Notre-Dame-de-Montligeon.jpg

La Prière à Notre-Dame de Montligeon :

« Notre-Dame Libératrice, prends en pitié tous nos frères défunts, spécialement ceux qui ont le plus besoin de la miséricorde du Seigneur. Intercède pour tous ceux qui nous ont quittés afin que s’achève en eux l’oeuvre de l’amour qui purifie. Que notre prière, unie à celle de toute l’Église, leur obtienne la joie qui surpasse tout désir et apporte ici-bas consolation et réconfort à nos frères éprouvés ou désemparés. Mère de l’Église, aide-nous, pèlerins de la terre, à mieux vivre chaque jour notre passage vers la résurrection. Guéris-nous de toute blessure du cœur et de l’âme. Fais de nous des témoins de l’Invisible, déjà tendus vers les biens que l’œil ne peut voir, des apôtres de l’espérance semblables aux veilleurs de l’aube. Refuge des pécheurs et Reine de tous les saints, rassemble-nous tous un jour, pour la Pâque éternelle, dans la communion du Père avec Jésus, le Fils, dans l’Esprit Saint, pour les siècles des siècles. Amen. »

Notre-Dame de Montligeon, priez pour les âmes du purgatoire !


« C’est une pensée sainte et salutaire de prier pour les défunts pour qu’ils soient délivrés de leurs péchés. » (2 M 12, 46)


Voir également l’Hymne des Laudes de l’Office des Défunts chanté tous les matins et l'Hymne des Vêpres de l’Office des Défunts chanté tous les soirs au Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon ainsi que les « 5 Mystères GLORIEUX », « 5 Mystères DOULOUREUX » du Chapelet avec Notre-Dame de Montligeon.


L’HISTOIRE du Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon :

À la fin du XIXe siècle, l’abbé Paul-Joseph Buguet est nommé curé de la Chapelle-Montligeon (61). Pour donner du travail à ses paroissiens, l’abbé Buguet s’est fait imprimeur, remueur de terre et de pierres. Pour baliser le chemin qui va de la terre au ciel, il s’est fait apôtre zélé et missionnaire infatigable. Deux œuvres nées, l’une d’un souci social et terrestre (l’imprimerie), l’autre d’un souci spirituel et céleste (la Fraternité de prière pour les défunts), se sont ainsi développées parallèlement, s’appuyant l’une sur l’autre et se justifiant l’une par l’autre.

Protéger l’ouvrier et lui donner du travail :
Après un essai dans la ganterie, l’abbé Buguet se lance, à l’instar de l’abbaye de La Trappe, dans l’imprimerie. Les débuts sont modestes, aidé par un ouvrier et une seule machine dans son presbytère. Mais l’activité prend de l’essor. Le développement de l’impression et de l’édition suit celui de l’Œuvre expiatoire. L’imprimerie s’occupe de toutes les publications de l’Œuvre : bulletins, almanachs, etc.

Prier pour les Défunts oubliés :
En 1876, l’abbé Buguet est profondément affligé par trois décès dans sa famille : son frère Auguste, qui meurt écrasé par la cloche de l’église de Mortagne, et ses deux nièces, rongées par le chagrin. Son idée de créer une œuvre pour la délivrance des âmes délaissées du purgatoire se trouve comme confirmée par le Ciel : « Une conséquence à tirer de ce que je viens de méditer, c’est la nécessité de soulager les âmes du purgatoire. Je n’ai que trop tardé à réaliser l’Œuvre que j’avais projetée. » D’autant que, il en est persuadé, ces âmes délaissées l’aideront en retour à développer son imprimerie, donnant du travail aux ouvriers : « Je cherchais à concilier ce double but de faire prier pour les âmes délaissées et, en retour, obtenir par elles le moyen de faire vivre l’ouvrier. »

La Basilique de Notre-Dame de Montligeon :
En 1884, l’abbé Buguet obtient de Monseigneur Trégaro, évêque de Sées, l’approbation des statuts de l’Association pour la délivrance des âmes du purgatoire. Il devient le commis-voyageur des âmes du purgatoire, quêtant de paroisse en paroisse pour bâtir son Œuvre. Très vite, répondant à ses appels, les dons affluent. En 1887, après le premier pèlerinage organisé pour prier pour les saintes âmes, le renom de Notre-Dame de Montligeon commence à s’étendre en France et de par le monde. Le 4 juin 1896, la première pierre de la future basilique Notre-Dame est bénie. La première messe a lieu le 1er juin 1911, pour le pèlerinage annuel.
Épuisé, l’abbé Buguet meurt à Rome le 14 juin 1918. Son corps, ramené à Montligeon, repose dans la crypte sous la basilique.


