On appelle « Collecte » la Prière, où le Prêtre représente à Dieu les besoins, les dangers, ou les vœux et les désirs réunis de tout le peuple et de toute l'Eglise Catholique ; c'est pourquoi il dit au début de la Sainte Messe juste après le Gloria : « Prions » comme pour inviter les assistants à joindre leurs vœux et leurs cœurs pour faire cette prière. On l’appelle aussi la « prière d’ouverture ». Son nom de « collecte » manifeste son rôle de rassembler la prière de tous. Dans leur rythme et leur concision toutes latines, les Prières de Collecte ont souvent une structure bien repérable et très instructive pour notre propre façon de prier. Elles comportent en général :
- L’invocation louangeuse de Dieu le Père à qui elles s’adressent : Dieu Tout-Puissant et Éternel, Dieu très Bon, Vous qui pardonnez...
- La demande : donnez à Vos enfants de grandir dans l’amour.... ; augmentez en nous la foi... ; accordez-nous le bonheur etc...
- La doxologie longue où s’affirme la médiation du Christ et la Foi trinitaire : Par Jésus-Christ...

Voir par exemple la « Prière de Collecte du Quatrième Dimanche de l’Avent »

Dieu-Trinitaire.jpg

La Prière de Collecte de l’abbé Jacques Merle d’Horstius « Dieu Tout-Puissant, nous Vous prions de recevoir et exaucer les prières de votre Eglise » :

« Dieu Tout-Puissant et Éternel, nous Vous prions très-humblement de regarder favorablement du haut de votre Sanctuaire nôtre assemblée, et de recevoir et exaucer les prières de votre Eglise, qui Vous sont présentées pour nous tous par le ministère de ce Prêtre ; c'est pourquoi accordez-nous par votre Miséricorde infinie le pardon de nos péchés, la santé du corps et de l'âme, les choses nécessaires à la vie, la température de l'air et la fertilité de la terre. L'union dans la Foi Catholique, l'extirpation des hérésies, la destruction des mauvais desseins, l'augmentation de la Vraie religion, la ferveur dans la dévotion, et la charité, la patience et la constance dans les afflictions, la joie que fait naître l'espérance ; enfin tout ce qui peut servir au salut de l'âme et du corps, ct surtout à l'accroissement de votre Gloire ; par Notre Seigneur Jésus-Christ, Votre Fils, Notre Seigneur et Notre Dieu, qui règne avec Vous et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles ».

Ainsi soit-il.


Jacobus Merlo Horstius (1597-1644) - « Paradisus animae christianae » (Le Paradis de l’âme chrétienne), page 314, Chez la Veuve Nyon (1802)


Voir également de Jacques dit Merlo Horstius Merler :
La Prière de Jacobus Merlo Horstius « Je m'offre à Vous, Père Très-Clément, et tout ce que j'ai au monde »
La Prière de Jacques Merlo Horstius « Ô aimable Jésus, je m'offre à Vous tout entier tel que je suis »
La Prière d’Horstius « Ô Esprit Saint, purifiez-moi par l'infusion de Vos dons »
La Prière de l’abbé Jacques Merle « Ô Père Très Clément, que nous puissions participer efficacement au Sacrifice sanglant de votre Fils »
La Prière de l’abbé J. Merle Horstius sur la Communion spirituelle « Seigneur, venez dans mon âme par la Communion du Prêtre qui Vous reçoit »
La Prière de l’abbé Horstius pour se préparer à l’Oraison « Ô mon Dieu, aidez-moi de votre Grâce pour Vous prier »
L’Oraison de l’abbé Jacques Merle Horstius après avoir prié « Que ma prière, Seigneur, s'élève vers Vous comme la fumée de l'encens »
La Prière de Collecte de l’abbé Jacques Merle d’Horstius « Dieu Tout-Puissant, nous Vous prions de recevoir et exaucer les prières de votre Eglise »