Bougie-Temps-Avent.jpg

« Messe du 1er Dimanche de l’Avent » du 28 novembre 2021 (année « C ») :


Parole de Dieu pour ce 1er Dimanche de l’Avent : À la Rencontre du Seigneur « Le Seigneur vient. Serons-nous bien présents pour Le rencontrer ou absents à notre propre vie ? Tel est l'enjeu de ce Temps de l'Avent qui s'ouvre ce Dimanche. Oui, c'est le Seigneur qui vient à nous, Il nous rejoint dans notre humanité commune, dans notre chair. Quelle bonne nouvelle : nous n'avons pas à escalader le Ciel, c'est le Ciel qui s'unit à la terre ! Pourtant, le risque est réel de manquer la Rencontre, d'où les mises en garde de Jésus dans l'Évangile contre « les beuveries, l'ivresse et les soucis de la vie », c'est-à-dire ce qui nous abaisse ou ce qui nous accable. Au contraire, nous sommes invités à « relever la tête », à nous « tenir debout devant le Fils de l'homme », attitudes évocatrices de la Résurrection à Laquelle nous avons part depuis notre Baptême. La vertu emblématique de l'Avent, c'est la vigilance, pour rester attentifs aux Signes de la Présence du Seigneur dans notre monde, dans notre vie. Nous pouvons y joindre le discernement, pour distinguer ce qui est essentiel de ce qui l'est moins. Par exemple, consacrer plus de temps à préparer notre cœur par la Prière que notre réveillon ou nos cadeaux de Noël... Une certaine sobriété (soit l'exact inverse des beuveries et de l'ivresse) nous aidera aussi à vivre ce Temps d'attente dans le recueillement, comme une clôture bienvenue par rapport à la folie de consommation à laquelle se résume trop souvent, pour nos contemporains, le mois de décembre. Ce que nous attendons ne s'achète pas, Ce que nous espérons n'a pas de prix. Viens, Seigneur Jésus ! » (Christelle Javary)

Bon-Temps-Avent.jpg

La Méditation pour ce 1er Dimanche de l’Avent en 2021 (année C) : Une nouvelle traduction liturgique du Missel Romain A partir de ce Premier Dimanche de l'Avent, une nouvelle traduction du Missel Romain sera désormais utilisée dans le cadre de la Célébration Liturgique en langue française. Voici quelques extraits d'un livret. Présentation du nouveau Missel Romain en langue française, publié par les éditions Artège sous la direction du Cardinal Robert Sarah, alors Préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements, en juin 2020 :
Ce Missel est le résultat d'un long travail commencé en 2003 et le fruit d'une collaboration fructueuse entre la Commission épiscopale francophone pour les traductions liturgiques (CEFTL) et le Saint-Siège. L'ensemble du Missel a été retraduit à partir des directives contenues dans l'instruction Liturgiam authenttcam sur les traductions liturgiques du 28 mars 2001. La traduction actuelle a donc été revue avec grand soin de façon à être plus fidèle à l'Original latin, tout en tenant compte des caractéristiques propres de la langue française. L'effort du Dicastère que je préside est de mettre en évidence la Sacralité, la Dignité et la Splendeur de la Liturgie, car la véritable Action Liturgique est d'abord l'Oratio, c'est-à-dire la Prière que le Christ, offrant en Sacrifice sa Vie sur la Croix, adresse à son Père pour le Salut de l'humanité. On sait que dès les 1er et 2ème siècles, les Paroles de Notre Seigneur Jésus Christ pendant la Cène du Jeudi Saint ont été entourées, par l'autorité des Apôtres et de leurs successeurs, assistés de l'Esprit Saint, d'une Liturgie faite de Rites, ainsi que l'attestent la Didachè, l'épître de Saint Clément, celle dite de Barnabé, les écrits de Saint Ignace, Saint Justin et Saint Irénée. Puis, les Rites se sont rapidement développés et ordonnés, tant en Orient qu'en Occident, dans les grandes régions du monde méditerranéen, correspondant à des entités culturelles différentes touchées par l'Annonce de l'Évangile. Les principaux Rites de la Messe de la Liturgie Romaine ont été fixés entre le VIe siècle, principalement par le Pape Saint Grégoire le Grand (540-604), et les VIlle et IXe siècles, à l'époque Carolingienne, avec notamment l'unification des Règles et des Liturgies des Abbayes bénédictines. Au XXème siècle, le « mouvement liturgique », lié au double renouveau biblique et patristique, a permis de mettre en valeur la beauté, la sacralité et l'importance de la Liturgie pour la sanctification des âmes et donc pour l'action pastorale de l'Église. Voici ce qu'affirmait déjà le grand liturgiste français Mgr Aimé-Georges Martimort, en 1951 : « L'accomplissement minutieux et sincère des prescriptions de détails propres aux rites est déjà, pour notre peuple, une grande leçon sur le sens divin ». Puisse la nouvelle traduction française du Missel Romain contribuer à réaliser un vœu du concile Vatican II, qui justifia en ces termes les décisions qu'il voulut prendre au sujet de l'aggiornamento liturgique : faire progresser la vie chrétienne de jour en jour chez les fidèles, favoriser tout ce qui peut contribuer à l'union de tous ceux qui croient au Christ, fortifier tout ce qui concourt à appeler tous les hommes dans le sein de l'Église et favoriser une participation « pleine, consciente et active » des fidèles, d'où l'adoption de la langue vernaculaire et la nécessité de traduire les Livres Liturgiques. Je souhaite que cette traduction des Paroles prononcées au cours de la Messe soit mise au service d'une Liturgie dignement et magnifiquement célébrée à la Gloire de Dieu et pour la Sanctification des hommes, comme le veut l'Église, et constitue une véritable pédagogie du sacré d'un ars celebrandi destiné à l'Annonce de l'Évangile du Salut. C'est pour cette raison que je souhaite que ce livret de nature pédagogique soit largement diffusé auprès des fidèles en vue d'une meilleure compréhension du renouveau liturgique voulu par le concile Vatican II » (Cardinal Robert Sarah)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

