« Messe du Dimanche de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :



« Le Seigneur a promis de nous envoyer le Paraclet, qui nous adapte à Dieu. En effet, la farine sèche ne peut sans eau devenir une seule pâte. Pas davantage nous tous ne pouvions devenir un en Jésus Christ sans l'Eau qui vient du Ciel. Cette Rosée de Dieu nous est bien nécessaire » (Saint Irénée)


Parole de Dieu pour ce Dimanche de la Pentecôte : Deux Avocats, Douze Jurés « Le Père vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous. Dans le long procès qui nous oppose, à l'accusateur de nos frères (Ap 12, 10), un Avocat de la défense cède sa place à un Autre : le Fils transmet le dossier à l'Esprit. Qu'en sera-t-il du verdict ? Dans la pièce « Douze hommes en colère » de Reginald Rose, à l'issue du procès d'un adolescent accusé de meurtre, douze jurés se retirent à huis clos pour délibérer et aboutir à une décision unanime. Onze d'entre eux estiment devoir condamner l’accusé à mort ; seul un juré, le numéro 8 a un doute : « Il n’est « pas sûr ». Il expose ses arguments aux autres, il engage le débat avec eux, et, petit à petit, il parvient à vaincre leurs préjugés. Si l’avocat de la défense n'intervient pas dans la pièce, le juré numéro 8 agit à la manière d'un avocat à l'intérieur du petit groupe. Son but n'est pas d'obtenir à tout prix la liberté de l'accusé, mais de chercher la justice avec exigence et vérité. Voilà une belle image de l'Action de l'Esprit Saint, Invisible, à la fois infiniment Discret et infiniment Efficace. Dans le huis clos du Cénacle où ils se trouvent enfermés ensemble, ils sont Douze - les onze Apôtres et Marie - et ils ont en eux une force, qui n'est pas de la colère, mais de l'enthousiasme, au sens littéral : ils sont « pleins de Dieu ». L'Esprit Saint a pris possession d'eux et les a retournés, les a transformés. Dans un monde assoiffé de justice et de vérité, qu'Il fasse de nous les défenseurs de nos frères ! » (Père Martin Charcosset)


