« Je te le dis en Vérité, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis » (Luc 23, 43)

Jesus-Christ-aux-enfers.jpg


La Prière du R. P. Messia Bedoya « Seigneur, rappelez-Vous de nous dans votre Royaume » :

« Ô bon larron, pécheur, pénitent fortuné, que vous êtes heureux de vous être trouvé présent à ce grand Jour, à l'heure où le Rédempteur, les Clefs du Ciel à la main, non-seulement en ouvrait, mais en élargissait l'entrée ! Ce Jour, chrétiens, ne saurait être pour l'homme un jour de peines ; Jésus les a toutes prises pour Lui. Plus de tourments aujourd'hui pour l'homme, Jésus a épuisé la coupe des vengeances du Seigneur. Aujourd'hui plus d'enfer pour qui est pénitent, Jésus en a enduré tous les supplices. Aujourd'hui, pour le pécheur, tout est paradis, tout est suavité, tout est gloire. Venez, donc, pécheurs, quelqu'énormes que soient vos fautes ; venez jouir d'un aussi grand Bienfait. A bien peu de frais vous vous Le procurerez ; un mouvement du cœur, un mot, mille regards de reconnaissance et d'amour, un soupir de regret et de repentir, suffisent pour vous L'assurer. Quel cœur pourrait en ce jour rester insensible à cet excès de bonté ? Ô mon Sauveur ! Quelle libéralité, quelle profusion est celle de votre Charité ! Comme Elle prodigue le Ciel ! Ô Cœur de mon Dieu, Cœur tout Amour, Cœur tout de feu pour le salut des pécheurs ! Embrasez, Seigneur, embrasez le monde entier de zèle ; allumez cette Flamme divine dans tous les cœurs. Que, le monde se convertisse en ce jour, Dieu des Vertus. L'enfer, Vous le voyez, s'emplit non plus seulement de païens, d'hérétiques, de juifs, mais encore de chrétiens et de Catholiques. Pensée déchirante ! Aujourd'hui même, ô mon Sauveur, combien tomberont dans les abymes éternels ! Ah ! C’en est assez, Seigneur ; elle est trop irréparable, trop accablante, la perte de tant d’âmes, la perte du prix et des mérites de votre Sang. Un Regard de compassion sur le christianisme, Seigneur, Dieu Tout-Puissant ; voyez la désolation de Votre troupeau ! Que les puissances de l'enfer n'aient plus à s'enorgueillir de tant de victoires et de triomphes. En ce jour où Vous versez, le Pardon à pleines mains ; faites qu'il tombe sur tous ; faites que tous se sauvent. Et déjà, Seigneur, partageant le repentir du bon larron, nous Vous confessons publiquement pour notre Dieu et notre Rédempteur. A Vos pieds, nous promettons de faire une confession sincère de nos fautes, et Vous demandons la Grâce de l'accompagner d'une véritable douleur. En ce beau Jour, Seigneur, rappelez-Vous de nous dans votre Royaume ».

Ainsi soit-il.


Père Alphonse Messia Bedoya (1655-1732) - « Les Trois Heures d’Agonie de Notre Seigneur Jésus-Christ sur la Croix », p. 18-20, chez François Boutevillain Grandpré (1805)


Voir également du R. P. Alphonso Messia Bedoya :
La Prière du R. Père Messia Bedoya « Ô Père Éternel, que ces Trois Heures d’Agonie de votre Fils adorable nous obtiennent tout ce qu’Il Vous a demandé pour nous »
La Prière du R. Père Alonso Messia Bedoya « Seigneur, pardonnez à un aveugle qui ne savait ce qu'il faisait en Vous offensant »
La Prière du R. P. Messia Bedoya « Seigneur, rappelez-Vous de nous dans votre Royaume »