« Vers Toi, Seigneur, j'élève mon âme. Mon Dieu, je compte sur Toi, je n'aurai pas à en rougir. De ceux qui T'attendent, aucun n'est déçu »


Prière d'ouverture de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

« Donne à tes Fidèles, Dieu Tout-Puissant, d'aller avec courage sur les chemins de la justice à la rencontre du Seigneur, pour qu'ils soient appelés, lors du Jugement, à entrer en possession du Royaume des Cieux. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles »


Lectures de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :


Première Lecture du Livre du Prophète Jérémie (Jr 33, 14-16) de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

« Je ferai germer pour David un Germe de Justice »

« Voici venir des jours – Oracle du Seigneur – où j’accomplirai la Parole de bonheur que j’ai adressée à la maison d’Israël et à la maison de Juda : En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai germer pour David un Germe de Justice, et Il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera sauvé, Jérusalem habitera en sécurité, et voici comment on la nommera : « Le-Seigneur-est-Notre-Justice »

Le sens de cette Première Lecture du Livre du Prophète Jérémie (Jr 33, 14-16) : En un moment particulièrement difficile de l'histoire d’Israël, le Prophète Jérémie lutte contre le découragement de ses compatriotes. Son meilleur argument consiste à leur rappeler la Promesse de Dieu de leur envoyer un Sauveur : ce sera un Roi descendant de David qui instaurera un règne de Justice et de Paix.


Psaume 24 (Ps 24 (25), 4-5ab, 8-9, 10.14) de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

R/ Vers Toi, Seigneur, j’élève mon âme, vers Toi, mon Dieu (Ps 24, 1b-2)

Seigneur, enseigne-moi Tes voies,
Fais-moi connaître Ta route.
Dirige-moi par ta Vérité, enseigne-moi,
Car Tu es le Dieu qui me sauve.

Il est Droit, Il est Bon, le Seigneur,
Lui qui montre aux pécheurs le chemin.
Sa justice dirige les humbles,
Il enseigne aux humbles Son chemin.

Les Voies du Seigneur sont Amour et Vérité
Pour qui veille à son Alliance et à ses Lois.
Le Secret du Seigneur est pour ceux qui Le craignent ;
À ceux-là, Il fait connaître son Alliance.


Deuxième Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens (1 Th 3, 12 – 4, 2) de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

« Que le Seigneur affermisse vos cœurs lors de la Venue de notre Seigneur Jésus »

« Frères, que le Seigneur vous donne, entre vous et à l’égard de tous les hommes, un Amour de plus en plus intense et débordant, comme Celui que nous avons pour vous. Et qu’ainsi Il affermisse vos cœurs, les rendant irréprochables en sainteté devant Dieu notre Père, lors de la Venue de notre Seigneur Jésus avec tous les Saints. Amen. Pour le reste, frères, vous avez appris de nous comment il faut vous conduire pour plaire à Dieu ; et c’est ainsi que vous vous conduisez déjà. Faites donc de nouveaux progrès, nous vous le demandons, oui, nous vous en prions dans le Seigneur Jésus. Vous savez bien quelles instructions nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus ».

