Parole-de-Dieu.jpg

La Prière de M. l'abbé Étienne Dubois de Bretteville « Je crois, Seigneur, les Vérités adorables de votre Religion » :

« Je crois, Seigneur, les Vérités adorables de votre Religion, appuyées sur les témoignages éternels de votre Sagesse ; plus je les médite, plus elles me paraissent évidentes ; elles seules me paraissent dignes d'occuper mon esprit et mon cœur : tout ce que le monde me propose de plus spécieux, de plus éclatant, de plus agréable, me semble indigne de moi ; il n'y a que votre Religion qui puisse me conduire à la Fin pour laquelle je sens que je suis créé ; il n'y a que la force de ses Grâces, la vertu de ses Sacrements, la sainteté de ses Mystères, l'intégrité de ses Lois, qui comme des ailes mystérieuses soient capables de m'élever jusqu’à Vous, et de surmonter le poids de ma corruption, qui m'entraîne toujours vers la terre. Mais, Seigneur, mes péchés continuels couvrent toujours de nuages cette Divine Lumière dont Vous éclairez mon âme ; à peine Ses rayons brillent à mes yeux, qu'ils sont obscurcis par des doutes involontaires, et des passions déréglées, que je ne puis vaincre : dissipez ces ombres épaisses, ô mon Dieu, faites tomber ces voiles qui me couvrent les yeux. »

Ainsi soit-il.


Abbé Étienne Dubois de Bretteville (1650-1688) - « Essais de sermons pour l’Avent », page 41, chez Denys Thierry, 1698