annonciation.jpg

PRÉLUDE I : Se rappeler brièvement, par une vue générale, l'histoire du Mystère de l'Incarnation : « Dieu envoya l'Ange Gabriel dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une Vierge nommée Marie. L'Ange, étant entré chez Elle, Lui dit : Je Vous salue, ô pleine de Grâces, Vous mettrez au monde un Fils et Vous Lui donnerez le Nom de Jésus. Marie répondit : Voici la servante du Seigneur : qu'il me soit fait selon votre Parole » (Luc, 1).

PRÉLUDE II : Se représenter l'univers rempli d'hommes pécheurs, la plupart livrés à toutes sortes de crimes. Le Ciel, où l'adorable Trinité s'occupe de leur Rédemption. La petite maison de Nazareth, où va s'accomplir le Mystère.

PRÉLUDE III : Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, d'approfondir toujours davantage le Mystère de l'Incarnation de votre Fils, afin que mon amour, allant toujours croissant, me fasse entrer dans les Desseins de sa Miséricorde sur moi et sur tout le genre humain.

POINT I : Considérer les personnes. Dans l'univers, des hommes de toute condition, de tout âge, de tout sexe, errant dans les plus épaisses ténèbres, se livrent aux passions déréglées de leur cœur. Contemplons dans le Ciel l'adorable Trinité, qui, voyant l'affreuse misère des hommes, en a compassion, et va, dans sa Miséricorde infinie, opérer le Mystère qui doit les sauver. Jetons ensuite les yeux sur la petite maison de Nazareth. Marie y est renfermée, Elle est à genoux, Elle prie. Ah ! Qu’Elle est Sainte, cette Vierge Bénie, qu'Elle est Modeste ! L'Ange du Seigneur se présente à Elle, il La salue. Que de choses grandes et importantes se préparent ! Que j'y sois bien attentif, ô mon Dieu, et que j'en profite !

POINT II : Écouter les paroles. Celles des malheureux mortels sont aussi insensées qu'eux ; leurs conversations sont inutiles ou mauvaises ; ils parlent de leurs plaisirs ; ils blasphèment. Malgré cela, les Personnes Divines traitent de leur Salut : des Paroles de Paix, de Réconciliation gagnent la cause de cette foule de malheureux, et prescrivent à l'Ambassadeur céleste la Mission qu'Il doit remplir. Quelle Miséricorde ! Quelle Bonté ! Écoutons ce qu'il y a de touchant dans la petite maison de Nazareth. Le silence de Marie est interrompu par la Salutation de l'Ange, qui ensuite communique à cette Vierge admirable les Desseins de Dieu, les Grandeurs du Fils dont Elle sera la Mère, les Grâces dont Elle sera l'objet. Marie plaide d'abord pour Sa virginité, puis se soumet humblement aux Ordres du Seigneur. Admirons les Merveilles de ce Mystère ; imitons Marie dans le sentiment de Son indignité ; et, avec Elle, disons du fond de notre âme : « Je suis le serviteur du Seigneur : qu'il me soit fait aussi selon sa Parole ».

POINT III : Considérons principalement, dans les actions, l’Œuvre admirable qui mérite toute notre attention et notre amour : c'est l'Opération Divine en Marie, la Conception Miraculeuse du Verbe. Aussitôt que Marie eut connu la Volonté de Dieu, manifestée par l'Ange, Elle dit avec une profonde humilité : « Je suis la servante du Seigneur : qu'il me soit fait selon votre Parole » ; et au même instant a lieu La plus grande de toutes les Merveilles : le Verbe s'incline vers la terre, Il abaisse les Cieux et se fait chair dans le sein de Marie. Oh ! Heureux moment ! Heureux instant ! Soyez constamment dans notre pensée. Prosternons-nous devant ce Verbe fait chair ; adorons-Le profondément ; contemplons-Le avec admiration ; offrons nos hommages à ce Dieu fait homme, et répétons avec un amour de complaisance : « Et le Verbe s'est fait chair, et Il a habité parmi nous ».

COLLOQUE : Ô Trinité Sainte, qui êtes toute Miséricorde et toute Charité, soyez à jamais Bénie du Présent que Vous faites à la terre en nous donnant un Sauveur ! Que toutes Vos créatures Vous louent et Vous remercient, ô Père éternel, qui nous envoyez votre Fils ! Ô Verbe adorable, qui Vous rendez notre Sauveur ! Ô Esprit-Saint, qui opérez ce Mystère de Charité ! Que ne m'est-il donné de faire connaître à tous les hommes un tel Bienfait, et de les porter à l'amour et à la reconnaissance qu'ils Vous doivent ! Pour moi, ô mon Dieu, afin d'enflammer dans mon cœur de plus en plus votre Amour, je veux souvent répéter avec un respect mêlé de reconnaissance : « Et le Verbe s'est fait chair, et Il a habité parmi nous »

RÉSOLUTIONS : Faire toutes nos actions en union avec le Verbe incarné et pour son Amour.

BOUQUET SPIRITUEL : « Le Verbe s'est fait chair, et Il a habité parmi nous ».

Ainsi soit-il.


Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt S.A.D. (1812-1903) - « Méditations pour tous les Jours et Fêtes de l'année selon la Méthode de Saint Ignace sur la Vie et les Mystères de Notre Seigneur Jésus-Christ », Troisième Dimanche de l’Avent, pages 89-92, Tome 1, Périsse Frères Paris Lyon, 1857.


Voir également de Monsieur l’Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt:
- La Méditation pour le 1er Dimanche de l’Avent sur l'Imitation de Notre Seigneur Jésus-Christ « Ô Divin Jésus, faites-nous la Grâce de Vous connaître, de Vous aimer et de Vous imiter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Deuxième Dimanche de l’Avent sur le Règne d'Amour du Verbe Incarné « Ô Divin Roi, qui venez pour reconquérir Votre héritage sur les puissances de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour la Fête de l’Immaculée Conception de la Très Sainte Vierge Marie le 8 décembre « Vierge Sainte et Immaculée, que mon cœur éprouve de Joie à la vue des Glorieux Privilèges de votre Conception Miraculeuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation pour le Troisième Dimanche de l’Avent sur le Mystère Joyeux de l'Incarnation du Verbe « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, d'approfondir toujours davantage le Mystère de l'Incarnation de votre Fils » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Miracle de la Multiplication des Pains « Ô mon Sauveur, faites-moi la Grâce d'imiter la docilité de vos Apôtres et la ferveur de ce peuple qui abandonne tout pour Vous suivre » de l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de l'économe infidèle « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de me préparer avec soin à la mort, afin que je puisse Vous rendre avec confiance un compte exact de toutes vos Grâces » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation lorsque Jésus pleure sur Jérusalem « Cœur adorable de Jésus, accordez-moi la Grâce de m'intéresser comme Vous au Salut des pauvres pécheurs » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Pharisien et du Publicain « Ô Jésus, Modèle parfait d'Humilité, donnez-moi cette Vertu » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de la Guérison du Sourd-Muet « Ô Jésus, guérissez-moi de mes infirmités à l'égard des choses du Salut » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison des dix lépreux « Que Vous rendrai-je, ô mon Dieu, pour tous les Biens que j'ai reçus de Vous » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Abandon à la Providence Céleste et Divine « Faites, ô divin Maître, que je mette mon bonheur à m'abandonner à Votre Bon Plaisir » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Prière « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de vénérer avec amour Votre Sainte Croix » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Résurrection du fils de la veuve de Naïm « Ô Jésus, séchez les larmes que l'Église répand sur Ses enfants ensevelis dans la mort du péché » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Humilité « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de devenir véritablement Humble » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Paralytique « Inspirez-moi, ô divin Jésus, une confiance qui mérite d'obtenir la guérison de mon âme » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Festin des Noces du Fils d'un Roi « Faites, Seigneur, que je mérite d'être admis aux Noces de l'Agneau pour Vous louer dans tous les siècles » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Fils d'un Officier à Capharnaüm « Daignez m’inspirer, ô Jésus, une Vive Foi » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Sainte Fête de Tous les Saints « Accordez-moi, Seigneur, un grand Désir des Biens du Ciel, et la Grâce de travailler constamment à Les mériter » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Commémoration des Morts « Inspirez-moi, Seigneur, pour les âmes du Purgatoire, une compassion tendre et généreuse » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l'obligation de payer le tribut à César « Divin Jésus, remplissez-moi de l'Esprit de Prudence, afin que j'évite les pièges du monde et de l'enfer » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur « Une femme est guérie en touchant le vêtement de Jésus » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur le Jugement Dernier « Faites-moi la Grâce, ô mon Dieu, de me préparer avec soin au Jour terrible du Jugement Dernier » de Monsieur l’Abbé de Brandt