Communion-hostie.jpg

La Prière d'Union avec Jésus-Christ par la Sainte Communion « Jésus et moi, moi et Jésus, ne sommes qu'Un, qu’Une même Hostie, qu’Une même Victime » du Bienheureux Julien Maunoir :

Je suis avec Jésus, Jésus est avec moi, Jésus est tout à moi, je veux être tout à Jésus : quand pourrai-je me perdre et me transformer tout en Lui ?
Vous venez à moi, adorable Jésus, au milieu des plus grands Prodiges de votre Puissance et de votre Amour, pour opérer cet heureux changement. Voici le moment, ô mon âme, où Jésus veut accomplir en toi et pour toi ce qu'Il a regardé comme le grand Fruit de son Incarnation, la consommation de son Œuvre et le comble de tous ses Désirs ; je Vous demande, ô mon Père, disait-Il, prêt à s'immoler pour nous, après s'être donné pour toujours à nous dans le Sacrement qu'Il venait d'instituer, je Vous demande, en faveur de ceux que Vous m'avez donnés, que Vous me rendiez Gloire pour Gloire, et je Vous en conjure par toute Celle que je Vous ai procurée sur la terre. J'ai fait connaître votre Saint Nom aux hommes, afin qu'ils Vous rendissent ce qui Vous est dû. Mais comment Vous le rendraient-ils d'eux-mêmes et sans moi ? Je travaille pour les mettre en état de s'en acquitter dignement.
Toute ma joie, Vous le savez, est que Vous soyez glorifié. Rendez donc cette joie complète, en me la faisant goûter dans eux. Ma Gloire, c'est de pouvoir Vous en rendre une digne de Vous. Je veux les faire participer à ma Gloire et les y associer. Pour cela, je Vous demande qu'ils ne soient qu'une même chose avec nous. Je serai dans eux, et Vous êtes dans moi. Je me communiquerai à eux pour ne faire plus qu'un même Tout avec eux. Je puis seul Vous connaître et, par conséquent, Vous honorer ; mais ils Vous honoreront par cette même connaissance que j'ai de Vous, en connaissant ce que je suis et en s'unissant à moi. Alors, qui pourra douter que Vous ne trouviez en eux les Complaisances que Vous trouvez en moi ? Vous y verrez un objet digne de tout votre Amour, parce que j'y serai moi-même.
Tel est, ô divin Jésus, le Zèle qui Vous dévore et Vous presse de Glorifier votre Père : Vous voulez Vous multiplier dans toutes les âmes pour multiplier ses vrais adorateurs. Tels sont aussi les magnifiques Desseins que Vous avez sur nous : Vous voudriez de chacun de nous faire un autre Vous-même. Autant d'hommes, autant de Jésus !
Ô Zèle vraiment divin, Charité divine, Sagesse divine, ô Profondeurs qu'aucun esprit créé ne peut sonder. Mais qui me fera comprendre l'étendue des Miséricordes de Jésus envers un néant, envers un pécheur même plus vile que le néant tel que je le suis ?
En ce moment, Jésus est comme prisonnier dans ma poitrine ; l'Amour l'y a renfermé : Il y est pour accomplir ses plus grands Desseins et satisfaire ses plus saints Désirs, pour unir son Âme à mon âme et son Cœur à mon cœur, pour partager avec moi les Fruits de sa Toute-Puissance et de sa Sagesse, les plus chers à son Divin Cœur.
Jésus en moi adore son Père, s'anéantit à la vue de ses Grandeurs, reconnaît son Souverain Domaine par un hommage dont son Père se tient honoré.
Jésus en moi contemple toutes les Perfections de son Père, Il Les aime d'un Amour infini ; Il Les honore par tout le culte de joie, d'admiration, de louange, d'acquiescement, de complaisance, d'imitation dont Elles sont dignes.
Jésus en moi Loue et Bénit son Père de toutes ses Œuvres, et Lui en rend une Gloire proportionnée à leur multitude et à leur magnificence.
