Onction-des-malades.jpg

La Prière d’un agonisant de M. l'abbé Pierre-Joseph Bulo « Seigneur, je Vous remercie de réveiller en moi, par la maladie, la pensée de la mort » :

« Seigneur, je Vous remercie de réveiller en moi, par la maladie, la pensée de la mort à laquelle tous les hommes sont condamnés pour le péché, et de me donner encore le temps et les moyens de m’y préparer saintement. Vous avez établi et prescrit des Sacrements Sacrés pour la consolation des mourants et pour les fortifier sur la route redoutable et décisive de leur éternité. Mille adorations et actions de grâces Vous soient rendues pour ces admirables Dons de votre Bonté : je suis tout résolu à obéir avec empressement à ce que Vous me commandez, et j'accueille avec une joyeuse reconnaissance les moyens que Vous daignez m’offrir pour obtenir vos Grâces. Vous connaissez parfaitement, ô mon Dieu, combien il est important pour mon salut que je remplisse dignement ces devoirs de religion : peut-être est-ce pour la dernière fois que Vous m’offrez ces gages de Votre infinie Miséricorde : assistez moi donc, je Vous en conjure, afin que je reçoive si dignement Vos Saints Sacrements qu'Ils me méritent mon pardon dans le temps et votre Amitié dans l'Éternité. Éclairez mon esprit pour que je connaisse bien exactement l’état de mon âme, touchez et amollissez mon cœur pour que je déplore sincèrement tous mes péchés, toutes les négligences de ma vie, toutes mes omissions coupables, et daignez m’aider à les confesser intégralement, avec humilité et componction, afin que, réconcilié avec Vous par le Sacrement de Pénitence, je puisse recevoir en moi, non pour ma condamnation, mais pour ma sanctification et comme gage d’une résurrection à l'éternelle Vie que Vous nous avez promise, l'adorable Sacrement de votre Chair et de votre Sang, et celui de l'Onction Sainte à laquelle Vous avez attaché la divine vertu de nous corroborer de plus en plus dans notre dernier combat pour le salut de notre âme. Je Vous en supplie, ô bon et compatissant Jésus, par les Mérites infinis de votre Passion et de votre Mort ».

Ainsi soit-il.


Abbé Pierre-Joseph César Bulo (1818-1871) - « Le Chrétien souffrant » dirigé et sanctifié dans la maladie et les infirmités ; Manuel d'instructions, de prières et de lectures pieuses dans ces heures d'épreuves, pages 120-122, chez H. Dessain, 1866


Voir également de l’Abbé Pierre-Joseph César Bulo :
- La Prière du matin pour une personne malade de M. l'abbé Bulo « Seigneur, je Vous offre toutes mes souffrances dès l'aube du jour »
- La Prière du soir pour une personne malade de M. l'abbé Bulo « Pendant ce jour qui finit, Seigneur, je Vous remercie de votre Secours dans mes souffrances »
- La Prière d’un malade insomniaque de M. l'abbé Pierre-Joseph César Bulo « Mon Dieu, je suis saisi de crainte à l'entrée de cette nuit »
- La Prière d’un agonisant de M. l'abbé Pierre-Joseph Bulo « Seigneur, je Vous remercie de réveiller en moi, par la maladie, la pensée de la mort »