Dieu-Amour.jpg

La Prière d’Henriette Charasson « Si nous pouvions, mon Dieu, mesurer votre Don » :

« Si nous pouvions, mon Dieu, mesurer votre Don,
S'il nous était permis, même dans la merveille des étés rayonnant sur le monde,
De comprendre que c'est seulement un des aspects de la Lumière qui Vous surabonde,
Si nous savions l'étonnante clarté qui nous attend quand s'éteindra notre brandon,

Et si, jugeant la pauvreté de nos saisons,
Notre œil savait parfois se détourner de leur trop fascinante ronde,
Si nous n'étions pas toujours ces enfants qui rêvent sur la mappemonde,
Ces paysans bornés qui se refusent à prévoir l'inévitable fenaison,

Si nous savions, Seigneur, ce que c'est que la Vie,
Comme il nous tenterait, le passage fatal
Que repousse et maudit tout notre être vital !
Ah ! Seigneur, Seigneur, quand, détachée et flétrie,
Saurai-je enfin tendre vers le mystère de consentantes mains
En appelant, en admirant, en bénissant ce qui fait se baisser trop de regards humains ? »

Ainsi soit-il.


Henriette Charasson (1884-1972) - Sur la plus haute branche, Flammarion, 1949

Henriette-Charasson.jpg

Voir également d’Henriette Charasson :
La Prière du matin d’Henriette Charasson « Père, en silence, je plie mes genoux sur le sol et, ravie, je m'incline »
La Prière d’Henriette Charasson « Si nous pouvions, mon Dieu, mesurer votre Don »