Jésus en moi rend Grâces à son Père de tous ses innombrables Bienfaits, et Il glorifie sa Bonté et sa Libéralité autant qu'Elles le méritent.
Jésus en moi satisfait à son Père pour tous les outrages et les infidélités des créatures, Il s'offre pour être victime de la Divine Justice ; Il s'immole véritablement et répare pleinement la Gloire de Dieu son Père.
Jésus en moi prie son Père, Il prie pour son Église ; Il Le prie pour tous les hommes ; Il Le prie pour moi ; toutes ses Prières sont selon le Cœur de son Père ; elles L'honorent, elles Lui plaisent.
Jésus rend tous Ses hommages à son Père, en son Nom et au mien ; Il m'invite à les rendre avec Lui ; Il désire avec tant d'ardeur que je m'unisse à Lui pour l'Amour de son Père et pour l'amour de moi-même, qu'Il n'a rien épargné pour ménager l'étroite Alliance qu'Il voulait contracter avec moi.
Je puis donc, ô Dieu infini en Grandeur, devant qui toute créature est comme si elle n'était pas, je puis, malgré ma bassesse et l'intervalle immense qui est entre Vous et moi, Vous rendre quelque Gloire digne que Vous l'acceptiez ; je n'en dis pas assez, je puis m'acquitter envers Vous de tous les hommages, de tout le culte, de tous les devoirs de religion, de toutes les louanges, de tout l'amour, de toute la reconnaissance, enfin de tout ce que je Vous dois, des dettes mêmes contractées par une volonté criminelle envers votre Justice ; et je puis tout cela, par un Bienfait inestimable de l'Amour de Jésus ; daignez donc, ô Dieu Très-Haut, jeter en ce moment un Regard de complaisance sur votre créature ou plutôt sur votre propre Fils.
Jésus et moi, moi et Jésus, ne sommes qu'Un, qu'Une même Hostie, qu'Une même Victime.
Père de Jésus, qui êtes aussi le Mien, Dieu de Jésus, qui êtes aussi mon Dieu, je Vous adore, je m'anéantis devant Vous, je me soumets totalement à Vous, je Vous aime, je Vous loue, je Vous bénis, je Vous rends grâces, j'épouse tous les intérêts de votre Gloire, j'entre dans tous les droits de votre Justice, je Vous offre une Victime capable de la satisfaire et je m'offre avec Elle ; je me consacre et me dévoue à l'honneur de votre Saint Nom et l'accomplissement de votre adorable Volonté : je Vous demande tout ce qui peut Vous plaire, et je fais tout cela, uni à Jésus en Lui et par Lui. Le comble de ma joie, dans le haut degré d'honneur où Jésus m'a élevé, c'est que Vous puissiez être Glorifié et que ce soit Jésus qui puisse Vous Glorifier selon votre infinie Grandeur.
Que l'excellence et la profondeur des Adorations de Jésus suppléent au peu de mérite et à tous les défauts des miennes. Que l'ardeur et le prix de son Amour réparent la faiblesse du mien et en relèvent la bassesse. Que ses Louanges Vous tiennent lieu de celles que je ne puis Vous donner. Que sa Reconnaissance couvre mon ingratitude et m'acquitte de tant de Bienfaits dont je ne puis ni sentir, ni même apercevoir la grandeur, la multitude et la continuité. Que son Sacrifice Vous fasse accepter le mien, quelque indigne de Vous que celui-ci seul dût paraître. Que la ferveur de ses Prières Vous fasse excuser la tiédeur des miennes. Que la dignité de sa Personne efface à Vos yeux tout ce que j'ai de rebutant et de méprisable, et que la Lumière Divine qui règle ses désirs rectifie ceux que je pourrais former et Vous exposer au milieu des ténèbres de mon ignorance.
Mais que rendrai-je à Jésus Lui-même pour tout ce que je Lui dois, et qui surpasse toute pensée et tout sentiment ? Je n'ai que ce qu'Il me donne, et il ne me reste que d'en faire un usage qui plaise à son Divin Cœur.
