La Prière au « Sacré-Coeur de Jésus » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque :

« Ô très amoureux Coeur de mon unique amour Jésus, ne pouvant Vous aimer, honorer et glorifier selon l’étendue du désir que Vous m’en donnez, j’invite le ciel et la terre de le faire pour moi ; et je m’unis à ces ardents séraphins pour Vous aimer. Ô Coeur tout brûlant d’amour, que n’enflammez-Vous le ciel et la terre de Vos plus pures flammes pour en consommer tout ce qu’ils enserrent, afin que toutes les créatures ne respirent que votre Amour ! Changez-moi tout en Coeur pour Vous aimer, en me consommant dans Vos plus vives ardeurs. Ô Feu divin, ô Flammes toutes pures du Coeur de mon unique amour Jésus, brûlez-moi sans pitié, consommez-moi sans résistance ! Ô Amour du ciel et de la terre, venez, venez tout dans mon Coeur pour me réduire en cendres ! Ô Feu dévorant de la Divinité, venez, venez fondre sur moi ! Brûlez-moi, consommez-moi au milieu de Vos plus vives flammes, qui font vivre ceux qui y meurent. Ainsi soit-il ! »

Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)

Marguerite-Marie-Alacoque.jpg


Dans les années 1673-1675, le Christ révéla la profondeur de son Amour pour les hommes à une jeune religieuse visitandine de Paray-le-Monial, Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690). Il lui montra son Cœur et la chargea d'obtenir l'institution d'une Fête en son Honneur. A travers mille difficultés, Marguerite-Marie consacra sa vie à la réalisation de ce dessein. Vigilante et fidèle, sainte Marguerite-Marie Alacoque a gardé sa lampe allumée pour sortir à la rencontre du Christ. Voici un extrait de son cœur à Cœur : « Ma fille, dit le Sauveur, je prends tant de plaisir à voir ton cœur, que je me veux mettre en sa place et te servir de coeur ». Ce qu'il fit si sensiblement qu'il ne m'était pas permis d'en douter. Depuis ce temps, sa bonté me donne un si libre accès auprès de sa grandeur que je ne puis l'exprimer. Quelquefois il me faisait voir mon cœur, qui est le sien et n'était plus à moi, comme une lampe devant le Saint-Sacrement, et il me disait : « As-tu perdu au change que tu as fait avec moi en me donnant tout ? Aie soin seulement de remplir ta lampe, et j'y allumerai le feu ». Me faisant jouir après ces paroles de ses divines faveurs, mon âme en ressentait de si grands transports de joie qu'il me semblait qu'elle allait se séparer de mon corps. D'autres fois il me disait : « Prends bien garde de ne jamais laisser éteindre cette lampe ; car si une fois elle s'éteint, tu n'auras plus de feu pour la rallumer ».

Prions : Répands sur nous, Seigneur, l'Esprit dont tu as gratifié sainte Marguerite-Marie : alors nous connaîtrons, nous aussi, l'Amour du Christ qui surpasse toute connaissance ; nous serons comblés, et nous entrerons dans la plénitude de Dieu. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur. Amen.


Voir également de Sainte Marguerite-Marie Alacoque :
La « Neuvaine pour les âmes du purgatoire » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque
La Prière au « Sacré-Coeur de Jésus » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque
La Prière d’invocation de Ste Marguerite-Marie Alacoque « Je Vous salue, Cœur de Jésus »
La Prière d’offrande de Sainte Marguerite-Marie Alacoque « Mon Dieu, je Vous offre votre Fils bien-aimé »
Les « 12 promesses de notre Seigneur Jésus Christ » à Sainte Marguerite-Marie Alacoque
L’Acte de Consécration au Sacré-Cœur de Jésus « Ô divin Cœur, Vous aimez et n'êtes point aimé » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque