Dieu-Decalogue.jpg

La Prière de M. l’abbé Lacoste « Vous serez, ô mon Dieu, toujours à ma droite pour repousser le démon » :

« Autant mes adversaires sont nombreux et redoutables, autant ma lâcheté est grande. Ô Dieu, j'ai sondé mon cœur. Toujours d'intelligence avec les ennemis qui m’attaquent, je cède presque sans résistance ; je succombe avant l'épreuve ; je veux et ne veux pas ; j'évite un moment l'occasion qui me perd et je trouve bientôt quelque nouveau prétexte qui me ré-entraine ; je forme des résolutions violées à l’instant qui les a vues naitre ; je pleure mes fautes, et mes larmes sont à peine séchées que je retombe ; mes pas sont autant de chutes ; mes devoirs, autant de prévarications funestes ; je me jette de précipices en précipices, et cependant j'aime la vertu, mais sans en pratiquer les lois ; je hais le vice, et j'y suis assujetti. Les lumières de mon esprit, parfois, me ramènent au bien, mais mes passions m'en éloignent. Seigneur, il y a deux hommes en moi (Rm 7, 15-25). Mais c'est en vain, Seigneur, que l'ennemi de votre Gloire, le démon, tourne sans cesse comme un lion rugissant pour me dévorer ; c'est en vain que le souffle empoisonné du monde voudrait infecter en moi vos Dons ; en vain que la concupiscence enflamme cette terrestre moitié de moi-même, qu'elle veut aveugler mon esprit et pervertir mon cœur ; Vous serez, ô mon Dieu, Vous serez toujours à ma droite pour repousser les traits meurtriers qu'on lance (Psaume 15, 8). Vous me soutiendrez par votre Grâce et Vous me ferez trouver jusque dans la tentation même de nouveaux mérites et de nouvelles forces pour attaquer à mon tour et triompher des ennemis de mon salut ».

Ainsi soit-il.


Abbé Philibert-Augustin Lacoste (1762-1848) - « Discours V sur le Premier Commandement et la Confiance en Dieu » dans la Collection intégrale et universelle des Orateurs sacrés de Jacques-Paul Migne, tome 99, pages 843, 849, aux Ateliers Catholiques, 1866