Trinité adorable, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous offre ces mêmes Hommages et cette Gloire que Jésus Vous rend en moi et que je Vous rends avec Lui, pour Vous remercier de la Plénitude des Grâces dont Vous avez comblé Son humanité sacrée, Source de toutes celles que nous recevons : pour Vous demander que le Règne de Jésus s'étende de plus en plus dans tous les pays et dans tous les cœurs ; et pour obtenir que ce Règne s'établisse parfaitement en moi.
Je Vous offre cette même Gloire (dans la vue de plaire au Cœur de Jésus), en reconnaissance de tous les Privilèges dont Vous avez favorisé sa très digne Mère, et de ce que Vous L'avez élevée autant qu’Elle l'est, au-dessus de toutes les pures créatures ; en reconnaissance de tous les Dons de nature et de grâce dont Vous avez orné vos Saints Anges, ces Dons de Grâce les mettent en état de rendre plus d'honneur à Jésus, que Vous leur avez ordonné d'adorer ; en reconnaissance de ce que Vous avez fait, de ce que Vous faites et de ce que Vous ferez durant une Éternité pour les Saints du Paradis dans qui Vous couronnez les Mérites de Jésus.
En reconnaissance de tous les Biens naturels et surnaturels que Vous ne cessez malgré nos crimes de répandre sur la terre, afin de Glorifier le Crédit de Jésus qui nous aime. Je Vous offre cette même Gloire, dans la vue de seconder le Zèle de Jésus pour la Sanctification de votre Nom, et je Vous supplie d'en agréer l'offrande au nom de tous les hommes, de tous les temps, de tous les pays, de tous les états, pour Vous tenir lieu de tout ce qu'ils Vous doivent, mais qu'ils Vous rendent si imparfaitement, et qu'ils négligent ou qu'ils refusent de Vous rendre.
Je Vous offre cette même Gloire, en m'unissant à la Charité de Jésus, pour toutes les âmes rachetées de son Sang, Vous demandant pour les infidèles hérétiques, pécheurs obstinés, des Grâces de Conversion ; pour tous les affligés, des Grâces de résignation ; pour ceux qui sont violemment tentés, des Grâces de forces ; pour les enfants qui n'ont pas reçu le Baptême et pour les Chrétiens qui n'ont pas reçu le Saint-Esprit dans la Confirmation, la Grâce de recevoir ces Sacrements ; pour toutes les personnes en danger de mort, le Saint Viatique et le secours de l'Extrême-Onction ; pour chaque enfant de l'Église, les Grâces de son état et la fidélité à ces Grâces, et pour toutes les Âmes Justes, le Don de Persévérance.
Je Vous conjure surtout, ô Père Très-Saint, de ne pas refuser la plus vive joie au Sacré Cœur de Jésus, en adoucissant et en abrégeant les peines des âmes du Purgatoire. Jésus a préféré nos intérêts aux Siens, en nous remettant le soin d'appliquer ses propres Mérites à ces âmes qui Lui sont si chères. Il a voulu nous donner les moyens de faire quelque chose pour Lui, afin que nous eussions un titre de prétendre avec plus de confiance à ce qu'Il voulait faire pour nous. Il a voulu nous unir aussi de plus en plus, par les liens d'un intérêt et d'une charité réciproque, à son Église Céleste. Celle-ci Vous prie pour nous avec d'autant plus de ferveur qu'Elle attend de nous la délivrance de ces âmes qui Lui appartiennent déjà. Souffrez donc, ô Dieu très-Juste, que je Vous sollicite sans cesse en leur faveur. Je Vous offre pour les acquitter envers Vous toutes les Richesses de Jésus ; je leur cède, en la manière qui peut Vous être la plus agréable, tout ce que Jésus donnera de Mérite aux bonnes œuvres que son Esprit Saint m'inspirera.
Je dois tout à Jésus, et je ne veux rien épargner pour Lui plaire. Parlez, demandez, exigez, et donnez-moi un cœur généreux pour Vous satisfaire avec joie.
Comprends, si tu le peux, ô mon âme, les trésors de Science, de Sagesse et d'Amour que Jésus a renfermés dans son Sacrement. Il te donne tout, en se donnant à toi, de la manière la plus merveilleuse. Voici cependant d'autres présents inestimables qu'Il trouve le moyen de te faire en même temps, ce n'est pas assez que de t'avoir uni à Lui, de t'avoir fait le temple de la Grâce même, et d'en avoir remis tous les trésors à ta discrétion. Il a prévu que tu pourrais encore te trouver pauvre au milieu de tant de richesses, par le peu d'usage que tu saurais en faire. Il y pourvoit, en te faisant entrer en société de mérites avec tout ce qu'Il a Sanctifié dans le Ciel et sur la Terre : car Il réunit en Lui les Deux Églises par le Sacrement où Il est devenu ta nourriture : te voilà donc dans la plus sainte et la plus étroite Alliance avec toutes les Âmes Justes, avec les Saints, avec les Anges, avec la Reine même des uns et des autres, la Divine Vierge Marie, Fille unique de Dieu le Père dans l'ordre particulier où Elle a été créée Mère de Dieu, le Fils, et l'Épouse chérie du Saint-Esprit. Tu peux t'aider des Biens qu'ils ont tous reçus de Jésus. Ils désirent de t'en faire part comme à un Membre de Jésus, et pour honorer l'Union qu'ils ont avec toi par Jésus.
Et moi je désire, ô mon Jésus, mettre à profit tous les Secours que Vous avez ménagé à ma pauvreté et à mon ignorance, pour suppléer d'autant à l'impuissance où je suis de Vous remercier, de Vous aimer, de Vous servir, comme vos Bienfaits et vos Grandeurs le demanderaient.
Je m'unis donc de toute l'étendue de mon cœur, à toute la Gloire que Vous recevez dans le Ciel et sur la terre, de votre Bienheureuse Mère, des Neufs Chœurs des Anges, de tous les différents Ordres des Saints, de toutes les Âmes Justes, de toute l'Église. Je veux y être uni dans le temps. Je veux y être uni dans l'Éternité. Je veux y être uni chaque instant de ma vie, à chaque moment du jour et de la nuit, dans chacune de mes actions que je me propose de faire pour contribuer selon mon pouvoir à la Gloire de Jésus, et pour remercier par Jésus Lui-même la Très-Sainte et Très-Adorable Trinité de nous avoir donné Jésus, notre Rédempteur, notre Médiateur, notre Supplément, notre Trésor, notre Mérite, notre Couronne, notre Tout.

Ainsi soit-il.

Bienheureux R. P. Julien Maunoir (1606-1683) - « Comment Jésus-Christ doit être aimé et pourquoi ? », Méthode pour Communier utilement : exercice d'Union avec Jésus-Christ présent à l'âme par la Communion, pages 127-136, Obertmur (1875)

Julien-Maunoir.jpg

Voir d’autres Prières d'Union avec Jésus-Christ par la Sainte Communion dans « Toutes les Prières avant, pendant et après la Sainte Communion » (une centaine)

Voir également du Bienheureux R. P. Julien Maunoir :
- La Prière pour un Amour Universel de Dieu « Ô mon Dieu, qu'il Vous plaise de nous donner à tous Votre Saint Amour » du R. P. Julien Maunoir
- La Prière à Dieu qui m'aime d'un Amour Infini « Ô Dieu d’Amour, Vous êtes Infini et moi je suis fort petit et fort borné » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière pour chercher, trouver et aimer Notre Dieu « C'est Vous, mon Dieu, c'est Vous-même que je cherche » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière pour aimer Dieu toujours davantage « Ô Dieu d’Amour, je veux mourir en Vous aimant et Vous aimer en mourant » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière à Notre Très-Aimable Seigneur Jésus-Christ « Ô mon Jésus, que Vous êtes infiniment Aimable ! » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière à Notre-Seigneur Jésus-Christ pour Lui demander son Amour « Ô mon Jésus, Vous aimer est aussi ce que je Vous demande » du Bienheureux Père Maunoir
