La Prière du Père Jean-Nicolas Grou « Ô mon divin Maître, je veux chercher ce Royaume pour lequel mon âme est créée » :

« Ô mon divin Maître ! Plus j'avance dans vos Leçons, plus je Les admire. J'ai vécu jusqu'ici comme si je n'avais à songer qu'à mon corps ; j'ai pris des peines infinies pour assurer son bien-être. Je me suis avili, je me suis rendu coupable, j'ai perdu le repos ; et, avec tout cela, ce corps dont je me suis tant occupé, à qui j'ai procuré abondamment tout ce qu'il désirait, ne s'en est pas trouvé mieux ; il n'avait pas besoin de tant de choses, et je pouvais le contenter à moins. Mais cette âme immortelle, pour qui je devais tout faire, et pour qui je n'ai rien fait, en quel état pitoyable est-elle réduite ? De quelles vertus l'ai-je enrichie ? Ou plutôt de quels vices ne l'ai-je pas souillée ? La voilà pauvre, nue, misérable, et digne de tous vos Châtiments, parce que j'ai voulu être dans l'affluence des biens temporels. J'en ai honte, ô mon Sauveur ! Je m'en repens, je Vous supplie de me pardonner le passé ; je veux à l'avenir, avec le secours de votre Grâce, chercher ce Royaume pour lequel mon âme est créée, cette justice qui peut seule m'y conduire ; et ne donner à mon corps que les soins que je ne puis lui refuser. Ainsi soit-il ! »

R. P. Jean-Nicolas Grou (1731-1803)

Jean-Nicolas-Grou.jpg

Voir également du Père Jean-Nicolas Grou :
La Prière du Père Grou « Celui qui aura persévéré jusqu'à la fin sera sauvé »
La Prière du Père Jean-Nicolas Grou « Ô mon divin Maître, je veux chercher ce Royaume pour lequel mon âme est créée »