BENOIT XVI

« Seigneur Jésus, présent au Très Saint Sacrement, tu as voulu rester présent parmi nous au moyen de tes Prêtres, fais que leurs paroles ne soient que les tiennes, que leurs gestes soient les tiens, que leur vie soit un reflet fidèle de la tienne. »

« Qu'ils soient les hommes qui parlent à Dieu des hommes et parlent aux hommes de Dieu. Qu'ils ne soient pas craintifs dans le service, en servant l'Église comme Elle veut être servie. »

« Qu'ils soient des hommes, des témoins de l'éternel dans notre temps, en marchant par les sentiers de l'histoire du même pas que toi et en faisant le bien à tous. »

« Qu'ils soient fidèles à leurs engagements, jaloux de leur vocation et de leur donation, de clairs miroirs de leur identité propre et qu'ils vivent dans la joie du don reçu. »

« Je te le demande par Sainte Marie ta Mère : Elle a été présente dans ta vie et sera toujours présente dans la vie de tes prêtres. »

« Amen ! »

Benoit XVI


Récitons également notre Chapelet en méditant avec Benoît XVI sur :
Le 2ième Mystère Douloureux de la « Flagellation de Jésus-Christ » avec Benoît XVI
Le 4ième Mystère Douloureux du « Portement de la Croix par Jésus-Christ » avec Benoît XVI
Le 5ième Mystère Douloureux du « Crucifiement de Jésus-Christ » avec Benoît XVI
Le 1er Mystère Joyeux de « L'Annonciation » avec Benoît XVI
Le 2ième Mystère Joyeux de la « Visitation de la Vierge Marie à Elisabeth » avec Benoît XVI

LE PAPE BENOIT XVI CELEBRE L'EPIPHANIE

Lire aussi de Benoît XVI :
Prière du pape Benoît XVI pour la « Vie Naissante » en 2010
Prière Mariale de Benoît XVI pour les « Jeunes »
La Prière du « Credo » du Pape Benoît XVI
Le « Chemin de Croix » avec Benoît XVI à Lourdes
La Prière de Benoît XVI pour la « Vie Naissante »
La Prière pour « l’Unité des Chrétiens de Chine » du pape Benoît XVI
Prions avec Benoît XVI « Notre Dame de Sheshan »
La Prière de Benoît XVI « Seigneur Jésus, aide les familles et la société à apprécier la présence et le rôle des grands-parents »
La Prière de Benoît XVI à Auschwitz « Notre Dame de Dachau, dans notre extrême détresse, montre-Toi Mère »