MÉDITATION POUR LA FÊTE DE TOUS LES SAINTS


Ronde-des-Saints.jpg

« J'entendis dans le Ciel comme la Voix d'une grande Multitude qui disait : Alléluia, Salut, Gloire et Puissance à notre Dieu ! » (Livre de l’Apocalypse de l’Apôtre Saint Jean, 19, 1)


PRÉLUDE I : Transportons-nous en esprit au Ciel, dans ce Séjour de Bonheur où sont rassemblés tous les Saints. Ils entourent le Trône de Dieu, et célèbrent Sa Gloire.

PRÉLUDE II : Accordez-moi, Seigneur, un grand Désir des Biens du Ciel, et la Grâce de travailler constamment à Les mériter.

POINT I : Triomphe des Saints dans le Ciel. Contemplons avec une Sainte Joie le ravissant spectacle que l'Église met aujourd'hui sous les yeux de Ses enfants. Voulant soutenir leur courage dans les travaux et les combats de leur exil, Elle entrouvre les portes de la Jérusalem Céleste, et, faisant descendre jusqu'à eux quelques rayons de la Gloire ineffable que Dieu réserve à ses Saints, Elle dit à tous : Voyez le Ciel avec ses Palmes et ses Couronnes, avec son Éternité de Gloire, avec ses Torrents de Délices. Considérez ce Séjour de Bonheur, peuplé de Saints de toutes les tribus, de toutes les langues, de toutes les nations et de tout sexe ; ils furent, comme vous, faibles, tentés, pécheurs même, en un mot enfants d'Adam ; il ne tient donc qu'à vous d'être un jour ce qu'ils sont. Puis, nous transportant au milieu de cette Glorieuse Assemblée, Elle nous montre une multitude de Bienheureux qui, du haut des Trônes brillants où ils sont élevés, nous encouragent dans la lutte qu'il nous faut soutenir ici-bas, nous rappellent leur constance dans les souffrances, leur force dans les tentations et leur générosité dans la pratique de toutes les Vertus. Ô mon âme, quel puissant motif de Joie et d'Espérance nous offre cette ravissante Demeure ! Le Dieu Magnifique fait jouir délicieusement ses Saints de la claire vue de sa Majesté. Contemplons la Gloire de Jésus, à qui les Élus font hommage de leur Sainteté, comme le Fruit de sa Rédemption et le Triomphe de sa Grâce. Considérons aussi avec bonheur la Glorieuse Marie, assise sur un Trône à côté de son Fils bien-aimé, tous les chœurs des Esprits célestes, des Prophètes et des Apôtres ; la Troupe triomphante des Martyrs, l'auguste Sénat des Docteurs et l'heureux chœur des Vierges qui suivent l'Agneau sans tache. Prêtons ensuite l'oreille aux Cantiques de louanges et d'actions de grâces qui retentissent dans ce Séjour Bienheureux, et, mêlant nos voix à ces chants d'amour, répétons ce refrain sacré : « Bénédiction, Gloire, Honneur, Actions de Grâces à notre Dieu dans tous les siècles des siècles ! Hosanna ! Salut et Gloire au Plus Haut des Cieux ! »

POINT II : Notre Saint état nous engage à marcher courageusement dans la voie de la Sanctification. Jésus, dans l'Évangile de ce Jour, nous promet le Bonheur du Ciel, ses Paroles sont formelles : Bienheureux les Pauvres d'esprit. Bienheureux ceux qui ont le cœur Pur, Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la Justice, parce que le Royaume des Cieux leur appartient. Ces Vertus sont précisément Celles que j'ai promis de pratiquer par les Vœux de Religion ; par le Vœu de Pauvreté, j'ai renoncé aux biens de la terre, et j'en ai détaché mon cœur ; par Celui de Chasteté j'ai promis de conserver mon corps et mon âme dans une Pureté parfaite, et par Celui d'Obéissance j'ai immolé à Dieu ma volonté propre pour ne plus faire que la Sienne tous les jours de ma vie. Je suis donc dans la Voie du Salut. Ah ! Soyez Béni à jamais, ô mon Dieu, de ce que, par votre Miséricorde, Vous m'avez appelée à Vous servir dans un état si Saint ! En me chargeant d'enseigner la Doctrine Chrétienne à Vos enfants, Vous voulez que je possède les Vertus qui distinguent les Bienheureux ; que mon Zèle ait quelque chose de semblable à celui des Apôtres ; que ma Pureté égale celle des Vierges ; qu'à l'exemple des Martyrs, je soutienne avec courage tous les combats qui doivent me faire mourir à moi-même ; que j'imite les Docteurs par leur assiduité à méditer la Divine Parole et à étudier la Science des Saints, et que mes désirs, pour l'avancement de votre Règne, soient semblables à ceux des Patriarches et des Prophètes. Ah ! Soyez donc Béni éternellement, ô mon Dieu, et daignez, en me faisant comprendre l'étendue de Vos Desseins Miséricordieux à mon égard, m’inspirer, pour les accomplir, l'amour des Séraphins.

