Le Poème de Maurice Carême « Dieu choisit les yeux noirs d’un bœuf pour refléter cette nuit-là » :

« À la veille de temps si neufs,
Qui nous dira jamais pourquoi
Dieu choisit les yeux noirs d’un bœuf
Pour refléter, cette nuit-là,

Dans l’ombre chaude de l’étable,
Son fils plus doré qu’un retable,

La Vierge encor tout étonnée
De n’être plus abandonnée,

Saint Joseph qui n’en revient pas
De voir auprès de lui des rois

Et ces bergers, debout, naïfs,
Pareils à une rangée d’ifs

Et l’âne priant à genoux
Et répétant : « Pitié pour nous,

Les bêtes qui, hélas ! Ne sommes
Que des parias parmi les hommes. »

Ainsi soit-il.


Maurice Carême (1899-1978)

Maurice-Careme.jpg

Voir également de Maurice Carême :
Le Poème de Maurice Carême « Jésus est né : Noël ! Noël ! »
Le Poème de Maurice Carême pour Noël « Dieu choisit les yeux noirs d’un bœuf pour refléter cette nuit-là »