La VOCATION du Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon :

« Ce qu’Il nous a promis, c’est la vie éternelle. » (1Jn, 25)

Siège de la Fraternité de prière pour les âmes du purgatoire, le Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon rayonne sur le monde à travers ses membres qui s’unissent aux messes perpétuelles célébrées quotidiennement.
La prière pour nos défunts est l’expression de notre foi en la vie éternelle, gagnée par le Christ ressuscité, et en la communion des saints, qui offre aux uns le bénéfice des grâces obtenues par les autres. En retour de nos offrandes pour eux, les défunts intercèdent pour nous. En priant pour les défunts, nous sommes au cœur de l’apostolat de l’amour demandé par Jésus à ses disciples et qui les mène au Ciel.

« Personne ne peut être adapté à la vie future s’il ne s’y exerce pas dès maintenant » (Saint Augustin)

1/ La vocation du Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon est d’abord d’être un espace d’accueil, où toute personne, spécialement celle éprouvée par la souffrance et le deuil, puisse trouver réconfort, écoute et consolation. L’enseignement sur les fins dernières révèle en particulier combien le purgatoire est l’expression achevée de la miséricorde du Cœur de Jésus.

2/ La vocation du Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon est ensuite de promouvoir la prière aimante pour les défunts, qui donne à l’âme de se remettre filialement entre les mains de Dieu. Ceci se concrétise par l’inscription des vivants comme des défunts au Livre de Vie de la Fraternité de Montligeon.

3/ Sa vocation est enfin d’accompagner les âmes dans ce mouvement d’abandon filial, autrement dit de les préparer à entrer dans la vraie Vie pour y rejoindre leurs défunts dans la parfaite communion d’amour avec Dieu, Marie et les saints. Par cet accompagnement, le Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon aide chacun à former son cœur pour entrer au Ciel, faisant ainsi de la vie un noviciat d’éternité.

« Il est important d’apprendre à être avec Dieu : ainsi nous voyons combien il est beau d’être avec lui. » (Benoît XVI)

Pour entraîner les âmes à vivre la communion des saints, le Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon offre quatre services :

1/ Sur place, les chapelains vous accueillent toute l’année et vous proposent : le chant quotidien des Offices et la célébration de l’Eucharistie, l’écoute et le sacrement de réconciliation, de nombreuses activités spirituelles pour nourrir votre vie de foi (pèlerinages, V.S.D. « réconfort », sessions et retraites). Vous y trouverez également hébergement, restauration et une librairie religieuse abondamment fournie en livres spirituels.

2/ Pour ceux qui ne peuvent nous rejoindre, un enseignement par correspondance est disponible via le site internet de Notre-Dame de Montligeon et les publications auxquelles vous pouvez vous abonner (newsletter, Lettre aux amis, revue Chemins d’Éternité).

3/ Enfin, un soutien scolaire à domicile est proposé pour accompagner les groupes de prière du Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon et visiter les paroisses en France comme à l’étranger.

4/ Sans oublier la dimension sociale qui a marqué l’Œuvre de l’abbé Buguet depuis les origines. Actuellement encore, avec les Ateliers Buguet, le Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon offre aux entrepreneurs qui veulent mettre l’homme comme cœur et fin des activités économiques, un pôle artisanal mutualiste fonctionnant dans l’entraide mutuelle, à l’image des différents membres du Corps du Christ qui se soutiennent les uns les autres par le lien de la charité.

Au Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon nous voulons prendre plaisir à vivre avec Dieu et ainsi faire du bien à notre âme !


RENDEZ-VOUS sur le Site du Sanctuaire de Notre-Dame de Montligeon