La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno « Ô très doux Seigneur, parmi la multitude innombrable de Vos dons, faites-moi capable d’en comprendre Sept » :

« Ô très doux Seigneur, parmi la multitude innombrable de Vos dons, faites-moi capable d’en comprendre Sept. D’abord la Création mystérieuse. Puis l’élection admirable qui nous donne rendez-vous dans la Gloire. Puis le don de Jésus-Christ, qui naquit et mourut pour nous donner la vie. Puis le don très haut de la Raison. Car, au lieu de créer une femme, Vous auriez pu créer une bête. Oraison admirable ! C’est par elle que je vous connais, par elle que je connais mes péchés ; par elle que, Votre grâce aidant, je résiste à la tentation. Ô Incompréhensible ! Vos mains ont fait un chef-d’œuvre. Vous nous avez créés à Votre image et ressemblance ; puis Vous nous avez revêtus de Votre lumière, comme d’un manteau. Puis Vous nous avez donné l’intelligence. Faites-moi capable de comprendre la grandeur de cette intelligence, grâce à laquelle mes lèvres peuvent Vous appeler mon Dieu ! Puis Vous m’avez donné la Sagesse. Ô Seigneur, faites-moi savourer cet Amour qui m’a donné la Sagesse, la sagesse, la joie des joies, par laquelle en vérité je goûte Dieu ; je Le sens, je Le goûte. Le septième don est l’Amour. Ô Essence pure ! Faites-moi comprendre l’Amour, puisque les anges n’ont pas d’autre bonheur que de voir Celui qu’ils aiment et d’aimer Celui qu’ils contemplent ! Ô don qui est au-dessus de tout don, puisque l’Amour c’est Vous ! Ô souverain Bien, qui nous avez fait capables de connaître et d’aimer l’amour, tous ceux qui arrivent devant Votre face sont jugés d’après les lois de l’amour. L’amour est la seule puissance qui conduise les contemplateurs à la contemplation. Ô Admirable, que Vos œuvres sont admirables dans Vos enfants ! Ô souverain Bien ! Bonté incompréhensible et charité très ardente ! Ô Divinité, Vous avez daigné nous substantifier au milieu de votre Substance Eucharistique. Au milieu de votre Substance ! Prodige des prodiges, admirable au-dessus des prodiges ! Ô mystère des mystères ! A Votre approche, l’entendement créé tombe en défaillance. Mais avec la Grâce et la Lumière divine, nous sentons ce que nous ne comprenons pas, nous goûtons la Substance, et Elle est le gage de ceux qui vivent dans le désert, dans le désert en esprit, dans le désert en vérité, et tous les chœurs des anges sont occupés de cette merveille ; et que tous les hommes du désert soient occupés de la même occupation, que tous les hommes du désert contemplent la même contemplation, et c’est alors qu’ils deviendront véritablement les hommes du désert, et la main de la puissance les séparera des créatures, et leur conversation est dans les cieux. Gloire à Dieu ! Amen. »

Bienheureuse Angèle de Foligno (1248-1309)

Angele-de-Foligno.jpg

Voir également de la Bienheureuse Angèle de Foligno :
La Catéchèse de Benoît XVI sur la « Bienheureuse Angèle de Foligno »
La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno « Gloire à Vous, Seigneur Jésus ! »
La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno « Il n’est Charité plus grande sur terre que de pleurer les péchés du prochain »
La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno sur la Sainte Communion « L’homme a mangé votre Chair, il a bu votre Sang : qu’il ne fasse plus qu’un avec Vous »
La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno sur nos tribulations « Contemplez les Douleurs du Fils de Dieu et cette vue sera votre remède »
La Prière de la Bienheureuse Angèle de Foligno « Ô très doux Seigneur, parmi la multitude innombrable de Vos dons, faites-moi capable d’en comprendre Sept »
La Réponse de Jésus-Christ à l'âme qui désespère d’Angèle de Foligno « J'ai dépensé pour les pécheurs mon Sang et ma Vie, je n'ai rien gardé pour moi »