La Prière à Saint Nicolas de Myre :

« Ô hiérarque digne de toute louange et de tout honneur, grand thaumaturge et Saint du Christ, Père Nicolas, homme de Dieu et fidèle serviteur, homme de désir, vase élu, ferme pilier de l'Eglise, flambeau très brillant, étoile qui illumine et éclaire l'univers entier. Tu es un juste florissant comme le palmier planté dans les parvis de ton Seigneur. Vivant à Myre, tu as répandu le parfum de myrrhe et tu déversas la myrrhe jaillissante de la Grâce Divine. Par ta présence, très saint Père, la mer fut bénie quand tes reliques très miraculeuses furent transférées à la ville de Bari, de l'orient à l'occident, pour louer le Nom du Seigneur. Ô très gracieux et merveilleux thaumaturge, prompt secours, fervent intercesseur, bon berger qui sauve ton troupeau spirituel de toutes sortes de maux, nous te glorifions et te magnifions comme l'espoir de tous les chrétiens, la source de miracles, le protecteur des fidèles, le très sage docteur, le nourricier des affamés, la joie des affligés, le vêtement de ceux qui sont nus, le guérisseur des malades, le pilote de ceux qui voguent en mer, le libérateur des prisonniers, le nourricier et défenseur des veuves et orphelins, le gardien de la chasteté, le doux tuteur des enfants, le support des vieillards, le guide des jeûneurs, le repos de ceux qui peinent, la richesse abondante des pauvres et nécessiteux. Ecoute-nous qui te prions et avons recours à ta protection, intercède en notre faveur auprès du Très-Haut et obtiens, par tes puissantes prières, tout ce qui est utile pour le salut de nos âmes et de nos corps. Protège cette Sainte communauté (ou église, ou paroisse), toute ville, tout village et tout pays chrétien et le peuple ici présent de tout mal par ton secours. Car nous savons, nous savons que la prière d'un juste est une grande et puissante force pour le bien. Et après la Toute bénie Vierge Marie, nous t'avons comme juste intercesseur auprès de Dieu très Miséricordieux, et nous avons humblement recours à ta fervente intercession et protection, très gracieux Père. Sous ta houlette, comme un berger attentif et bon, garde-nous de tous les ennemis, des fléaux, des tremblements de terre, de la grêle, de la famine, de l'inondation, du glaive, de l'invasion étrangère, de la guerre civile et de toutes nos adversités et afflictions. Tends-nous une main secourable et ouvre-nous les portes de la Miséricorde Divine ; car nous sommes indignes de contempler les hauteurs célestes à cause de la multitude de nos iniquités ; nous sommes garrottés par les liens du péché et n'avons pas accompli la Volonté de notre Créateur, ni gardé Ses Commandements. C'est pourquoi, dans la pénitence et l'humilité, nous fléchissons les genoux de notre coeur devant notre Auteur et sollicitons ton intercession paternelle auprès de Lui. Secours-nous, saint de Dieu, afin que nous ne périssions pas dans nos péchés ; délivre-nous de tout mal et de toute puissance hostile, dirige notre esprit et affermis notre coeur dans la vraie foi qu'avec ta médiation et ton intercession, ni les plaies, ni les menaces, ni les fléaux, ni la colère de notre Créateur ne diminueront ; mais accorde-nous de pouvoir mener une vie paisible ici-bas et de contempler les biens dans la terre des vivants, glorifiant le Père, le Fils et le Saint Esprit, un seul Dieu glorifié dans la Trinité, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen. »