Méditation Dominicale pour ce Dimanche de la Pentecôte : L'Esprit Saint, cet Inconnu « Aujourd'hui nous fêtons la Pentecôte (et non, pas de calembour cette fois-ci). Nous y assistons à la Venue de l'Esprit Saint qui se pose, sous forme de flammes, sur les Apôtres. Ils se mettent alors à parler dans toutes les langues, et chacun les comprend. C'est en quelque sorte l'anti-Babel : les langues avaient été divisées pour semer la confusion, et empêcher l'humanité de se prendre pour Dieu. Mais maintenant, Dieu Lui-même vient réconcilier l'humanité et nous donner d'entrer en Communion réelle avec Lui. Les Apôtres, fortifiés par l'Esprit de Dieu, n'ont plus peur : ils osent sortir de la Chambre Haute où ils se cloîtraient régulièrement et ils ont le courage de commencer à prêcher, à temps et à contretemps, l'Évangile du Christ. Tout ça c'est très bien, mais qu'est-ce que c'est, cet Esprit Saint ? J'aurais dû dire : « Qui est-ce ? », plutôt, parce que ce n'est pas une chose, mais une Personne. On ne peut Le saisir sans comprendre comment fonctionne la Trinité qu'est Dieu. C'est tout simple, en vérité. Dieu le Père, de toute éternité, se donne intégralement, engendrant, de toute éternité, le Fils, qui, de toute éternité, Lui rend intégralement cet Amour, que le Père Lui redonne à nouveau, de manière infinie et simultanée. Et cet Amour qui va du Père vers le Fils et du Fils vers le Père, c'est ce qu'on appelle l'Esprit Saint, qui n'est pas juste un Souffle de Vie, mais une Personne à part entière. Dieu est un Cœur qui bat depuis toujours, et dont le Sang est l'Esprit Saint. L'Esprit Saint, c'est l'Amour de Dieu qui circule en Lui-même, parce que la Trinité n'est pas une réalité statique mais dynamique, ce n'est pas un triangle figé mais un Tourbillon d'Amour qui se donne et se reçoit depuis toujours, librement et sans contraintes. Pour se Le représenter, il suffit de prendre un ballon de baudruche gonflé d'air : quand on appuie d'un côté (le Père), ça fait gonfler l'autre (le Fils), et vice versa, grâce à l'air qui est déplacé d'un côté à l'autre (l'Esprit Saint). On voit bien que l'Esprit Saint est l'Amour qui va du Père vers le Fils et du Fils vers le Père, Il est ce Don permanent d'Amour qui procède du Père et du Fils, en un seul Dieu (le ballon gonflé). Eh bien cet Esprit Saint, cet Amour de Dieu en Personne, voici que nous pouvons, nous aussi, Le recevoir. Nous pouvons entrer littéralement en Dieu grâce à Lui, être nourris au plus intime de notre être par l'Amour de Dieu Lui-même, participer au Don éternel d'Amour qu'est Dieu. Parce que nous sommes bien contents que les Apôtres aient reçu l'Esprit-Saint, mais si c'était une exclusivité qui ne concerne qu'eux, ça nous ferait une belle jambe. Mais non ! Nous pouvons Le recevoir, nous aussi ! Le Jour de notre Baptême, on reçoit en quelque sorte un échantillon gratuit d'Esprit Saint. Il faut bien commencer quelque part, mais un petit bébé n'a pas encore la capacité d'assumer en pleine connaissance de cause la plénitude de cet Esprit de Dieu. Ce n'est pas grave : il n'y a pas besoin qu'un bébé nous aime pour choisir de l'aimer. Mais la Confirmation, c'est autre chose, c'est l'acceptation de l'Amour de Dieu par une réponse assumée de notre part : Oui, je veux recevoir la Plénitude de Dieu dans ma vie, et L'aimer en retour. Nous sommes alors littéralement plongés en Lui. Mais pour quoi faire, me demanderez-vous ? Eh bien, désormais, nous sommes unis, de façon indélébile et plénière, à l'Être même de Dieu ! Nous sommes en prise directe avec son Amour, nous sommes inclus à la Trinité ! Et, bien que Dieu seul soit Bon, comme nous le dit Jésus sans détour, nous pouvons désormais participer à cette Bonté même de Dieu, maintenant que l'Esprit Saint nous habite, nous purifie, nous vivifie, nous anime, nous porte et nous soutient. Ce n'est plus nous qui vivons, c'est l'Esprit Saint qui vit en nous, Lui qui est la Source de la Vie éternelle, car Il est Dieu. Il nous reste à charge de ne pas Le contrarier, de ne pas Le maltraiter, en suivant Ses suggestions, en ne méprisant pas toutes Ses aides et en choisissant l'amour plutôt que le péché au cours de notre vie. Tant qu'on n'est pas Confirmé, on n'est pas fini, quand on est Chrétien. La Confirmation fait partie des Sacrements d'initiation. Je le dis à chaque Baptême. C'est un peu vexant, comme formule, non ? C'est fait exprès. Si ce n'est pas déjà fait, demandez la Confirmation ! Vivez, vous aussi, la Pentecôte ! Nous sommes tous appelés à vivre en Dieu. Ce serait une folie de ne pas en profiter ! » (Père Fabrice Chatelain)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :

« L'Esprit du Seigneur remplit l'univers : Lui qui tient ensemble tous les êtres, Il sait se faire comprendre en toute langue, alléluia » (cf. Sg 1, 7)


Prière d'ouverture de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :

« Seigneur Dieu, dans le Mystère de la Fête que nous célébrons aujourd'hui, Tu sanctifies ton Église entière chez tous les peuples et dans toutes les nations ; répands les Dons de l'Esprit Saint sur l'immensité du monde, et continue dans le cœur des croyants l'Œuvre divine entreprise au début de la Prédication Évangélique. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne avec Toi dans l'Unité du Saint-Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles. »


Lectures de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :


Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 2, 1-11) selon Saint Luc de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :

« Tous furent remplis de l’Esprit Saint et se mirent à parler en d’autres langues »

« Quand arriva le Jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours après Pâques, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du Ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le Don de l’Esprit. Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le Ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la Voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient. Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des Merveilles de Dieu ».

Le sens de cette Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 2, 1-11) : La Pentecôte était depuis des siècles, une Fête très importante pour tous les Juifs du bassin méditerranéen : on venait de partout : de Babylone, d'Éphèse ou d'Alexandrie, pour célébrer l'Alliance de Dieu avec le peuple juif et le don de la Loi au Sinaï, en attendant le Jour béni où Dieu répandrait son Esprit sur ce peuple d'abord et sur l'humanité ensuite. Or ce grand Jour est arrivé : le Miracle des Langues atteste que l’unité est désormais possible au cœur même de la diversité.


