Communion-a-Genoux-et-sur-la-langue.jpg

La Prière du R. P. Thomas Sailly « Faites, Vierge-Mère, que par cette Sainte Communion mon cœur soit renouvelé et plus ardent » :

« Je me recommande à Vous, Très-Sainte Vierge Marie, qui avez renfermé dans Vos entrailles sacrées le même Seigneur, conçu du Saint-Esprit, que je viens de recevoir ; je Vous prie, Mère de Dieu, que Vous intercédiez pour moi auprès de ce même Fils, si j'ai eu le malheur de L'offenser en recevant ce divin Sacrement, et que Vous m'obteniez le pardon de ma négligence et de mon indignité, Vous qui fûtes toujours chaste, pure, innocente, et qui même après l’Enfantement êtes demeurée plus chaste, plus pure, plus sainte, plus agréable à Dieu qu'auparavant. Plût à Dieu que, par la réception de ce divin Sacrement je sois tellement sanctifié, que désormais mon cœur et mon corps soient lavés de la tâche du péché mortel. Après la Conception de votre Fils adorable, Vous avez entonné un cantique de louanges et de joie au Seigneur, et Vous avez célébré le Dieu qui Vous a sauvée d'une manière admirable ; faites, Vierge-Mère, que par cette Sainte Communion mon cœur soit renouvelé et plus ardent ; que je me plaise à rendre à votre Fils de pieuses actions de grâces, et que jamais ingrat envers un Hôte semblable, je me montre Son fidèle serviteur en toutes choses ».

Ainsi soit-il.


R. P. Thomas Sailly (1558-1623) - « Le Culte de la Sainte Vierge dans toute la Catholicité, principalement en France et dans le diocèse de Paris, depuis l'établissement du Christianisme jusqu'à nos jours » d’Adrien Egron, pages 215-216, chez Gaume, 1842