Le sens de cette Deuxième Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens (1 Th 3, 12 – 4, 2) : Jésus avait annoncé à Ses disciples que l'amour mutuel serait la meilleure manière de témoigner de Lui et de hâter l'instauration du Règne de Dieu. C'est à cela que Saint Paul invite les Chrétiens de Thessalonique.


Alléluia ! Alléluia !

« Fais-nous voir, Seigneur, ton Amour, et donne-nous ton Salut » (cf. Ps 84, 8)

Alléluia !


Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Luc (Lc 21, 25-28.34-36) de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :


« Votre rédemption approche »

« En ce Temps-là, Jésus parlait à Ses disciples de sa Venue : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur terre, les nations seront affolées et désemparées par le fracas de la mer et des flots. Les hommes mourront de peur dans l’attente de ce qui doit arriver au monde, car les puissances des cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée, avec Puissance et grande Gloire. Quand ces événements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. Tenez-vous sur vos gardes, de crainte que votre cœur ne s’alourdisse dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie, et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste comme un filet ; il s’abattra, en effet, sur tous les habitants de la terre entière. Restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme ».


Credo


Prière Universelle de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

R/ Seigneur, entends la prière qui monte de nos cœurs.

L'Avent est une occasion supplémentaire d'annoncer la Bonne Nouvelle. Afin que l'Église ne perde pas Son élan missionnaire ni Sa joie de rayonner de l'Amour de Dieu, prions le Père des Cieux. R/

Afin que nous nous mettions physiquement et spirituellement dans l'Attente du Sauveur, Dieu fait homme, implorons l'Aide du Dieu d'Amour avec qui tout devient plus facile. R/

Pour les victimes passées et présentes de la pandémie qui perturbe la vie et l'organisation de notre planète, et afin que de nouvelles générosités se déploient, prions le Dieu d'Amour. R/

Pour les personnes se préparant au Baptême ou au Mariage, afin qu'elles laissent une place toujours plus grande à l'Action d'Amour du Seigneur dans leur vie, prions le Dieu de Tendresse R/


Prière sur les Offrandes de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

« En offrant le Sacrifice qui Te réconcilie les hommes, Seigneur, nous Te prions : que ton Fils Lui-même accorde à tous les peuples les biens de l'unité et de la paix. Lui qui règne avec Toi pour les siècles des siècles »


Préface de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :
Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant, par le Christ, notre Seigneur. Car Il est déjà venu, en prenant la condition des hommes, pour accomplir l'éternel dessein de ton Amour et nous ouvrir le chemin du Salut ; Il viendra de nouveau, revêtu de sa Gloire, afin que nous possédions dans la pleine Lumière les biens que Tu nous as promis et que nous attendons en veillant dans la foi. C'est pourquoi, avec les anges et tous les Saints, nous proclamons ta Gloire, en chantant (disant) d'une seule voix : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

« Le Seigneur donnera son Bienfait et notre terre donnera son fruit »


Voir l’Acte de Communion Spirituelle afin de permettre aux Fidèles Catholiques de Communier spirituellement face au Coronavirus dans un Jeûne Eucharistique en ce Temps de dictature vaccinale « Seigneur Jésus, puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement » composé par Monseigneur Raymond Centène. Voir également la Prière du Cardinal Rafael Merry del Val pour une Communion Spirituelle « Ô mon Jésus, dans l’attente du bonheur de la Communion sacramentelle, je veux Te posséder en esprit » prononcée par le Pape François lors de sa Messe matinale à Sainte-Marthe le lundi 23 mars 2020.


Prière après la Sainte Communion de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») :

« Fais fructifier en nous, Seigneur, l'Eucharistie qui nous a rassemblés : c'est par Elle que Tu formes dès maintenant, à travers la vie de ce monde, l'Amour dont nous T'aimerons éternellement. Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur »



Et que Dieu Tout-Puissant, vous bénisse...
Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ite Missa est.
R/ Deo gratias.

V/ Allez, dans la Paix du Christ.
R/ Nous rendons Grâce à Dieu.



Vidéo de la « Messe du 1er Dimanche de l’Avent » 28 novembre 2021 (année « C ») célébrée et prêchée par Mgr Michel Gueguen, Vicaire général de l'Archidiocèse de Paris, en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :