Guerison-lepreux-Mc-1-40-45.jpg

PRÉLUDE I : « En ce temps-là : comme Jésus descendait de la montagne, des foules nombreuses Le suivirent. Et voici qu’un lépreux s’approcha, se prosterna devant Lui et dit : « Seigneur, si Vous voulez, Vous pouvez me guérir ». Il étendit la main, le toucha et dit : « Je le veux, sois guéri ». Et à l’instant sa lèpre fut guérie. Alors Jésus lui dit : « Garde-toi d’en parler à personne ; mais va te montrer au Prêtre, et offre le don prescrit par Moïse, en attestation pour eux » (Saint Matthieu 8, 1-4)

PRÉLUDE II : Nous imaginer voir Jésus au pied de la montagne : Il est suivi d'une foule de peuple.

PRÉLUDE III : Faites-moi la Grâce, ô mon Jésus, de puiser dans cette contemplation la Foi et la Confiance qui obtiennent tout de votre Cœur sacré.

POINT I : Considérer les personnes et écouter leurs paroles. Admirons Jésus, cet aimable Maître ; Il vient de parler pendant des heures entières à la multitude assemblée ; mais la fatigue ne diminue en rien Sa patience ni Son affabilité. Ah ! Qu’Il est Bon ! Combien Il mérite notre amour ! Voyons la foule qui s'empresse autour de Lui, elle est remplie d'admiration pour ce qu'elle vient d'entendre. Mais voici un lépreux qui se présente à Jésus pour en être guéri : son humble contenance inspire la pitié ; il est prosterné en terre pour adorer le charitable Médecin auquel il s'adresse ; son cœur, rempli de confiance et de résignation, le porte à s'écrier : « Seigneur, si Vous voulez, Vous pouvez me guérir ». Oh ! Que dans ce peu de paroles, il y a de Foi et de Confiance ! Aussi Jésus, dont le Cœur compatissant ne demande qu'à soulager les malheureux, touché de pitié pour celui-ci, répond aussitôt avec Bonté : « Je le veux, soyez guéri ». Ô Réponse puissante et digne du meilleur des Maîtres ! Jésus, daignez aussi La prononcer en faveur de mon âme : Vous la voyez couverte de la lèpre du péché. Ah ! Que sa profonde misère Vous touche, et obtienne de votre Puissance une pleine et parfaite guérison ! Je ne Vous dirai cependant pas : Si Vous voulez, Vous pouvez me guérir ; parce que toujours Vous voulez mon Salut. Ma guérison dépend du désir sincère que j'ai de l'obtenir ; car combien de fois m'avez-Vous dit : Je le veux ! Soyez plus modeste, plus doux, plus recueilli, plus fervent ! Et je ne l'ai pas voulu. Ô mon Sauveur, souffrez à Vos pieds la plus misérable de Vos créatures ; prenez-la en pitié et faites lui le bien qu'elle ne sait pas toujours assez demander.

POINT II : Considérer les actions. Voyons, d'une part, ce lépreux donnant à Jésus les marques de la plus grande vénération ; à genoux devant Lui, il L'adore et se soumet à ce qu’Il décidera en sa faveur. De l'autre, contemplons Jésus, l'adorable Médecin des âmes et des corps, debout, faisant éclater et sa Bonté, et sa Puissance. Étendant la main, Il le touche, en disant : « Je le veux, soyez guéri », et la lèpre disparaît au même instant. Ô Bonté infinie, la loi exclut les lépreux de la société des hommes, et Jésus souffre que ce lépreux s'approche de Lui ; Il n'a pas même horreur de le toucher de Sa main divine ! Ô bonne, ô puissante Main ! Je Vous adore, et Vous baise avec amour. Veuillez, je Vous en supplie, Vous étendre aussi sur mon cœur pour en bannir tout ce qui Vous déplaît. A l'avenir, je mettrai tous mes soins à conserver mon âme dans sa pureté, et je la tiendrai en garde contre la moindre souillure. Mais si j'ai le malheur d'en contracter, à l'exemple du pauvre lépreux, je ne craindrai pas de m'approcher de Vous, ô mon Sauveur ; je viendrai m'humilier à Vos pieds, et votre puissante Main s'étendra sur ma misère et m'en délivrera ; Elle touchera mes plaies et me guérira.

COLLOQUE : Admirable Médecin des âmes et des corps, je Vous adore et reconnais la Puissance divine par Laquelle Vous commandez à la santé et à la maladie. Vous êtes un Sauveur compatissant et bon qui daignez soulager nos misères : un seul acte de volonté, une seule parole Vous suffit, et en un instant les maux les plus incurables sont guéris. Je viens de me convaincre de cette Vérité dans la guérison de ce lépreux soumis à Votre Volonté Sainte. Je Vous remercie, ô mon tendre Maître, des Faveurs signalées que Vous avez faites à mon âme, je saurai Les reconnaître et Les publierai afin de Vous attirer tous les cœurs.

