La Prière de Jean-Baptiste de la Salle « Ô Très Sainte Vierge Marie, je Vous fais une totale et irrévocable donation de mon inutile personne » :

« Ô Très Sainte Vierge Marie, Très Immaculée et Très Digne Mère de Miséricorde, ma Reine, ma Protectrice, ma Vie, ma Douceur et mon Espérance, moi soussigné, prosterné aux Pieds de Votre sacrée Majesté et animé du pressant désir de Vous appartenir en la manière la plus parfaite, et de me rendre par ce moyen plus agréable à mon Dieu et à Vous, je Vous supplie très humblement de me recevoir aujourd'hui et pour jamais au nombre de Vos enfants. Hélas ! Je confesse être très indigne d'une si glorieuse qualité ; mais, instruit par la Foi Catholique qui m'apprend qu'étant la Mère de Jésus-Christ, dont nous avons l'honneur d'être les frères, Vous êtes aussi la Nôtre ; fortifié par ces amoureuses Paroles de Jésus mourant : « Femme, voilà votre fils », qu’Il Vous adressa en faveur de Saint Jean et, en Sa personne, pour tous les chrétiens, je prends cette liberté que je Vous conjure d'agréer. C'est donc dans la plus profonde humilité dont je sois capable qu'en la présence de mon cher ange gardien et à la face de tout le paradis je Vous prends pour Mère et veux Vous reconnaître, honorer et aimer comme Telle, dans le temps et dans l'éternité. Je Vous fais une totale et irrévocable donation de mon inutile personne, et Vous en déclare, autant qu'il m'est possible, la Maîtresse absolue, ne voulant jamais avoir d'autre vue, en quoi que ce soit, que de Vous plaire, et par Vous à Jésus-Christ, votre Fils, mon Sauveur et mon Dieu ; Vous suppliant, par tout l’Amour qui est entre Lui et Vous, par les tendresses de vos Cœurs sacrés, par le souvenir de la Passion et les Paroles susdites qu’Il Vous adressa de sa Croix, de vouloir m'accorder la Grâce d'être reçu en qualité d'un de Vos enfants entre Vos bras et d'y trouver un asile éternel. Donnez-moi, s'il Vous plaît, un cœur de véritable enfant envers Vous, une obéissance fidèle à la Volonté de Notre-Seigneur, Votre adorable Fils, et à la Votre, une tendre confiance en Votre bonté maternelle. Faites-moi aussi la Grâce de prendre un soin singulier de mon salut, continuellement, le reste de ma vie et à ma mort, au moment de laquelle je Vous conjure, ô ma Très Honorée et Très Fidèle Mère, de ne pas m’abandonner, de me rendre victorieux de tous mes ennemis, et de recevoir mon âme entre Vos mains bénies pour, après lui avoir obtenu un jugement favorable, la faire entrer au Royaume des Cieux, où je désire et où je Vous supplie que j'aie le bonheur d'aimer et bénir mon Dieu et Vous aussi, à jamais ».

Ainsi soit-il.


Saint Jean-Baptiste de la Salle (1651-1719) - « Manuel du Tiers-Ordre de la Pénitence d’obédience traditionnelle de notre Séraphique Père Saint François d’Assise » sous l’autorité du R. P. Antoine de Fleurance, Gardien du Couvent Saint-François à Morgon dans le département du Rhône, page 739.

Jean-Baptiste-de-La-Salle.jpg

Voir également de Saint Jean-Baptiste de la Salle :
La Prière de Saint Jean-Baptiste de La Salle sur le Mystère de Noël « Ô Monseigneur Jésus-Christ, je crois que Vous vous êtes fait enfant pour l'amour de moi »
La Prière de Saint Jean-Baptiste de La Salle « Tout-Puissant Sauveur, détruisez et anéantissez en moi tout péché et toutes les œuvres du démon »
La Prière de St Jean-Baptiste de La Salle « Je Vous salue, ô Mère de mon Dieu »
La Prière de Jean-Baptiste de La Salle pour demander à Dieu un bon Confesseur « Mon Dieu, Vous savez les qualités que doit avoir un Confesseur pour être bon »
La Prière de Jean-Baptiste de la Salle « Ô Très Sainte Vierge Marie, je Vous fais une totale et irrévocable donation de mon inutile personne »