Psaume 103 (Ps 103, 1ab.24ac, 29bc-30, 31.34) de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :

R/ Ô Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre ! ou Alléluia ! (cf. Ps 103, 30)

Bénis le Seigneur, ô mon âme ;
Seigneur mon Dieu, Tu es si Grand !
Quelle profusion dans tes Œuvres, Seigneur !
La terre s’emplit de Tes biens.

Tu reprends leur souffle, ils expirent
Et retournent à leur poussière.
Tu envoies ton Souffle : ils sont créés ;
Tu renouvelles la face de la terre.

Gloire au Seigneur à tout jamais !
Que Dieu se réjouisse en ses Œuvres !
Que mon poème Lui soit agréable ;
Moi, je me réjouis dans le Seigneur.


Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains (Rm 8, 8-17) de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :

« Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu »

« Frères, ceux qui sont sous l’emprise de la chair ne peuvent pas plaire à Dieu. Or, vous, vous n’êtes pas sous l’emprise de la chair, mais sous Celle de l’Esprit, puisque l’Esprit de Dieu habite en vous. Celui qui n’a pas l’Esprit du Christ ne Lui appartient pas. Mais si le Christ est en vous, le corps, il est vrai, reste marqué par la mort à cause du péché, mais l’Esprit vous fait vivre, puisque vous êtes devenus des justes. Et si l’Esprit de Celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité Jésus, le Christ, d’entre les morts donnera aussi la Vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. Ainsi donc, frères, nous avons une dette, mais elle n’est pas envers la chair pour devoir vivre selon la chair. Car si vous vivez selon la chair, vous allez mourir ; mais si, par l’Esprit, vous tuez les agissements de l’homme pécheur, vous vivrez. En effet, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. Vous n’avez pas reçu un esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la peur ; mais vous avez reçu un Esprit qui fait de vous des fils ; et c’est en Lui que nous crions « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! C’est donc l’Esprit Saint Lui-même qui atteste à notre esprit que nous sommes Enfants de Dieu. Puisque nous sommes Ses enfants, nous sommes aussi Ses héritiers : héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, si du moins nous souffrons avec Lui pour être avec Lui dans la Gloire »

Le sens de cette Deuxième Lecture de la Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains (Rm 8, 8-17) : Le Jour de la Pentecôte, Dieu a accompli sa Promesse de répandre son Esprit sur l'humanité. Désormais, nous sommes capables de choisir notre ligne de conduite : ou bien persister dans l'attitude d'Adam - c'est cela que Paul appelle « vivre selon la chair » - ou, au contraire, nous laisser guider par l'Esprit Saint qui nous inspirera à tout moment des gestes et des paroles d'amour filial et fraternel. Et notre vie deviendra chemin de Lumière.


Séquence « Veni Sancte Spiritus » attribuée au Pape Innocent III pour la « Messe Solennelle de la Pentecôte »  :


1. Veni, Sancte Spíritus, et emítte cǽlitus lucis tuæ rádium.
1. Viens, Esprit-Saint, en nos cœurs, et envoie du Haut du Ciel un Rayon de ta Lumière.

2. Veni, pater páuperum, veni, dator múnerum, veni, lumen córdium.
2. Viens en nous, Père des pauvres, viens, Dispensateur des Dons, viens, Lumière de nos cœurs.

3. Consolátor óptime, dulcis hospes ánimæ, dulce refrigérium.
3. Consolateur souverain, Hôte très doux de nos âmes, adoucissante Fraîcheur.

4. In labóre réquies, in æstu tempéries, in fletu solácium.
4. Dans le labeur, le repos, dans la fièvre, la fraîcheur, dans les pleurs, le réconfort.

5. O lux beatíssima, reple cordis íntima tuórum fidélium.
5. Ô Lumière bienheureuse, viens remplir jusqu'à l'intime le cœur de tous Tes fidèles.

6. Sine tuo númine, nihil est in hómine nihil est innóxium.
6. Sans ta Puissance divine, il n'est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti.

7. Lava quod est sórdidum, riga quod est áridum, sana quod est sáucium.
7. Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé.

8. Flecte quod est rígidum, fove quod est frígidum, rege quod est dévium.
8. Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé.

9. Da tuis fidélibus, in te confidéntibus, sacrum septenárium.
9. A tous ceux qui ont la foi et qui en Toi se confient donne Tes sept Dons Sacrés.

