La Prière de Pero Lopez de Ayala « Seigneur, ne m’oublie pas car je peine beaucoup » :

« Seigneur, ne m’oublie pas, car je peine beaucoup, chargé de fers et de chaînes, enfermé dans une prison. Seigneur de pitié, je Te demande avec des larmes de me délivrer de cette peine dont j’ai tant souffert ; ne m’oublie pas, car je défaille et suis fort tourmenté ; et ma faiblesse augmente et ma raison faiblit. Esprit et corps, tout n’est que plaie. Seigneur, Tu as racheté l’humain lignage ; là où les hommes étaient dans les ténèbres, Tu leur as donné la lumière. Seigneur, Toi qui as fait telle grâce et merci, délivre ce tien serviteur qui gît dans l’oubli, faisant pénitence, comme Tu l’as voulu, Seigneur, encore que j’aie mérité davantage par mes péchés Amen. »

Pero López de Ayala (1332-1407)

Pero-Lopez-de-Ayala.jpg