L’Acte de Consécration au Sacré-Cœur de Jésus « Ô divin Cœur, Vous aimez et n'êtes point aimé » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque :

« Ô divin Coeur, le siège de toutes les vertus, la source de toutes les bénédictions, la retraite de toutes les âmes saintes ! Donnez-moi un amour très ardent pour Vous aimer, avec un respect très profond envers Vous, une patience généreuse dans les maux, une douleur extrême pour tous mes péchés. Ayez, je Vous en conjure, une compassion très sensible à mes misères, et daignez me pardonner, ô Coeur qui brûlez toujours d'un amour parfait pour les hommes, et qui désirez toujours répandre sur eux vos Grâces et vos Bénédictions. Vous êtes toujours disposé à nous recevoir, et à nous servir d'asile, de demeure et de Paradis dès cette vie ; et cependant, malgré toutes vos Bontés, Vous ne trouvez dans les coeurs de la plupart des hommes que dureté, qu'oubli, que mépris, qu'ingratitude. Ô divin Coeur, Vous aimez et n'êtes point aimé. On ne connaît pas même votre Amour : parce qu'on ne daigne pas recevoir les dons par lesquels Vous voulez le témoigner, ni même écouter les tendres et secrètes déclarations que Vous voudriez en faire dans nos coeurs, si nous étions disposés à les recevoir. Pour réparation de tant d'outrages et de si cruelles ingratitudes, ô très aimable Coeur, et pour éviter, autant qu'il me sera possible, de tomber dans un semblable malheur, je Vous offre mon coeur ; je me donne tout entier à Vous dès cette heure ; je veux à présent m'oublier moi-même et tout ce qui m'environne, afin qu'il n'y ait rien qui puisse empêcher Votre divin Coeur d'entrer dans le mien, afin que je puisse toujours vivre et mourir parfaitement uni à Vous. Ô Coeur tout embrasé d'amour pour moi et pour tous les hommes, ayez pitié de nous tous, et soulagez les âmes détenues en Purgatoire ; je Vous offre pour elles toutes mes prières et bonnes actions. Ô divin Jésus ! Ne me quittez plus désormais, je Vous en conjure par votre Coeur divin, au nom duquel Vous avez promis de ne jamais rien refuser. Amen. »


Sainte Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690)

Marguerite-Marie-Alacoque.jpg


Marguerite Marie Alacoque est cette religieuse qui a reçu la visite et le don du Sacré Coeur de Jésus à Paray le Monial (France), en 1673.
Durant son enfance, Marguerite fut guérie après quatre années de grave maladie par l'intercession de Marie. En remerciement, le jour de sa confirmation, elle ajouta alors le nom de « Marie » à « Marguerite ». « J'allais à Elle avec tant de confiance qu'il me semblait n'avoir rien à craindre sous sa protection maternelle. Je me consacrai à Elle pour être à jamais son esclave. Je lui parlais comme une enfant, avec simplicité, tout comme à ma bonne Mère pour laquelle je me sentais pressée d'un amour tendre. Si je suis entrée à la Visitation, c'est que j'étais attirée par le nom tout aimable de Marie. Je sentais que c'était là ce que je cherchais ».
Religieuse, elle tombe malade, et c'est encore la Vierge Marie qui la guérit en lui disant : « Prends courage, ma chère fille, dans la santé que je te donne de la part de mon divin Fils, car tu as encore un long et pénible chemin à faire, toujours dessus la croix, percée de clous et d'épines, et déchirée de fouets ; mais ne crains rien, je ne t'abandonnerai et te promets ma protection » .


Voir également de Sainte Marguerite-Marie Alacoque :
La « Neuvaine pour les âmes du purgatoire » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque
La Prière au « Sacré-Coeur de Jésus » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque
La Prière d’invocation de Ste Marguerite-Marie Alacoque « Je Vous salue, Cœur de Jésus »
La Prière d’offrande de Sainte Marguerite-Marie Alacoque « Mon Dieu, je Vous offre votre Fils bien-aimé »
Les « 12 promesses de notre Seigneur Jésus Christ » à Sainte Marguerite-Marie Alacoque
L’Acte de Consécration au Sacré-Cœur de Jésus « Ô divin Cœur, Vous aimez et n'êtes point aimé » de Sainte Marguerite-Marie Alacoque
La Prière de Marguerite-Marie Alacoque « C’est en Vous, ô Cœur tout aimable, que je veux aimer, agir et souffrir »