10. Da virtútis méritum, da salútis éxitum, da perénne gáudium. Amen. (Alleluia).
10. Donne Mérite et Vertu, donne le Salut final donne la Joie éternelle. Amen. (Alleluia).


Alléluia ! Alléluia !

« Viens, Esprit Saint ! Emplis le cœur de Tes fidèles ! Allume en eux le Feu de ton Amour ! »

Alléluia !

Dieu-Trinitaire.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 14, 15-16.23b-26) de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :


« L’Esprit Saint vous enseignera tout »

« En ce temps-là, Jésus disait à Ses disciples : « Si vous m’aimez, vous garderez mes Commandements. Moi, je prierai le Père, et Il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma Parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une Demeure. Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes Paroles. Or, la Parole que vous entendez n’est pas de moi : Elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous ; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon Nom, Lui, vous enseignera tout, et Il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit ».


Credo


Prière Universelle de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :

R/ Esprit de Dieu intercède pour nous, viens au secours de notre faiblesse

Avec l'Esprit Saint, nous prions pour le Saint-Père, les Évêques et les Curés afin qu'Ils aient la Force en toutes circonstances de guider le peuple que Tu leur as confié. R/

Avec l'Esprit Saint, nous prions pour ceux qui sont tristes et ont besoin d'être consolés. R/

Avec l'Esprit Saint, nous prions pour toutes les personnes qui reçoivent un Sacrement, afin que son Action se déploie en plénitude. R/

Avec l'Esprit Saint, nous prions pour les responsables d’administrations, afin que soit irrigué ce qui est aride et que soit assoupli ce qui est raide. R/


Prière sur les Offrandes de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :
« Nous T'en prions, Seigneur, selon la Promesse de ton Fils, que l'Esprit Saint nous fasse entrer plus avant dans l'intelligence du Sacrifice que nous célébrons et nous ouvre à la Vérité tout entière. Par le Christ, notre Seigneur… »


Préface de la Pentecôte de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :
Vraiment, il est juste et bon de Te rendre gloire, de T'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à Toi, Père très Saint, Dieu Éternel et Tout-Puissant. Pour accomplir jusqu’au bout le Mystère de la Pâque, Tu as répandu aujourd'hui l'Esprit-Saint sur ceux dont Tu as fait Tes fils en les unissant à ton Fils unique. C'est ton Esprit qui a donné à tous les peuples, au commencement de l'Église, la connaissance du vrai Dieu, afin qu'ils confessent chacun dans sa langue une seule et même foi. C'est pourquoi le Peuple des Baptisés, rayonnant de la Joie Pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le Ciel chantent sans fin l'hymne de ta Gloire : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :
« Tous furent remplis d'Esprit Saint et proclamaient les Merveilles de Dieu, alléluia » (cf. Ac 2, 4.11)


Prière après la Sainte Communion de la « Messe du Dimanche de la Solennité de la Pentecôte » du 5 juin 2022 (année « C ») :

« Seigneur Dieu, Tu accordes largement les Dons du Ciel à ton Église, protège la Grâce que Tu Lui as donnée : que l'Effusion de l'Esprit Saint agisse avec toujours plus de force, et que cette Nourriture spirituelle multiplie les effets de la Rédemption éternelle. Par le Christ, notre Seigneur »


Bénédiction Solennelle lors de la « Messe du Jour de la Pentecôte » :

Aujourd'hui, Dieu le Père de toute lumière a envoyé l'Esprit Saint au cœur des disciples du Christ, Il les a illuminés : que ce même Esprit vous pénètre et sanctifie en vous ses Dons.
Amen.

Que le Feu d'en Haut venu sur les disciples consume tout mal au fond de vos cœurs et vous fasse porter au monde sa Lumière.
Amen.

C'est l'Esprit qui a rassemblé des hommes de toutes langues dans la profession de la même foi : qu’Il vous garde fidèles à cette Foi, et dans l'espérance du Jour de Dieu.
Amen.

Et que Dieu Tout-Puissant vous bénisse...

Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.

V/ Ite Missa est, alléluia, alléluia.
R/ Deo gratias, alléluia, alléluia.

V/ Allez, dans la Paix du Christ, alléluia, alléluia.
R/ Nous rendons grâce à Dieu, alléluia, alléluia.


Vidéo de la « Messe de la Solennité de la Pentecôte » du Dimanche 5 juin 2022 (année « C ») présidée par le Cardinal Giovanni Battista Re, Doyen du Collège des Cardinaux, en la Basilique Saint-Pierre à Rome (le pape François participe à la célébration et fait l'homélie) :