Jesus-Marie-Joseph-Noel.jpg

PRÉLUDE I : « Pendant qu'ils étaient là, Marie se trouva à son terme, et Elle mit au monde son Fils Premier-Né, L'enveloppa de langes, et Le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait point de place pour eux dans l'hôtellerie » (Luc, 2)

PRÉLUDE II : Nous représenter la grotte où Marie et Joseph furent obligés de se réfugier ; voir ce que cette grotte a d'incommode, d'humide, de pauvre et d'inconvenant. Il est minuit, il règne un silence profond.

PRÉLUDE III : Ô divin Sauveur, que je vais contempler dans Votre naissance ! Faites-moi connaitre ce Mystère d'Amour, afin que je Vous aime plus ardemment, et que je Vous imite plus parfaitement.

POINT I : Considérer les personnes, écouter leurs paroles et voir leurs actions. Que vois-je dans cette grotte, sur cette paille ! Ah ! C’est Jésus qui vient de naître ! C’est mon Sauveur qui, sorti miraculeusement du sein de Marie, vient d'être déposé dans cette crèche ! Quel touchant Spectacle ! Marie et Joseph, à genoux, contemplent avec amour, adorent avec la plus vive reconnaissance, et servent avec le plus profond respect le Divin Enfant en qui ils reconnaissent leur Dieu et leur Sauveur. La nature est dans le silence, les hommes ignorent le Trésor qu'ils possèdent ; mais les Anges, par leurs cantiques, rendent Gloire à Dieu et annoncent la Paix à la terre. De pauvres, de simples bergers, attentifs à la Voix céleste, et dociles à La suivre, viennent avec empressement se joindre à Marie, à Joseph, et avec eux former la Cour du Divin Rédempteur du monde. Ah ! Que d'Amour dans ce Mystère ! Qui pourrait Le comprendre ! Approchons tout près de cette crèche, et contemplons ce qu'y fait l’Amour. Cet adorable Enfant est Dieu ; Il voile l'éclat de sa Majesté pour se rendre accessible à notre faiblesse. Divin Messie ! Objet des vœux et de l'attente de toutes les nations ! Où est votre Grandeur ? Où est votre Puissance ? Quoi ! Vous avez pour Palais une étable ! Pour Trône, une crèche ! Pour Ornements, de pauvres langes ! Pour Courtisans, des bergers ! Ô bon Sauveur, que nous annonce un tel dévouement, sinon que Vous ne venez dans ce monde que pour nous, que Vous ne voulez que nous ! Ah ! Si des rois et des prophètes ont désiré ce Jour, et ne L'ont point vu, quelle doit être notre joie, nous qui sommes les témoins des Merveilles de ce Mystère, et qui en recueillons les Fruits ! Quel empressement nous devons avoir pour répondre à tant d'Amour ! Ô Marie, ô Joseph, prêterez-nous Vos cœurs pour célébrer avec Vous ce Mystère d'Amour et chanter avec les Anges le Cantique de la Bonne Nouvelle : Gloire à Dieu au plus Haut des Cieux ! Amour, louanges à notre Sauveur, et Paix à nos âmes qui reçoivent le Salut !

POINT II : Jésus naissant nous apporte la Vie. Ajoutons au Tableau de la Naissance du Divin Sauveur la considération des circonstances qui L'accompagnent. Jésus nait ; mais c'est dans un lieu écarté, où règne un profond silence ; c'est au sein de la pauvreté et des humiliations. Que signifient toutes ces circonstances ? Ah ! Ici commence le Règne de Jésus dans les âmes ; Il en jette les précieux fondements, et commence cette vie spirituelle qu'Il vient communiquer aux hommes de bonne volonté, aux personnes qui doivent Lui être consacrées et vivre de Sa vie. Il vient nous apprendre qu'Il n'habite que dans les âmes silencieuses, mortifiées, humbles et laborieuses ; que, pour recevoir cette Vie divine, nous devons bannir de notre cœur les obstacles qui y sont opposés, c'est-à-dire l'orgueil, la sensualité, la dissipation. Oui, c'est de cette crèche, comme d'une humble mais éloquente chaire, que cet adorable Maître veut aujourd'hui nous donner Ses divines leçons, et nous communiquer, avec son Amour, l’estime des Vertus qu'Il chérit le plus.