COLLOQUE : Ô Saints Amis de Dieu, qui en marchant sur les Traces de Jésus, nous avez frayé la Route de la Gloire dans Laquelle nous Vous contemplons, soyez touchés de notre faiblesse, venez à notre Secours ; obtenez-nous la Grâce de marcher après Vous dans le Chemin que Vous avez suivi ; soutenez nous dans nos combats ; aidez-nous à remporter de glorieuses victoires, afin qu'après avoir été fidèles à Dieu ici-bas, nous Vous soyons réunies dans le Séjour de la Gloire Éternelle.

RÉSOLUTIONS : Pour m'animer dans la pratique de la Vertu, souvent je penserai au Ciel, et me représenterai la Récompense qui m'est préparée.

BOUQUET SPIRITUEL : Ô Jérusalem Céleste, si jamais je T'oublie, que ma langue desséchée s'attache à mon palais !

Ainsi soit-il.


Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt S.A.D. (1812-1903) - « Méditations pour tous les Jours et Fêtes de l'année selon la Méthode de Saint Ignace sur la Vie et les Mystères de Notre Seigneur Jésus-Christ », Fête de la Toussaint, le 1er novembre, pages 302-305, Tome 5, Périsse Frères Paris Lyon, 1854.


Voir également de Monsieur l’Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt:
- La Méditation sur le Miracle de la Multiplication des Pains « Ô mon Sauveur, faites-moi la Grâce d'imiter la docilité de vos Apôtres et la ferveur de ce peuple qui abandonne tout pour Vous suivre » de l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de l'économe infidèle « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de me préparer avec soin à la mort, afin que je puisse Vous rendre avec confiance un compte exact de toutes vos Grâces » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation lorsque Jésus pleure sur Jérusalem « Cœur adorable de Jésus, accordez-moi la Grâce de m'intéresser comme Vous au Salut des pauvres pécheurs » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Pharisien et du Publicain « Ô Jésus, Modèle parfait d'Humilité, donnez-moi cette Vertu » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de la Guérison du Sourd-Muet « Ô Jésus, guérissez-moi de mes infirmités à l'égard des choses du Salut » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison des dix lépreux « Que Vous rendrai-je, ô mon Dieu, pour tous les Biens que j'ai reçus de Vous » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Abandon à la Providence Céleste et Divine « Faites, ô divin Maître, que je mette mon bonheur à m'abandonner à Votre Bon Plaisir » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Prière « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de vénérer avec amour Votre Sainte Croix » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Résurrection du fils de la veuve de Naïm « Ô Jésus, séchez les larmes que l'Église répand sur Ses enfants ensevelis dans la mort du péché » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur l’Humilité « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de devenir véritablement Humble » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Paralytique « Inspirez-moi, ô divin Jésus, une confiance qui mérite d'obtenir la guérison de mon âme » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Festin des Noces du Fils d'un Roi « Faites, Seigneur, que je mérite d'être admis aux Noces de l'Agneau pour Vous louer dans tous les siècles » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Guérison du Fils d'un Officier à Capharnaüm « Daignez m’inspirer, ô Jésus, une Vive Foi » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Sainte Fête de Tous les Saints « Accordez-moi, Seigneur, un grand Désir des Biens du Ciel, et la Grâce de travailler constamment à Les mériter » de Monsieur l’Abbé de Brandt