mon âme Glorifie le Seigneur, et mon esprit goûte une Joie ineffable en Dieu mon Sauveur ». Ainsi Jésus caché opère tout ; Il ne paraît faire aucun mouvement, et Il meut tout ; Son action ne se montre que par les sentiments qu'Il inspire aux autres. Mais combien cette action invisible est puissante sur les cœurs qu'elle touche ! Quel effet prodigieux elle opère dans Marie, dans Élisabeth et dans Saint Jean-Baptiste ! Oui, Jésus est le moteur invisible de tous les cœurs. Adorons-Le, aimons-Le, prions-Le d'agir aussi en nous par l'effusion de Son Saint Amour, par la touche admirable de Ses Divins Attraits.

POINT II : Considérons les merveilleux effets de la Présence de Jésus dans les âmes auxquelles Il se communique. Remarquons en Sainte Élisabeth, en Saint Jean-Baptiste et en Marie trois états différents où peuvent se trouver les personnes intérieures :
1° Le grand étonnement de Sainte Élisabeth marque la surprise et la joie qu'éprouvent les âmes que Dieu visite sensiblement pour la première fois. Les unes, en sentant l'approche du Seigneur, s'en reconnaissent indignes et s'écrient comme Pierre : « Ah ! Seigneur, ne m'approchez pas, car je suis pécheur ! » D'autres se sentent attirées par une si grande douceur, qu'elles n'expriment leur admiration que par un cri de joie : « D'où me vient ce bonheur ? » « Oh ! Qu’il est bon, qu'il est doux, Seigneur, d'être ici et de jouir de votre Présence ! » Heureuses les âmes qui ont Foi à cette première Visite, qui sont fidèles à ce premier Attrait !
2° Le tressaillement de Saint Jean nous exprime les dispositions où se trouvent certaines âmes que Jésus-Christ attire plus puissamment que les premières. Ces âmes, à Son approche sensible, ne sont ni surprises ni étonnées ; mais, ravies d'une Faveur si touchante, elles se livrent à la confiance et à l'amour.
3° Comme un parfum brûlant s'élève vers le Ciel, et répand au loin la suavité de son odeur, de même le Cœur de Marie, embrasé du Feu divin, se répand en louanges ineffables et nous révèle le calme heureux et les cantiques célestes des âmes qui possèdent Dieu sans partage. Dégagées de toute vue terrestre, ne vivant que de la parfaite Charité, ces âmes trouvent en Dieu toute leur Joie, et goûtent une Paix inconnue à la terre : aussi leur conversation est-elle dans le Ciel, c'est le Chant des Bienheureux.

COLLOQUE : Venez, Seigneur, venez aussi me toucher d'un saint et ardent Désir d'aller à Vous. Que ce Désir s'élève en moi à la voix de votre Mère, qu'il me fasse dire avec Élisabeth : « D'où me vient ceci ? » Et qu'il me fasse tressaillir en votre Présence, comme Jean Baptiste ! Je ne suis encore qu'un petit enfant dans la piété. Ô Jésus, excitez en mon cœur ces innocents transports de Saint Jean ; que je sois comme lui l'ami de l'Époux, et que je trouve en Vous Seul le Bonheur de mon âme et la Joie de mon cœur.

RÉSOLUTIONS : Recevoir la Grâce et les Visites du Seigneur avec joie et docilité.

BOUQUET SPIRITUEL : « D'où me vient ce Bonheur ! »

Ainsi soit-il.


Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt S.A.D. (1812-1903) - « Méditations pour tous les Jours et Fêtes de l'année selon la Méthode de Saint Ignace sur la Vie et les Mystères de Notre Seigneur Jésus-Christ », Quatrième Dimanche de l’Avent, pages 110-113, Tome 1, Périsse Frères Paris Lyon, 1857.


Voir également de Monsieur l’Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt :
- La Méditation pour le 1er Dimanche de l’Avent sur l'Imitation de Notre Seigneur Jésus-Christ « Ô Divin Jésus, faites-nous la Grâce de Vous connaître, de Vous aimer et de Vous imiter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Deuxième Dimanche de l’Avent sur le Règne d'Amour du Verbe Incarné « Ô Divin Roi, qui venez pour reconquérir Votre héritage sur les puissances de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour la Fête de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie le 8 décembre « Vierge Sainte et Immaculée, que mon cœur éprouve de Joie à la vue des Glorieux Privilèges de votre Conception Miraculeuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Troisième Dimanche de l’Avent sur le Mystère Joyeux de l'Incarnation du Verbe « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, d'approfondir toujours davantage le Mystère de l'Incarnation de votre Fils » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Quatrième Dimanche de l’Avent sur le Mystère Joyeux de la Visitation « Ô mon Sauveur, venez à moi, comme Vous allâtes chez Votre servante Élisabeth » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Miracle de la Multiplication des Pains « Ô mon Sauveur, faites-moi la Grâce d'imiter la docilité de vos Apôtres et la ferveur de ce peuple qui abandonne tout pour Vous suivre » de l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de l'économe infidèle « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de me préparer avec soin à la mort, afin que je puisse Vous rendre avec confiance un compte exact de toutes vos Grâces » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation lorsque Jésus pleure sur Jérusalem « Cœur adorable de Jésus, accordez-moi la Grâce de m'intéresser comme Vous au Salut des pauvres pécheurs » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Pharisien et du Publicain « Ô Jésus, Modèle parfait d'Humilité, donnez-moi cette Vertu » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de la Guérison du Sourd-Muet « Ô Jésus, guérissez-moi de mes infirmités à l'égard des choses du Salut » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison des dix lépreux « Que Vous rendrai-je, ô mon Dieu, pour tous les Biens que j'ai reçus de Vous » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Abandon à la Providence Céleste et Divine « Faites, ô divin Maître, que je mette mon bonheur à m'abandonner à Votre Bon Plaisir » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Prière « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de vénérer avec amour Votre Sainte Croix » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Résurrection du fils de la veuve de Naïm « Ô Jésus, séchez les larmes que l'Église répand sur Ses enfants ensevelis dans la mort du péché » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Humilité « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de devenir véritablement Humble » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Paralytique « Inspirez-moi, ô divin Jésus, une confiance qui mérite d'obtenir la guérison de mon âme » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Festin des Noces du Fils d'un Roi « Faites, Seigneur, que je mérite d'être admis aux Noces de l'Agneau pour Vous louer dans tous les siècles » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Fils d'un Officier à Capharnaüm « Daignez m’inspirer, ô Jésus, une Vive Foi » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Sainte Fête de Tous les Saints « Accordez-moi, Seigneur, un grand Désir des Biens du Ciel, et la Grâce de travailler constamment à Les mériter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Commémoration des Morts « Inspirez-moi, Seigneur, pour les âmes du Purgatoire, une compassion tendre et généreuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l'obligation de payer le tribut à César « Divin Jésus, remplissez-moi de l'Esprit de Prudence, afin que j'évite les pièges du monde et de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur « Une femme est guérie en touchant le vêtement de Jésus » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Jugement Dernier « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, de me préparer avec soin au Jour terrible du Jugement Dernier » de Monsieur l’Abbé de Brandt