RÉSOLUTIONS : Aller toujours à Jésus avec confiance, quels que soient nos maux et nos misères.

BOUQUET SPIRITUEL : « Seigneur, si Vous voulez, Vous pouvez me guérir ».

Ainsi soit-il.


Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt S.A.D. (1812-1903) - « Méditations pour tous les Jours et Fêtes de l'année selon la Méthode de Saint Ignace sur la Vie et les Mystères de Notre Seigneur Jésus-Christ », Troisième Dimanche après l'Épiphanie : le Lépreux guéri, pages 280-283, Tome 1, Périsse Frères Paris Lyon, 1857.


Voir également de Monsieur l’Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt :
- La Méditation pour le 1er Dimanche de l’Avent sur l'Imitation de Notre Seigneur Jésus-Christ « Ô Divin Jésus, faites-nous la Grâce de Vous connaître, de Vous aimer et de Vous imiter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Deuxième Dimanche de l’Avent sur le Règne d'Amour du Verbe Incarné « Ô Divin Roi, qui venez pour reconquérir Votre héritage sur les puissances de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour la Fête de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie le 8 décembre « Vierge Sainte et Immaculée, que mon cœur éprouve de Joie à la vue des Glorieux Privilèges de votre Conception Miraculeuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Troisième Dimanche de l’Avent sur le Mystère Joyeux de l'Incarnation du Verbe « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, d'approfondir toujours davantage le Mystère de l'Incarnation de votre Fils » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Quatrième Dimanche de l’Avent sur le Mystère Joyeux de la Visitation « Ô mon Sauveur, venez à moi, comme Vous allâtes chez Votre servante Élisabeth » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Saint Jour de Noël sur la Naissance de Notre Seigneur Jésus-Christ « Ô divin Sauveur, que je vais contempler dans Votre naissance ! » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour la Fête du Saint Nom de Jésus « Ô mon Sauveur, faites-moi connaitre la Puissance de Votre Saint Nom » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Saint Jour de l'Épiphanie « Ô Jésus, manifesté à nos pères, montrez-Vous à nous en ce Jour et augmentez notre Foi » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Troisième Dimanche après l'Épiphanie « Faites-moi la Grâce, ô mon Jésus, de puiser dans cette contemplation la Foi et la Confiance qui obtiennent tout de votre Cœur sacré » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Miracle de la Multiplication des Pains « Ô mon Sauveur, faites-moi la Grâce d'imiter la docilité de vos Apôtres et la ferveur de ce peuple qui abandonne tout pour Vous suivre » de l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de l'économe infidèle « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de me préparer avec soin à la mort, afin que je puisse Vous rendre avec confiance un compte exact de toutes vos Grâces » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation lorsque Jésus pleure sur Jérusalem « Cœur adorable de Jésus, accordez-moi la Grâce de m'intéresser comme Vous au Salut des pauvres pécheurs » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Pharisien et du Publicain « Ô Jésus, Modèle parfait d'Humilité, donnez-moi cette Vertu » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de la Guérison du Sourd-Muet « Ô Jésus, guérissez-moi de mes infirmités à l'égard des choses du Salut » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison des dix lépreux « Que Vous rendrai-je, ô mon Dieu, pour tous les Biens que j'ai reçus de Vous » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Abandon à la Providence Céleste et Divine « Faites, ô divin Maître, que je mette mon bonheur à m'abandonner à Votre Bon Plaisir » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Prière « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de vénérer avec amour Votre Sainte Croix » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Résurrection du fils de la veuve de Naïm « Ô Jésus, séchez les larmes que l'Église répand sur Ses enfants ensevelis dans la mort du péché » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Humilité « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de devenir véritablement Humble » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Paralytique « Inspirez-moi, ô divin Jésus, une confiance qui mérite d'obtenir la guérison de mon âme » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Festin des Noces du Fils d'un Roi « Faites, Seigneur, que je mérite d'être admis aux Noces de l'Agneau pour Vous louer dans tous les siècles » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Fils d'un Officier à Capharnaüm « Daignez m’inspirer, ô Jésus, une Vive Foi » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Sainte Fête de Tous les Saints « Accordez-moi, Seigneur, un grand Désir des Biens du Ciel, et la Grâce de travailler constamment à Les mériter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Commémoration des Morts « Inspirez-moi, Seigneur, pour les âmes du Purgatoire, une compassion tendre et généreuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l'obligation de payer le tribut à César « Divin Jésus, remplissez-moi de l'Esprit de Prudence, afin que j'évite les pièges du monde et de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur « Une femme est guérie en touchant le vêtement de Jésus » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Jugement Dernier « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, de me préparer avec soin au Jour terrible du Jugement Dernier » de Monsieur l’Abbé de Brandt