… Vous souvenant de votre amitié fraternelle, daignez venir en aide à nos familles, afin qu’elles soient unies comme vous dans une même foi et un même amour de Dieu, et deviennent des foyers de sainteté. Par les mérites de votre vie entièrement consacrée au Christ, obtenez-nous de suivre le chemin de l’Évangile dans la fidélité à l’Église, et de chercher Dieu ensemble, par la pratique religieuse et la prière en commun. Qu’à votre exemple nos familles prient beaucoup, pour progresser dans l’unité et l’amour. Aidez-nous à vivre dans l’estime et le respect mutuel, en voyant le Christ Jésus en chacun de nos proches. Rendez-nous plus généreux à pardonner, plus attentifs à écouter, plus ouverts pour accueillir. Que nous conservions la paix par la charité. Vous dont le coeur était si compatissant, réconfortez les familles en difficulté, celles qui sont éprouvées par le chômage, la maladie, ou la perte d’êtres chers. Secourez les conjoints séparés, les enfants non aimés, les parents délaissés. Protégez les jeunes, préservez les vocations. Veillez à la sécurité de nos foyers, et implorez la paix pour toutes les familles du monde. Soyez près de nous à l’heure de notre mort, avec Jésus, Marie et Joseph, et obtenez- nous de nous ouvrir à la miséricorde de Dieu, afin qu’il nous donne la grâce de nous retrouver ensemble dans la demeure du ciel, pour vivre éternellement heureux avec lui, notre Père très bon, et son Fils, le Christ Jésus notre Frère, et leur Esprit d’amour. Amen. »

Benoit.jpg

Saint Benoît naît dans le nord de l’Italie. Benoît quitte jeune sa famille avec l’envie de servir Dieu. Saint Benoît vit alors en ermite pour se consacrer à la prière et à la méditation. Des disciples le rejoignent, puis, vers 530, il s’établit sur le mont Cassin où il fonde un monastère. Il y rédige sa célèbre Règle de Saint Benoît qui décrit la vie spirituelle et matérielle des moines, ainsi que l’organisation du monastère. Étonnamment moderne, chemin d’humilité vers Dieu, ce texte devient la règle des moines bénédictins, et sera repris par de nombreux ordres monastiques.


Voir également sur Saint Benoît :
La « Croix de Saint Benoît »
La Prière de Sainte Gertrude de Helfta en l'honneur de saint Benoît « Je vous salue par le Cœur de Jésus, grand saint Benoît ! »
La Prière à Saint Benoît et à Sainte Scholastique pour les Familles « Ô saint Benoît et sainte Scholastique »
La Prière de Saint Jean-Paul II pour l’Europe à Saint Benoît « Ô saint Patriarche, nous vous invoquons pour l’Europe »



Sainte Scholastique (480-543) était la sœur de Saint Benoît, le législateur des moines d'Occident. Elle mena la vie consacrée au pied du mont Cassin, où Benoît avait fondé son célèbre monastère, et elle précéda de peu son frère dans la mort. C'est pourquoi les moniales bénédictines honorent Sainte Scholastique comme leur mère spirituelle. Sous l’aspect d’une colombe, l’âme innocente de Sainte Scholastique s’envola vers le ciel ; C’est Saint Benoit qui priant à la fenêtre de sa cellule le 10 février 518, aperçut cette âme bienheureuse monter au ciel sous la forme d'une colombe environnée d'une éblouissante lumière. Puissions-nous, nous aussi, vivre dans l’innocence et parvenir aux joies éternelles.
Voir la Prière à Sainte Scholastique


Pour lire d’autres Prières pour les Familles