Parabole-Guerison-du-Sourd-Muet-Marc-7-31-37.jpg

MÉDITATION POUR LE ONZIÈME DIMANCHE APRÈS LA PENTECOTE

Parabole de la Guérison du Sourd-Muet :
« En ce temps-là, Jésus, sortant des confins de Tyr, vint par Sidon vers la mer de Galilée, en passant au milieu de la Décapole. Et voici qu’on Lui amena un homme qui était sourd et muet, en Le priant de lui imposer les mains. Le prenant donc à part du milieu de la foule, Il lui mit Ses doigts dans les oreilles et de Sa salive sur la langue ; et, levant les yeux au Ciel, Il soupira et lui dit : Ephpheta, c’est-à-dire, ouvrez-vous. Aussitôt ses oreilles furent ouvertes et sa langue déliée, et il parlait comme il convient. Il leur défendit de le dire à personne. Mais plus Il le leur défendait, plus ils le publiaient, et plus ils étaient dans l’admiration, disant : Il a bien fait toutes choses ; Il a fait entendre les sourds et parler les muets » (Marc 7, 31-37).

PRÉLUDE I : Se représenter Jésus, regardant avec Compassion un homme sourd et muet.

PRÉLUDE II : Divin Jésus, mon âme est bien souvent sourde et muette à l'égard des choses du Salut ; daignez la délivrer de cette double infirmité par un effet de votre Bonté infinie.

POINT I : Considérer les personnes ; voir notre divin Sauveur environné de Ses disciples ; considérer un instant la douceur, la sainteté, l'aimable majesté que respirent tous ses mouvements, tous ses traits. Quel bonheur pour nous, s'Il daignait graver son Image sacrée dans notre esprit et dans notre cœur d'une manière ineffaçable ! Voyons cet homme qu'on Lui amène ; il est sourd et muet : son malheureux état excite la Compassion de notre bon Maître. Présentons-Lui de même les infirmités de notre âme ; Il en aura également Compassion.

POINT II : Écouter les Paroles et considérer les Actions : Jésus prend par la main l'homme sourd et muet, et le conduit à l'écart hors de la foule. Suivons-Le en esprit, et considérons bien ce qu'Il va faire. Il met ses doigts dans les oreilles de cet homme, puis ayant pris de la salive, Il lui touche la langue. Mains divines de mon Sauveur, appliquez de même à mon âme les Remèdes que Vous savez lui être nécessaires. Jésus lève les yeux au Ciel, pousse un soupir produit par l'ardeur de Son oraison et la Compassion que Lui inspirent nos misères. Après avoir prié comme homme, Il parle comme Dieu, disant avec autorité : Ephpheta, c'est-à-dire, ouvrez-vous... Au même instant le Miracle s'opère ; les oreilles de cet homme s'ouvrent, sa langue se délie, et il parle distinctement. Prions Jésus de regarder avec Bonté les infirmités de notre âme : elle est sourde, car bien souvent la Parole du Salut lui est adressée, sans qu'elle La comprenne. Bien souvent la Voix infiniment Douce du Seigneur se fait entendre au milieu d'elle, et elle ne L'écoute pas. Elle est muette, ne sachant ni parler à Dieu dans la prière, ni parler de Dieu au prochain. Jésus voit toutes ses misères, et Il nous aime. Nous sommes le Prix de son Sang : Lui-même nous invite à avoir recours à sa Bonté. Demandons-Lui donc avec confiance la Guérison de tous nos maux, le Remède à toutes nos misères. Jésus défend aux témoins du Miracle d'en parler à personne ; mais plus Il le défend, plus ceux-ci, pénétrés d'admiration, publient sa Puissance et sa Bonté. Il a bien fait toutes choses, s'écrient-ils, Il a fait entendre les sourds et parler les muets.

COLLOQUE : Ô mon divin Sauveur, j'adore votre Puissance, et je Vous supplie de guérir mon âme de toutes ses infirmités ; sans votre Secours elle ne peut rien comprendre dans les choses du Salut et de la perfection. Ne permettez pas qu'elle soit plus longtemps affligée de cette surdité spirituelle qui, en la privant du bonheur d'entendre Votre voix intérieure, l'empêche de Vous glorifier. Commandez à toutes mes facultés de s'ouvrir à votre Grâce, et faites que jamais je ne mette obstacle aux divines Opérations de votre Esprit.

RESOLUTIONS : Élever souvent dans la journée notre cœur à Jésus pour Le prier de guérir nos infirmités spirituelles. Être bien recueillis et écouter attentivement Sa parole intérieure.

BOUQUET SPIRITUEL : Il a bien fait toutes choses, Il a fait entendre les sourds et parler les muets.

Ainsi soit-il.


Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt S.A.D. (1812-1903) - « Méditations pour tous les Jours et Fêtes de l'année selon la Méthode de Saint Ignace sur la Vie et les Mystères de Notre Seigneur Jésus-Christ », La Parabole de la Guérison du Sourd-Muet selon le Saint Évangile (Marc 7, 31-37) du Onzième Dimanche après la Pentecôte, pages 96-99, Tome 4, cinquième édition, Périsse Frères Paris Lyon, 1857.


Voir également de Monsieur l’Abbé Charles Michel Alexandre de Brandt:
- La Méditation sur le Miracle de la Multiplication des Pains « Ô mon Sauveur, faites-moi la Grâce d'imiter la docilité de vos Apôtres et la ferveur de ce peuple qui abandonne tout pour Vous suivre » de l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de l'économe infidèle « Faites-moi la Grâce, Seigneur, de me préparer avec soin à la mort, afin que je puisse Vous rendre avec confiance un compte exact de toutes vos Grâces » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation lorsque Jésus pleure sur Jérusalem « Cœur adorable de Jésus, accordez-moi la Grâce de m'intéresser comme Vous au Salut des pauvres pécheurs » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole du Pharisien et du Publicain « Ô Jésus, Modèle parfait d'Humilité, donnez-moi cette Vertu » de Monsieur l’Abbé de Brandt
- La Méditation sur la Parabole de la Guérison du Sourd-Muet « Ô Jésus, guérissez-moi de mes infirmités à l'égard des choses du Salut » de Monsieur l’Abbé de Brandt