Joseph-10.jpg

La Prière du Père Albert de Paris « Ô mon adorable Jésus, Vous qui avez obéi à Saint Joseph pendant que les hommes ne Vous connaissaient pas » :

« Ô mon adorable Jésus, si Saint Joseph Vous a logé comme Verbe fait chair, ne lui ferez-Vous pas l’honneur de demeurer chez lui à présent que Vous êtes le Verbe fait pain ? Si Vous lui avez obéi pendant que les hommes ne Vous connaissaient pas, Vous voudrez bien encore dépendre de lui à présent, dans l’état où votre Amour Vous a mis entre les mains des hommes qui Vous gardent et Vous portent, et qui se servent de Vous avec bien moins de respect qu’il ne faisait ? Il est bien juste que pour récompenser la fidélité qu’il a eue pendant le temps de Votre obscurité, il conserve quelque marque de cet avantage, à présent que Vous êtes dans la Gloire. Si j’entre (dans l’église) je veux que ce soit lui qui m’introduise ; si je Vous parle, je veux que ce soit lui qui me présente ; si j’obtiens quelque Grâce, je veux que ce soit lui qui l’ait sollicitée, et si je Vous reçois, je veux que ce soit lui qui Vous donne à moi. Ô mon aimable Sauveur, abattez les idoles de mon amour-propre : faites tomber tout ce qui ne Vous adore pas en moi, et faites que je devienne pour Vous une maison où Vous daigniez demeurer et dont Saint Joseph soit le maître. Oui, grand Saint Joseph, les soins que vous avez eus de l’humanité de mon Sauveur Lui furent trop agréables pour qu’Il ne continue pas encore de se glorifier en vous par l’exercice de cette pratique ».

Ainsi soit-il.


Père Albert de Paris (Ṫ 1927)


Voir également du Père Albert de Paris :
La Prière du P. Albert de Paris « Je m’encourage à la fidélité en honorant saint Joseph »
La Prière du Père Albert de Paris « Ô mon adorable Jésus, Vous qui avez obéi à Saint Joseph pendant que les hommes ne Vous connaissaient pas »