COLLOQUE : Divin Sauveur, Fils unique du Père éternel, qui habitez une Lumière inaccessible, je Vous adore dans le profond abaissement où Vous a réduit votre Amour, et Vous remercie de tout mon cœur de Vos sublimes leçons. Ah ! Que de choses Vous me dites par cette étable, cette crèche, ces pauvres langes, cette faiblesse apparente, ces pleurs ! Quel Amour ! Quelle Bonté ! Mais aussi quelles Leçons touchantes ! Ô Divin Enfant, donnez-moi Votre vie et l'esprit de Votre enfance ; rendez-moi soumis et dépendant ; donnez-moi la simplicité et la douceur. Que mon orgueil vienne se briser au pied de Votre crèche ; que ma sensualité s'y détruise ; que ma vanité s'y confonde !

RÉSOLUTIONS : Renouveler, avec un grand amour, aux pieds de Jésus, les Promesses de notre Baptême.

BOUQUET SPIRITUEL : « Aujourd'hui il vous est né un Sauveur ! »

Ainsi soit-il.


Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt S.A.D. (1812-1903) - « Méditations pour tous les Jours et Fêtes de l'année selon la Méthode de Saint Ignace sur la Vie et les Mystères de Notre Seigneur Jésus-Christ », le Saint Jour de Noël, pages 131-134, Tome 1, Périsse Frères Paris Lyon, 1857.


Voir également de Monsieur l’Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt :
- La Méditation pour le 1er Dimanche de l’Avent sur l'Imitation de Notre Seigneur Jésus-Christ « Ô Divin Jésus, faites-nous la Grâce de Vous connaître, de Vous aimer et de Vous imiter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Deuxième Dimanche de l’Avent sur le Règne d'Amour du Verbe Incarné « Ô Divin Roi, qui venez pour reconquérir Votre héritage sur les puissances de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour la Fête de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie le 8 décembre « Vierge Sainte et Immaculée, que mon cœur éprouve de Joie à la vue des Glorieux Privilèges de votre Conception Miraculeuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Troisième Dimanche de l’Avent sur le Mystère Joyeux de l'Incarnation du Verbe « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, d'approfondir toujours davantage le Mystère de l'Incarnation de votre Fils » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Quatrième Dimanche de l’Avent sur le Mystère Joyeux de la Visitation « Ô mon Sauveur, venez à moi, comme Vous allâtes chez Votre servante Élisabeth » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Saint Jour de Noël sur la Naissance de Notre Seigneur Jésus-Christ « Ô divin Sauveur, que je vais contempler dans Votre naissance ! » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Miracle de la Multiplication des Pains « Ô mon Sauveur, faites-moi la Grâce d'imiter la docilité de vos Apôtres et la ferveur de ce peuple qui abandonne tout pour Vous suivre » de l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de l'économe infidèle « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de me préparer avec soin à la mort, afin que je puisse Vous rendre avec confiance un compte exact de toutes vos Grâces » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation lorsque Jésus pleure sur Jérusalem « Cœur adorable de Jésus, accordez-moi la Grâce de m'intéresser comme Vous au Salut des pauvres pécheurs » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Pharisien et du Publicain « Ô Jésus, Modèle parfait d'Humilité, donnez-moi cette Vertu » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de la Guérison du Sourd-Muet « Ô Jésus, guérissez-moi de mes infirmités à l'égard des choses du Salut » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison des dix lépreux « Que Vous rendrai-je, ô mon Dieu, pour tous les Biens que j'ai reçus de Vous » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Abandon à la Providence Céleste et Divine « Faites, ô divin Maître, que je mette mon bonheur à m'abandonner à Votre Bon Plaisir » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Prière « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de vénérer avec amour Votre Sainte Croix » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Résurrection du fils de la veuve de Naïm « Ô Jésus, séchez les larmes que l'Église répand sur Ses enfants ensevelis dans la mort du péché » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Humilité « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de devenir véritablement Humble » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Paralytique « Inspirez-moi, ô divin Jésus, une confiance qui mérite d'obtenir la guérison de mon âme » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Festin des Noces du Fils d'un Roi « Faites, Seigneur, que je mérite d'être admis aux Noces de l'Agneau pour Vous louer dans tous les siècles » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Fils d'un Officier à Capharnaüm « Daignez m’inspirer, ô Jésus, une Vive Foi » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Sainte Fête de Tous les Saints « Accordez-moi, Seigneur, un grand Désir des Biens du Ciel, et la Grâce de travailler constamment à Les mériter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Commémoration des Morts « Inspirez-moi, Seigneur, pour les âmes du Purgatoire, une compassion tendre et généreuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l'obligation de payer le tribut à César « Divin Jésus, remplissez-moi de l'Esprit de Prudence, afin que j'évite les pièges du monde et de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur « Une femme est guérie en touchant le vêtement de Jésus » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Jugement Dernier « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, de me préparer avec soin au Jour terrible du Jugement Dernier » de Monsieur l’Abbé de Brandt