Misericorde-Divine.jpg

« Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :



Parole de Dieu pour ce Dimanche de la Divine Miséricorde : Vies jumelles « Deux de nos Textes évoquent cette expérience décisive qu'est la Rencontre avec le Christ Ressuscité : Jean dans l'Apocalypse et Thomas dans l'Évangile. Le rencontrer ne demeure pas un face-à-Face dans lequel chacun resterait à distance. Voir le Christ, c'est « avoir part à » ce qu'Il est (cf. Jn 13, 8) ; c'est « demeurer en Lui et Lui en nous » selon les Expressions puissantes du Christ Lui-même (cf. Jn 15, 5). Il est parfois une occasion déterminante où l'on se fraie enfin un chemin vers cette habitation réciproque. Thomas, le Jumeau, n'est pas avec les autres disciples quand Jésus leur apparaît. On peut penser que son nom de Jumeau exprime quelque chose de sa relation à Jésus : quand Jésus est là, Thomas est là et renchérit aux propos du Maître (cf. Jn 11, 16). Et puis quand Jésus est mis au tombeau, Thomas ne reste pas avec les disciples : si Jésus n'est pas là, Thomas non plus. Mais voici qu'une semaine après, Thomas se trouve avec le groupe. Jésus vient et l'invite à l’« ausculter ». Toucher le corps du Vivant, c'est devenir vivant avec Lui. Il y a dans ce geste comme une passation charnelle de la Vie divine. Souvenons-nous des anciens prophètes Élie et Élisée en 1 R 17 et 2 R 4. Chacun d'eux ressuscite un enfant mort en invoquant le Seigneur et en s'étendant sur le corps du défunt. La Vie venue de Dieu qui habite ces prophètes se transmet à l'enfant et l'éveille. Ici, le toucher du Corps du Christ par Thomas fait passer en lui cette Vie qu'il cherche en tâtonnant » (Frère Philippe Lefebvre, O.p.)

Thomas-Apotre.jpg

La Méditation Dominicale du Dimanche de la Divine Miséricorde (année C) : Que de Bonté dans le Christ ! « Mes frères bien-aimés, je suis très heureux de venir vers vous aujourd'hui, alors que nous célébrons le Dimanche de la Miséricorde Divine, autant dire la surabondance de l'Amour de Jésus pour toute l'humanité. Et cet Amour, nous allons Le constater alors que nous sommes, grâce à la Liturgie de l'Église, enfermés dans le Cénacle avec les Apôtres apeurés. Eh oui, ils n'en mènent pas large, car ils craignent pour leur propre vie. Bien que le Tombeau soit vide et que les femmes en soient revenues en assurant qu'elles avaient vu vivant le Christ Jésus, la peur reste incontrôlable, notamment celle de mourir, qui n'est pas facile à affronter, avouons-le. Soudain, alors que les portes du Cénacle sont fermées à double tour, Jésus, ne voulant laisser aucun doute sur sa Sortie triomphale du Tombeau, se présente devant les Apôtres, mais aussi... devant nous aujourd'hui, et de sa Bouche Glorieuse nous entendons jaillir ces Premiers Mots : « La Paix soit avec vous ! » C'est donc là le premier Don du Christ Ressuscité adressé à l'univers tout entier pour effacer de nos esprits toute peur, peur de la mort ou peur des hommes qui peuvent l'infliger ! Comme il est Bon notre Seigneur, qui vient toujours nous rassurer dans nos épreuves les plus cruelles ! Et comme si cette Parole - « La Paix soit avec vous » - ne suffisait pas, Il montre Ses plaies ouvertes... mais déjà cicatrisées : les Plaies de ses Mains et la Plaie de son Cœur. Et c'est alors une Joie immense qui vient inonder le cœur des Apôtres et qui devrait aussi en ricochet nous inonder de bonheur les uns et les autres. « La Paix soit avec toi ! » Pour que cette Paix s'installe au plus intime de notre être, il ne suffit pas de l'offrir avec des mots, et Jésus, le sachant, souffle à présent sur les Apôtres en leur donnant l'Esprit Saint pour qu'ils puissent demain offrir le Pardon des péchés à tous les hommes qui ont besoin de retrouver la Paix intérieure. Mais quoi ! Libérer notre conscience de tout ce qui nous blesse est une Œuvre divine et, ô combien, nécessaire ! Il n'est jamais bon que nous restions rivés aux actes délictueux que nous avons commis en quelque domaine que ce soit. Ces actes, vous le savez bien, continuent trop souvent hélas ! à venir martyriser notre cœur en le culpabilisant ! Jésus ne veut pas cela pour nous ! Il nous veut libres, et c'est pourquoi Il a inventé la Confession pour nous délivrer objectivement de tout ce qui nous détruit intérieurement. Aujourd'hui, la Confession n'a pas bonne presse, et c'est vraiment dommage. Puis-je me permettre de vous donner un petit conseil ? Au moins pour les grandes Fêtes Liturgiques, allons humblement demander Pardon, notamment en songeant aux entorses que nous faisons à l'Amour, et nous continuerons notre chemin le cœur joyeux et enfin libérés du passé dans lequel jésus n'enferma jamais personne. Il n'est pas comme les hommes qui font des dossiers en inscrivant dans le marbre les fautes commises ; Il préfère les enlever et nous redonner la chance d'être meilleurs demain. D'ailleurs voyez, quoi que nous ayons fait dans notre vie, Il nous bénit maintenant, encore et encore avec son Père et l'Esprit-Saint. Amen. » (Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine)


Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


Antienne d'ouverture de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :

« Comme des enfants nouveau-nés ont soif du lait qui les nourrit, soyez avides du lait pur de la Parole, afin qu'il vous fasse grandir pour le Salut. Alléluia ! » (1P 2, 2)


Introït Grégorien « QUASIMODO » de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») appelé aussi « Dimanche de Quasimodo » :

« Quasimodo géniti infántes, allelúia : rationabiles, sine dolo lac concupíscite, allelúia, allelúia allelúia. Exsultáte Deo, adiutóri nostro : iubiláte Deo Iacob. »

« Comme des enfants nouveau-nés, alléluia ; désirez ardemment le Lait spirituel, alléluia, alléluia, alléluia. Tressaillez d’allégresse en Dieu notre Protecteur ; chantez avec transport en l’honneur du Dieu de Jacob. »

Huit jours après Pâques, ce texte de Saint Pierre (1P 2, 2) fait référence aux nouveaux Baptisés : « QUASIMODO geniti infantes », comme des enfants nouveau-nés (dans le Baptême).



Prière d'ouverture de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :

«Dieu d'éternelle Miséricorde, chaque année, par les Célébrations Pascales, Tu ranimes la foi du Peuple qui T'est consacré : fais grandir le Don de ta Grâce, afin que tous comprennent vraiment quel Baptême les a purifiés, quel Esprit les a fait renaître, et quel Sang les a rachetés. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen ! »


Lectures de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :


Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 5, 12-16) selon Saint Luc de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :

« Des foules d’hommes et de femmes, en devenant croyants, s’attachèrent au Seigneur »

« À Jérusalem, par les mains des Apôtres, beaucoup de signes et de prodiges s’accomplissaient dans le peuple. Tous les croyants, d’un même cœur, se tenaient sous le portique de Salomon. Personne d’autre n’osait se joindre à eux ; cependant tout le peuple faisait leur éloge ; de plus en plus, des foules d’hommes et de femmes, en devenant croyants, s’attachaient au Seigneur. On allait jusqu’à sortir les malades sur les places, en les mettant sur des civières et des brancards : ainsi, au passage de Pierre, son ombre couvrirait l’un ou l’autre. La foule accourait aussi des villes voisines de Jérusalem, en amenant des gens malades ou tourmentés par des esprits impurs. Et tous étaient guéris ».

Le sens de cette Première Lecture du Livre des Actes des Apôtres (Ac 5, 12-16) : Les premiers Chrétiens étaient tous des Juifs. Après l'Ascension de Jésus, ils ont continué à fréquenter le Temple de Jérusalem : leur foi juive n'était que plus forte après tous ces Evénements, puisque, à leurs yeux, les Promesses de l'Ancien Testament étaient enfin accomplies. Dans les Actes des Apôtres, Luc constate que les disciples continuent l'Œuvre de leur Maître en accomplissant comme Lui des guérisons. Ainsi la Bonne Nouvelle se répandait irrésistiblement.


Psaume 117 (Ps 117, 2-4, 13-15b, 22-24) de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :

R/ Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son Amour ! ou Alléluia ! (cf. Ps 117, 1)

Oui, que le dise Israël :
Éternel est son Amour !
Que le dise la maison d’Aaron :
Éternel est son Amour !
Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
Éternel est son Amour !

On m’a poussé, bousculé pour m’abattre ;
Mais le Seigneur m’a défendu.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
Il est pour moi le Salut.
Clameurs de joie et de victoire
Sous les tentes des justes.

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
Est devenue la pierre d’angle ;
C’est là l’Œuvre du Seigneur,
La Merveille devant nos yeux.
Voici le Jour que fit le Seigneur,
Qu’Il soit pour nous Jour de fête et de joie !


Deuxième Lecture de l’Apocalypse de Saint Jean (Ap 1, 9-11a.12-13.17-19) de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :

« J’étais mort, et me voilà vivant pour les siècles des siècles »

« Moi, Jean, votre frère, partageant avec vous la Détresse, la Royauté et la Persévérance en Jésus, je me trouvai dans l’île de Patmos à cause de la Parole de Dieu et du Témoignage de Jésus. Je fus saisi en Esprit, le Jour du Seigneur, et j’entendis derrière moi une Voix forte, pareille au son d’une trompette. Elle disait : « Ce que tu vois, écris-Le dans un Livre et envoie-Le aux Sept Églises : à Éphèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie et Laodicée. » Je me retournai pour regarder quelle était cette Voix qui me parlait. M’étant retourné, j’ai vu sept chandeliers d’or, et au milieu des chandeliers un Etre qui semblait un Fils d’homme, revêtu d’une longue tunique, une ceinture d’or à hauteur de poitrine. Quand je Le vis, je tombai à Ses pieds comme mort, mais Il posa sur moi Sa main droite, en disant : « Ne crains pas. Moi, je suis le Premier et le Dernier, le Vivant : j’étais mort, et me voilà Vivant pour les siècles des siècles ; je détiens les Clés de la mort et du séjour des morts. Écris donc Ce que tu as vu, Ce qui est, Ce qui va ensuite advenir ».

Le sens de cette Deuxième Lecture de l’Apocalypse de Saint Jean (Ap 1, 9-11a.12-13.17-19) : Le Livre de l'Apocalypse tout entier est centré sur Jésus Christ Triomphant de toutes les forces du mal et de la mort. Dans cette première Vision, Il apparaît comme le « Fils d'homme », le Messie-Roi que le Prophète Daniel avait annoncé.


Alléluia ! Alléluia !

« Thomas, parce que tu M’as vu, tu crois, dit le Seigneur. Heureux ceux qui croient sans avoir vu ! » (cf. Jn 20, 29)

Alléluia !

Thomas-Apotre.jpg

Saint Évangile de Notre Seigneur Jésus Christ selon Saint Jean (Jn 20, 19-31) de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :


« Huit jours plus tard, Jésus vient »

« C’était après la Mort de Jésus. Le soir venu, en ce Premier Jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et Il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La Paix soit avec vous ! » Après cette Parole, Il leur montra Ses mains et Son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La Paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, Il souffla sur eux et Il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans Ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans Son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et Il était là au milieu d’eux. Il dit : « La Paix soit avec vous ! » Puis Il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon Côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas Lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu M’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d’autres Signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce Livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la Vie en son Nom ».


Credo


Prière Universelle de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :

R/ Dans ta Miséricorde, Seigneur écoute-nous.

Nous Te rendons grâce, ô Dieu d'Amour, pour les Figures de Sainteté que sont Sœur Faustine et le Pape Jean-Paul II et nous Te prions de nous donner encore et toujours de ces belles Figures qui nous édifient et nous conduisent à Toi par le beau chemin de la Sainteté qu'est l'Amour Miséricordieux. R/

Donne la confiance, Seigneur, et chasse la crainte des cœurs, afin que chacun de Tes fidèles coure se jeter dans Tes bras à travers le Sacrement de la Réconciliation. R/

Nous Te rendons grâce, Seigneur, pour les Prêtres qui nous dispensent ton Pardon à travers l'offrande de leur vie. Rends-nous dignes et respectueux de ce qu'ils sont pour nous et de ce qu'ils nous donnent. R/

Nous Te demandons, Seigneur, non pas de nous donner des Signes de ta Présence et de ton Amour, mais d'ouvrir nos yeux afin de nous Les faire voir, car nous sommes certains que Tu es toujours à nos côtés. R/


Prière sur les Offrandes de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :
« Accueille, nous T'en prions, Seigneur, les offrandes de ton Peuple, et, en particulier, de ceux que Tu as fait renaître ; ils ont été renouvelés en confessant ton Nom et en recevant le Baptême : accorde-leur de parvenir au Bonheur sans fin. Par le Christ Jésus, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen ! »


Préface de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :
Vraiment, il est juste et bon de Te glorifier, Seigneur, en tout temps, mais plus encore en ce Jour où le Christ, notre Pâque, a été immolé : car Il est l'Agneau véritable qui a enlevé le péché du monde : en Mourant, Il a détruit notre mort ; en Ressuscitant, Il nous a rendu la Vie. C'est pourquoi le Peuple des Baptisés, rayonnant de la Joie Pascale, exulte par toute la terre, tandis que les anges dans le Ciel chantent sans fin l'hymne de ta Gloire : ...

« Sanctus, Sanctus, Sanctus Dominus Deus Sabaoth. Pleni sunt caeli et terra gloria tua. Hosanna, in excélsis. Benedictus qui venit in nomine Domini. Hosanna, in excélsis ! »

Communion-Salutaris-Hostia.jpg

Antienne de la Sainte Communion de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :
« Jésus dit à Thomas : « Avance ta main, touche du doigt l'Endroit des clous ; ne sois pas incrédule, sois croyant », alléluia ! » (cf. Jn 20, 27)


Prière après la Sainte Communion de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :

« Nous T'en prions, Dieu Tout-Puissant : que le Mystère Pascal accueilli dans cette Communion ne cesse jamais d'agir en nos cœurs. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui vit et règne avec Toi, dans l'unité du Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen ! »


Bénédiction Solennelle lors de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») :

Par la Résurrection de son Fils unique, Dieu vous a fait la Grâce du Salut, Il a fait de vous Ses enfants : ensemble, bénissez-Le pour une telle Adoption.
Amen.

En vous reprenant ainsi dans son Fils, Il vous a offert Sa propre Liberté :
Amen.

Dans le Baptême, vous êtes déjà ressuscités avec le Christ, vivez dès maintenant en enfants du Royaume.
Amen.

Et que Dieu Tout-Puissant, vous bénisse...
Signe-de-Croix Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il.


V/ Ita Missa est, alléluia, alléluia.
R/ Deo gratias, alléluia, alléluia.

V/ Allez, dans la Paix du Christ, alléluia, alléluia.
R/ Nous rendons grâce à Dieu, alléluia, alléluia.


Prière « Regina Cæli, laetare, alleluia » à la fin de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C »)


Vidéo de la « Messe du Dimanche de la Divine Miséricorde » du 24 avril 2022 (2ème Dimanche de Pâques, année « C ») célébrée et prêchée par Mgr François Gonon , Vicaire général de l'archidiocèse de Paris, en l'église Saint-Germain l'Auxerrois :