- La Prière pour avoir davantage d’Amour pour Jésus « Ô Amour de Jésus si peu cultivé, si peu pratiqué sur la terre, que Tu es estimé, que Tu es regretté, que Tu es souhaité dans les Enfers ! » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière devant le Très Saint Sacrement « Ô mon Jésus, je Vous adore dans ce Sacrement d'Amour » du Bienheureux R. P. Julien Maunoir
- La Prière au Saint-Esprit pour demander le Divin Amour « Venez donc, Divin Amour, remplissez nos cœurs qui soupirent après Vous » du R. P. Julien Maunoir
- La Prière pour la Pentecôte « Ô Jésus, daignez me laisser votre Esprit pour me consoler, m’éclairer et me conduire » du Bienheureux R. P. Julien Maunoir
- La Prière pour le renouvellement des Promesses du Baptême « Dieu de Bonté, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous renouvelle de tout mon cœur les Promesses que je Vous ai faites dans mon Baptême » du Révérend Père Julien Maunoir
- Les « Dix Commandements de la Croix du Christ » selon le Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière sur l'opposition de la Vie de Jésus-Christ à la nôtre « Si je continue ainsi à Lui être contraire durant ma vie, que dois-je attendre de Lui à la mort ? » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière aux Cinq Plaies de Jésus Crucifié pour nous « Ô Bon et Très-Doux Jésus, je me prosterne à genoux en votre Présence » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière de Dévotion du pécheur envers le Crucifix « Ô mon Jésus, c'est donc Vous que je vois mort et étendu sur cette Croix ! » du Bienheureux Julien Maunoir
- L’Exercice pendant la Sainte Messe de « l’Horloge de la Passion de Jésus-Christ » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière d'Union avec Jésus-Christ par la Sainte Communion « Jésus et moi, moi et Jésus, ne sommes qu'Un, qu’Une même Hostie, qu’Une même Victime » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière à Marie, Mère de la Pureté et de la Chasteté, « Ô ma Bonne Mère, gardez-moi, défendez-moi comme Votre bien et Votre propriété » du Révérend Père Julien Maunoir
- La Prière de Mortification pour s'exciter à la haine de soi-même « Ô cœur, si Aimé de Jésus et qui aime si peu Jésus ! » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière pour s'exciter à la Contrition de nos péchés « Ô mon Sauveur, il est bien juste que mon cœur se fende de regret, que ma poitrine éclate en soupirs et que mes yeux fondent en larmes pour Vous avoir si maltraité » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière à Jésus Crucifié pour demander la Contrition « Ô Contrition du Cœur de Jésus, faîtes couler dans mon cœur cette Sainte Contrition » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière de Conversion pour demander le changement de notre cœur « Faites, ô Cœur de Jésus, que mon cœur soit semblable au Vôtre » du Bienheureux Julien Maunoir
- La Prière pour une Bonne Mort « Ô mon Jésus, je Vous demande la Grâce d’une Bonne Mort en votre Amour » du Bienheureux R. P. Julien Maunoir
- La Prière pour une Personne Agonisante « Partez de ce monde, âme chrétienne » du Bienheureux R. P. Julien Maunoir
- La Prière à une Personne Mourante « Je vous recommande à Dieu Tout-Puissant, mon très-cher frère » du Bienheureux R. P. Julien Maunoir
- La Prière au Dernier Soupir d’un Agonisant « Nous Vous recommandons, Seigneur, l'âme de votre serviteur » du Bienheureux R. P. Julien Maunoir
- La Prière Universelle pour tout ce qui regarde le Salut « Ô mon Dieu, faîtes que je craigne votre Jugement, que j'évite l'Enfer et que j'obtienne enfin le Paradis » du Révérend Père Julien Maunoir